Développement durable

Le développement durable : une réelle priorité, des actes qui le prouvent.

Dire que le développement durable est une priorité, c’est bien. Traduire cela en actes, c’est mieux !

L’université a entrepris depuis plusieurs années un ambitieux programme de rénovation immobilière écologique qui permettra une baisse drastique des émissions de gaz à effet de serre. Elle soutient les initiatives étudiantes pour des campus agréables et durables avec l’organisation du Hackathon Campus de demain. Co-organisatrice du Normandurable, salon des métiers de la Transition écologique, elle participe à la rencontre entre les étudiants, les diplômés et un secteur socio-économique à forte valeur ajoutée. Enfin, grâce à des chercheurs impliqués, elle contribue au développement des connaissances, à la participation et au partage des découvertes avec le grand public. Enfin, 1 diplôme sur 5 est pleinement tourné vers la transition écologique et sociale et presque 1 diplômes sur 2 aborde cette notion.

Cependant, l’université souhaite inscrire son action dans le temps de façon pérenne. Pour cela, elle dispose d’un vice-président délégué au développement durable qui s’appuie sur la mission Campus 30.

Mission campus 30

La mission Développement durable de l’université, Campus 30, a pour principal objectif d’élaborer, de suivre et d’évaluer la stratégie et le plan d’action de l’établissement en matière de développement durable (DD).

  • Elle assure le recensement et le suivi de l’activité développement durable de l’université à travers le référentiel DD&RS (cadre national pour les établissements d’enseignement supérieur et de recherche).
  • Elle accompagne les projets de développement durable de l’établissement, notamment les projets transversaux.
  • Elle anime le réseau des référents développement durable de l’université.
  • Elle participe à la mise en place de manifestations dédiées à la diffusion de la culture du développement durable.
  • Elle prépare la candidature de l’université pour l’obtention du label DD&RS.

À travers ses formations, ses programmes de recherche et ses pratiques, l’université entend bien assumer son rôle et concourir pleinement aux transformations nécessaires de la société.

Historique de la démarche

Les universités sont depuis toujours des acteurs importants du développement durable de la société. Affirmant ce rôle, la loi du 3 août 2009 impose à tous les établissements d’enseignement supérieur de mettre en place une démarche Développement Durable (DD).

Pour répondre à ces défis, l’université de Caen Normandie mène en 2014 la mission Campus 21. Elle a permis d’établir un grand diagnostic des pratiques de l’établissement en termes de développement durable et de proposer un plan d’action. Ce document sert encore aujourd’hui d’élément de référence pour mesurer l’avancement des progrès en matière de DD et de responsabilité sociétale (RS) au sein de l’université. Les travaux sont alors basés sur le référentiel du Plan Vert qui constituait alors le cadre pour les établissements d’enseignement supérieur.

Fin 2019 une chargée de mission est nommée pour suivre l’évolution des pratiques et des actions. En 2021 la mission développement durable se reforme et prend le nom de Campus 30, en référence aux 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés en 2015 par les Nations Unies. Ces ODD sont aujourd’hui partagés par 193 pays comme feuille de route internationale à l’horizon 2030. Les actions des universités s’inscrivent aujourd’hui dans le Référentiel DD&RS qui s’appuie sur des ODD.

Par ailleurs, la loi ELAN de 2018, complétée par le décret “tertiaire” de juillet 2019 (relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans des bâtiments à usage tertiaire) imposent notamment aux établissements d’enseignement supérieur d’inclure leur patrimoine dans la transition énergétique pour réduire de 40% leurs émissions de GES d’ici 2030 par rapport à 2011.