Histoire

Fondation en 1432, naissance anglaise

L’université de Caen a été fondée en 1432 par Jean de Lancastre, 1er duc de Bedford et régent du royaume de France, alors que la région était anglaise. Elle devait permettre de former les futures élites anglaises qui administreraient les possessions anglaises en France. L’établissement est alors la troisième université anglaise, après Oxford et Cambridge. Il comprend initialement des facultés de Droit canonique et de Droit civil rapidement rejoints par les facultés d’Art et de Théologie puis celles de médecine.

La fondation de cette nouvelle université est confirmée par l’envoi de Bulles pontificales par le Pape Eugêne IV en 1437 et 1439. Ces statuts sont établis par une ordonnance du roi Henri VI d’Angleterre en 1439.

L’université de Caen deviendra française en 1450, lorsque le roi de France Charles VII reprendra la ville aux anglais. Il fait alors le choix de reconnaître l’université et ainsi de la maintenir mais sous pavillon français.

Suppression après la révolution française puis rétablissement

Depuis sa fondation, l’université de Caen a connu des périodes plus ou moins faste mais a su au fil des siècles s’imposer dans le paysage de l’enseignement français. Ainsi, à l’approche de la Révolution française, elle fait partie du peloton de tête. Sa bibliothèque est l’une des mieux dotées du pays et, en termes d’effectifs, elle possède la 3e plus grosse faculté de Droit et la 4e plus importante faculté de Médecine.

Lorsque la Révolution éclate, les effectifs s’effondrent et le bibliothécaire vend les livres pour financer son exil en Angleterre. S’ensuit un conflit, entre les professeurs appartenant à un ordre religieux et les autorités, qui précipite la suspension des cours universitaires en 1791 et qui seront ensuite suspendus à l’échelle nationale en 1793. Pendant ce temps, seuls les cours de médecine se poursuivent.

Par un décret de 1795, l’enseignement se fera par la suite dans des écoles centrales. C’est donc l’école centrale du Calvados qui occupera la place dans le Palais des facultés de Caen à partir de fin 1796.

Finalement, en 1806, Napoléon 1er rétablira des facultés à Caen mais comme dépendantes de l’Université de France. Il faudra attendre 1896 pour que les groupe de facultés, reconnus en corps depuis 1893, redeviennent des universités.

Destruction puis renaissance après la seconde guerre mondiale

L’université de Caen est détruite au cours de la bataille de Normandie qui ravage près de 75% de la ville. Dès novembre 1944, le projet de reconstruction est confié à l’architecte Henry Bernard. La première pierre de la nouvelle université est posée le 13 novembre 1948.

À l’automne 1954, les étudiants en droit et en lettres reprennent les cours dans leurs nouveaux locaux, suivis de leurs camarades scientifiques quelques mois plus tard, en 1955. L’inauguration aura lieu deux ans et demi plus tard, les 1er & 2 juin 1957.

L’université de Caen est alors considérée comme la plus moderne d’Europe. Son inauguration est un évènement de portée mondiale, symbole de la reconstruction après la guerre. Une statue de Phénix est alors réalisée par Louis Leygues et placée à l’entrée du campus, symbole de sa renaissance après sa destruction par les flammes.

Ce campus de la reconstruction est classé aux Monuments historiques en 2012.

L’histoire de notre université vous intéresse ? Les Presses universitaires de Caen ont édité un ouvrage de Jean Quellien et Dominique Toulorge sur ce sujet : Histoire de l’université de Caen : 1432 à 2012