You are currently viewing Entretien avec Franck Lauret, vainqueur du concours EloCAENce

Entretien avec Franck Lauret, vainqueur du concours EloCAENce

Toute l’année, les associations étudiantes contribuent activement à rendre la vie de nos campus plus vivante, plus dynamique, plus plaisante. En semaine comme le week-end, il y a toujours quelque chose à faire à l’université.

Nous avons eu l’occasion samedi 19 mars d’échanger avec Franck Lauret, étudiant en Master 1 droit de l’entreprise – DJCE, qui a gagné la finale du concours EloCAENce de l’association des étudiants en droit, AES et administration publique Lex Cadomus. Le jury, présidé par Lamri Adoui, président de l’université, et comprenant plusieurs magistrats, des représentants des étudiants, ainsi que la sénatrice Sonia de La Provôté et la maire adjointe de la ville de Caen Cécile Cottenceau, a salué une prestation de haut vol de ce jeune étudiant en droit face à Camille Badila.

Franck Lauret, un orateur qui a du verbe

Franck, vous venez de gagner le concours d’éloquence organisé par Lex Cadomus, félicitations ! Qu’est-ce qui vous a poussé à vous inscrire à ce concours ?

Premièrement, merci beaucoup. Je suis fier de cette victoire. Pourquoi ce concours d’éloquence ? Tout simplement parce que je pense qu’en droit plus encore que dans d’autres filières, le fait de bien parler est important et l’art oratoire est d’autant plus important de nos jours. Je pense qu’il est important de bien parler et je me suis inscrit pour m’amuser avant tout. J’ai réussi à avoir beaucoup de fun avec les autres contradicteurs, c’était très plaisant.

Que retirez-vous de cette expérience ?

De l’organisation, comme écrire un texte toutes les deux semaines en une semaine, ça fait beaucoup, c’est une charge de travail en plus. J’en retire également une méthodologie d’écriture que je n’avais pas et que j’ai dû développer, des techniques orales que j’ai également dû développer, mais aussi beaucoup de camaraderie. Avec les autres plaideurs, nous nous entendions tous très bien entre nous, c’était franchement sympathique de plaider car même s’il y avait un esprit de compétition, il était sain, et nous avons su rester intègre et nous amuser comme aujourd’hui lors de cette finale avec Camille. C’était vraiment drôle de plaider l’un contre l’autre.

Qu’avez-vous à dire à d’autres étudiants qui souhaiteraient s’inscrire à un concours de ce type, ou, au contraire, qui penseraient que ce n’est pas pour eux ?

Si vous en avez envie, faites-le. Le sujet de la finale était « un convaincu fait-il un bon vainqueur ? », j’ai plaidé l’affirmative en disant qu’un convaincu fait toujours un bon vainqueur, et donc si vous êtes convaincu que c’est votre voie, allez-y foncez, ça ne peut vous apporter que du bien d’être plus à l’aise à l’oral. Cela vous servira tous les jours, et c’est un boost de confiance en soi qui est très important. Je pense qu’il n’y a pas à hésiter. Allez-y, amusez-vous, il n’y a pas de jugement et vous n’en sortirez que grandi.

Quels sont vos objectifs désormais après cette victoire ?

La suite pour moi sera déjà de valider mon deuxième semestre, et de représenter au mieux l’université de Caen Normandie à la finale régionale au Havre au mois d’avril. C’est là que la prochaine joute se déroulera et j’essaierai de faire au mieux pour gagner.

Et pour la suite de votre parcours ?

Je viens de la Réunion, du Tampon, et je suis très fier aussi de gagner pour eux. Je ne les oublie pas et j’espère à terme rentrer à la Réunion une fois diplômé, m’y installer et ramener ce beau trophée très rapidement.