L’université réduit sa facture énergétique

L’université réduit sa facture énergétique

  • Post last modified:26 février 2021
  • Post category:Université

Grâce à la reprise de sa chaufferie du campus 1, l’université réduit de 400 000 € par an sa facture énergétique.

En 2006, l’État a autorisé La Normande de Cogénération (LNC) à construire un réseau de chaleur enterré sur le Campus1, alimenté par une chaufferie au gaz et une unité de cogénération, et à l’exploiter pour une durée de 12 ans à compter du 1er novembre 2008. Ce réseau dessert l’ensemble des bâtiments universitaires et fournit de l’énergie, via un réseau privé, à plusieurs usagers du quartier Calvaire Saint-Pierre.

Ce contrat d’exploitation arrivant à terme le 31 octobre 2020, une étude a été réalisée en 2019 pour mieux connaître les conditions techniques et financières de la reprise de l’exploitation de cette chaufferie. Ce travail, qui a pu être poursuivi pendant le confinement, permet à l’université de réduire dès ce jour sa facture énergétique d’environ 400 000 € par an. Les économies réalisées pourront être utilisées, dans un cercle vertueux, au financement de nouveaux investissements destinés à réduire nos consommations énergétiques et nos émissions de gaz à effet de serre. Afin de continuer à fournir de la chaleur aux usagers du quartier Calvaire Saint-Pierre, une convention a été signée entre l’université, Caen-la-Mer et la société LNC le 16 septembre 2020, en attendant que l’extension du réseau de chaleur public prévu par Caen-la-Mer soit réalisée. Enfin, l’étude a permis de déposer en octobre 2020, dans le cadre du Plan de Relance et de l’appel à projets pour le financement de projets de rénovation de bâtiments, un projet de création d’une unité biomasse référencée « énergie renouvelable (ENR) » pour 8,8M€.

Ainsi, l’université réduit fortement sa facture énergétique, renforce son partenariat avec la communauté urbaine, et travaille au déploiement des énergies renouvelables.