Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Cycle Jeunes chercheurs : gardiens de la paix avec la terre

20 avril · 11h3012h30

Rencontre avec Sylvine Aupetit, docteure en droit de l’environnement, Université des Antilles

animée par Émilie Gaillard, coordinatrice générale de la Chaire d’excellence Normandie pour la Paix

L’érosion de la biodiversité et le changement climatiques sont des menaces notoires pour l’avenir de l’humanité. Or, la Nouvelle-Calédonie est un hotspot de biodiversité exposé à de lourds effets du réchauffement climatique, ce qui y rend ces questions spécialement aiguës. Leur statut sui generis au sein de la République française octroie à la Nouvelle-Calédonie et à ses provinces de larges compétences pour construire un droit de l’environnement ajusté à leurs réalités sociologiques, anthropologiques et environnementales. Pourtant, le droit néocalédonien n’est pas (encore ?) l’outil parfait pour canaliser “effectivement” des usages du patrimoine naturel.

Deux pistes favoriseraient cependant un meilleur ajustement des prescriptions juridiques et des comportements adoptés par leurs destinataires.

  • La première concerne les modalités d’élaboration du droit de l’environnement local. C’est en effet une vertu du droit que de pouvoir en tracer l’origine, à la différence d’autres outils de contrôle social que peuvent être la politesse ou la religion par exemple.
  • La seconde piste exploite une autre spécificité du droit : que sa violation puisse appeler la mise en œuvre d’un arsenal pénal et de procédure pénale prévisible.

Ainsi, cette thèse aborde non pas tant les prescriptions environnementales néocalédoniennes que les normes “secondaires” : celles qui traitent de son amont -ce qui aboutit à ces prescriptions- et de son aval -ce qui est fait de ces prescriptions.

La thèse a été dirigée par Carine David, professeur à l’université des Antilles.

À propos de l’intervenante

Sylvine Aupetit est docteure en droit de l’environnement de l’université des Antilles. Elle est titulaire d’un DESS en développement durable des espaces et sociétés à fortes contraintes et d’un diplôme universitaire de formateur d’adultes.

Jeune professionnelle, elle avait participé à la création de l’association suisse gaéa21. Elle a été ensuite en charge de l’élaboration du code de l’environnement de la province Sud, en Nouvelle-Calédonie, puis elle a accompagné les agents instructeurs et verbalisateurs pendant une dizaine d’années pour sa mise en œuvre.

Aujourd’hui, Sylvine intervient comme consultante et formatrice en droit de l’environnement. Elle est aussi membre du groupe Outre-mer et de la commission Droits et Politiques publiques à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN France), et correspondante du Centre international de droit compare de l’environnement (CIDCE) en Nouvelle-Calédonie.

Suivre la rencontre

Lien pour suivre l’événement

ID de réunion : 921 5354 5333

Code secret : 301335

À propos du cycle de rencontres

La Chaire d’excellence Normandie pour la Paix, en tant qu’espace de visibilité et de discussions sur la Paix, le Droit des Générations Futures, l’Environnement, initie un cycle de rencontres avec des jeunes chercheurs, gardiens de la paix avec la terre.
Cet appel à communication s’adresse aux étudiants inscrits en doctorat pour l’année universitaire en cours (2020-2021) et aux jeunes docteurs, quelle que soit la discipline.
Votre présentation de 20 minutes devra s’adresser à un public diversifié de non spécialistes. Elle sera suivie d’un temps d’échange avec le public. En raison du contexte sanitaire, les présentations se feront en visioconférence.

Détails

Date :
20 avril
Heure :
11h30 – 12h30
Catégorie d’évènement:

Organisateur

Chaire d’excellence Normandie pour la paix
E-mail :
chairenormandiepourlapaix@unicaen.fr
Voir le site Organisateur

Lieu

En ligne