You are currently viewing Duoday, changer de regard sur le handicap

Duoday, changer de regard sur le handicap

  • Post last modified:2 décembre 2022
  • Post category:Santé

L’université de Caen Normandie a participé à la 5e édition du DuoDay le 17 novembre 2022 à l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées.

Temps fort de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, le DuoDay est chaque année l’occasion pour une personne en situation de handicap de venir découvrir le poste, les missions et l’environnement de travail d’un professionnel volontaire.

L’université a ouvert ses portes le 17 novembre pour accueillir quatre personnes en reconversion professionnelle et les aider à définir leur projet. Cette action vise également à lever les idées reçues sur le handicap.

Une immersion dans le monde professionnel

Quatre duos se sont formés au sein de l’université autour de David, Stéphane, Agnieska et Renaud, actuellement accompagnés dans leur recherche d’emploi par un centre de formation.

David, accueilli par Karine, responsable
du pôle Master à l’UFR HSS
Stéphane, accueilli par Céline, technicienne de la recherche patrimoniale à la BU Pierre Sineux
Agnieska, accueillie par Magali, bibliothécaire à la BU Pierre Sineux

Et Renaud, accueilli par Nathalie, bibliothécaire à la BU Rosalind-Franklin.

Pourquoi participer à DuoDay ?

Pour David, Stéphane, Agnieska et Renaud, cette journée est l’occasion de découvrir un métier qui pourrait leur correspondre. « Je me suis toujours intéressée au métier du livre et quand j’ai vu qu’à travers le DuoDay on pouvait accéder à la découverte du métier, même le temps d’une journée, j’ai sauté sur l’occasion parce que j’ai trouvé que c’était une chance, » explique Agnieska. Quant à Stéphane, cette expérience est l’occasion de confirmer son envie de travailler dans une bibliothèque. « Je me suis inscrit au mois de mai à un concours de la fonction publique territoriale mais sans réellement savoir en quoi consistait le métier. Aujourd’hui je mets des images sur ce que j’ai lu » ajoute-t-il. Pour David, la journée va lui permettre « d’avoir un aperçu du métier de gestionnaire de scolarité », un métier vers lequel il aimerait se tourner dans le cadre de sa reconversion et pour lequel il a déjà passé un concours d’adjoint administratif.

« C’est une chance pour des personnes comme moi en reconversion professionnelle et en situation de handicap, de pouvoir découvrir la bibliothèque universitaire, les personnes qui y travaillent et leurs missions très variées. Jamais je n’aurais pu penser qu’une journée puisse être aussi riche. »

Agnieska

Pour Karine, Céline et Magali, participer à cette action constitue une opportunité de faire découvrir le métier qu’elles aiment, de partager leur expérience et leur quotidien et pourquoi pas, susciter des vocations. Toutes les trois sont déjà investies dans des missions d’accompagnement des personnes en situation de handicap. DuoDay est aussi un moyen de prouver « que le handicap existe, qu’il peut faire peur, mais que ce n’est pas un frein pour trouver du travail et faire un métier qu’on aime ».

« Nous ce qu’on veut, c’est montrer que c’est tout à fait possible de travailler à l’université et d’être en situation de handicap. Agnieska, aujourd’hui je ne peux pas dire qu’elle a un handicap, je ne l’ai pas vu et c’est tout à fait agréable de lui faire découvrir mon métier. Je sens un intérêt de sa part et je sens qu’elle pourrait tout à fait poursuivre une carrière au sein des BU. »

Magali

« Je pense que les handicaps sont souvent invisibles et qu’on pourrait toutes et tous se retrouver confrontés à une telle situation, à un moment donné. »

Karine

Les participantes pointent également la plus-value personnelle : « C’est très enrichissant, humainement, et professionnellement, ça nous permet de nous remettre en question sur certains points de vue, d’avoir des échanges, des retours d’expériences. Il faudrait presque que ça dure un peu plus longtemps ! »

Une journée de découverte

Derrière les portes de la bibliothèque universitaire Pierre Sineux, Céline et Magali ont passé la matinée à expliquer le fonctionnement de l’université et du Service commun de la documentation sur les différents campus. « Elles nous ont parlé de leur parcours, de l’évolution de leur métier de bibliothécaire et des possibilités de formation tout au long d’une carrière » explique Stéphane. L’après-midi a été consacrée à la découverte de lieux accessibles uniquement aux personnels de la bibliothèque tels que l’atelier de reliure.

David a quant à lui été immergé au cœur du travail de gestionnaire de scolarité qu’occupe Karine. « J’ai présenté David à toute l’équipe, sans parler de son handicap mais en disant simplement qu’il était là en observation et en insertion professionnelle. David s’intéresse à mon travail, il pose beaucoup de questions, » explique-t-elle. Il a découvert les missions quotidiennes de Karine et les outils qu’elle utilise.

« Il faut des aménagements, mais ce n’est pas pour autant que le travail ne sera pas fait et bien fait. Il faut savoir s’adapter. »

David

Un bilan positif pour l’université !

Agnieska, Stéphane et David ont apprécié l’accueil et la bienveillance de leur binôme, ainsi que l’ambiance positive au sein de l’université et des équipes.

Après une journée dense et riche en rencontres, tous les participants ont dressé un bilan très positif de cette expérience, exprimant même le souhait de pouvoir prolonger cette immersion professionnelle.

« J’espère avoir avancé l’année prochaine et ne pas avoir à revenir mais c’est une expérience que je conseille. J’ai l’intention de demander à effectuer mon stage à l’université dans le cadre de ma formation »

Stéphane

L’université de Caen Normandie reconduit cette journée l’année prochaine : cette action fait partie intégrante de la politique de l’université en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap. Alors prêt à former un duo l’année prochaine ?

Vous souhaitez en savoir plus sur ce dispositif ou sur la politique handicap de l’université ?

N’hésitez pas à prendre contact avec la correspondante handicap de l’établissement, Lucie Fournier, lucie.fournier@unicaen.fr