You are currently viewing Erasmus+ à Chypre

Erasmus+ à Chypre

PrénomTatiana
CursusMaster 1 Langues étrangères appliquées · LEA
DestinationUniversity of Cyprus (Panepistimio Kyprou), Chypre
Période2020–2021 · semestre 2
ProgrammeErasmus+

Pourquoi avoir fait le choix de maintenir le projet de mobilité malgré le Covid ?

Qui ne tente rien n’a rien. La mobilité était une partie obligatoire pour le M1 LEA, l’autre option était la rédaction d’un mémoire. Je suis très contente que ma mobilité ait pu se maintenir. En septembre, ma mobilité initiale pointait vers Portsmouth, qui a été annulée en faveur de Chypre (ce qui n’est pas plus mal). Il a été assez dur d’attendre jusqu’à janvier, car à tout moment on pouvait voir sa mobilité annulée. Le stress a été surtout présent dans la constitution du contrat d’études et les taches administratives à réaliser. Mis à part cela, je me suis reposée sur la chance pour pouvoir partir en janvier. Ma famille est très contente que je sois partie découvrir un autre pays, une autre université, une autre culture.

Comment s’est passé l’arrivée et l’installation ?

En ce qui concerne mon installation à Chypre, le plus stressant​ a été le test covid avant de quitter la France. La France étant dans la liste rouge des pays pour entrer sur le territoire chypriote, j’ai dû attendre une Permission Spéciale de la part du gouvernement chypriote avant de prendre mes billets. À l’arrivée, il a fallu que je respecte une quatorzaine avant de pouvoir sortir dehors (pas de test covid à refaire, c’est un soulagement car ici les tests coûtent 50-60€).
Chypre est en période de confinement avec un couvre-feu qui a dernièrement été déplacé à 23h. Les mouvements sont limités à 2x3h par jour avec l’envoi d’un sms (selon leur système mis en place). Le port du maque est obligatoire partout. Et mi-mars, le gouvernement a autorisé la réouverture des bars à l’air libre ce qui a attiré une masse de personnes dans les cafés et bars.​ ​

Quelles sont les conditions de cours à l’université ?

Cela a été prévu avant la mobilité, l’université de Chypre a annoncé que les cours se feront en distanciel.​ Je crois qu’actuellement à l’université de Caen, les cours en repris en présentiel. Certains de mes examens se sont déroulés en présentiel mais la majorité des enseignants adaptent les partiels pour les passer en ligne ou en devoir maison.
Je sais que certains étudiants sont dépassés par les cours en ligne. Pour moi, il s’agit d’un environnement idéal car j’ai pu choisir où m’installer à​ Chypre. L’université se trouve à Nicosie, moi à Limassol (1H30 de route en bus entre les deux) au bord de la mer. Les transports publics (bus uniquement) circulent très bien. L’île n’est pas très grande au final et il est possible d’atteindre​ tous les endroits à partir de Limassol.​

Quelles premières impressions après ces quelques jours/semaines ?

Les impressions sont très positives. Il fait environ 20°C et il est possible de se baigner dans la mer. À Chypre, les fruits et les​ légumes vendus en magasin sont locaux et bon marché. La terre est fertile et riche en éléments à haute valeur nutritionnelle (elle a une couleur rouge).​ Dans les rues, il est possible de voir des arbres avec des oranges, des clémentines,​ des citrons et beaucoup d’acacias. C’est magnifique.
Il y a 3 populations (majoritaires)​ qui résident sur l’île dont les Chypriotes, les Anglais et les Russes. J’ai été très surprise d’apprendre que Chypre était une ancienne colonie anglaise et que le Nord est actuellement occupé par les Turcs.​
La conduite à Chypre se fait à gauche, c’est inhabituel au début mais on s’y fait rapidement (de même pour conduire une voiture à gauche).​
L’économie de Chypre​ est essentiellement basée sur le tourisme. Tout le monde espère la réouverture des frontières et un afflux de touristes ici.​ Les Chypriotes sont très ouverts et chaleureux.


Luniversité de Chypre, situé à Nicosie, capitale de Chypre, fait parti des 30 destinations ouvertes aux étudiants de LEA avec le programme Erasmus+.