You are currently viewing Obtention du label sciences et société avec une dotation de 900k€

Obtention du label sciences et société avec une dotation de 900k€

  • Post last modified:18 novembre 2021
  • Post category:Recherche

Dans le cadre de la stratégie ministérielle en faveur d’une « science avec et pour la société » · SAPS, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche, et de l’innovation, a annoncé mercredi 10 novembre 2021 la labellisation SAPS de l’université de Caen Normandie. Notre établissement devient ainsi une des premières universités françaises à être labellisée parmi 8 autres.

Cette réussite s’inscrit dans un partenariat et une stratégie co-construite avec le Dôme, CCSTI · Centre de culture scientifique, technique et industrielle régional implanté à Caen.

Les moyens attribués par le label à l’université sont de 900 000 euros et permettront la mise en œuvre d’un plan d’action ambitieux de 2021 à 2024, reposant sur quatre grands piliers :

  • Un engagement de l’université, qui s’est traduit par la nomination d’un VP délégué à la culture, incluant la relation « science – société », le vote par les instances décisionnelles d’un plan stratégique « science – société » 2021-2024, articulé avec la stratégie globale de l’établissement, et la signature de la charte de la recherche et des sciences participatives du 20 mars 2017.
  • Une diversité d’actions inscrites dans la stratégie « science – société » de l’université autour des recherches participatives, de la formation à la médiation scientifique, du développement d’un programme de lutte contre l’infodémie et les fake news et la construction d’outils d’évaluation et de valorisation des actions et des chercheurs ainsi qu’une d’une dizaine de programmes opérationnels qui seront complétés par de nouveaux projets issus d’autres appels à projets ou initiatives.
  • Des coopérations fortes avec les professionnels du territoire, notamment les entreprises et CCSTI dans le cadre d’une véritable co-construction de programmes communs d’actions, dont un Master « Médiation science et société – recherche et innovation participatives ».
  • La mise en place d’un dispositif d’auto-évaluation qui permettra d’éprouver les projets et leur impact et de les faire évoluer positivement.