You are currently viewing Bertrand Le Gall, étudiant réserviste auprès de la Marine Nationale
Bertrand Le Gall et le vice-amiral d’escadre Philippe Dutrieux – préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord lors de la signature de son contrat.

Bertrand Le Gall, étudiant réserviste auprès de la Marine Nationale

  • Post last modified:27 octobre 2021
  • Post category:Vie étudiante

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Bertrand, j’ai 21 ans. Après un baccalauréat scientifique obtenu en 2017, j’ai intégré la licence de géographie et aménagement du territoire à l’UFR SEGGAT. J’ai obtenu mon diplôme bac + 3 en juin 2020. J’étais également inscrit en première année de diplôme d’Université de russe pour l’année universitaire 2020/2021.
En février, j’ai intégré la réserve opérationnelle de la Marine nationale où j’étais officier réserviste au sein du bureau rayonnement du commandement d’arrondissement et zone maritimes de la Manche et mer du Nord. J’ai eu pour mission de maintenir le lien entre la Marine nationale et les étudiants de l’université. Pour cela, UNICAEN et la Marine nationale ont signé une convention afin de sceller leur partenariat. Je suis donc étudiant et réserviste, notamment chargé de relayer la communication de la Marine nationale, tant sur des sujets d’actualité que sur les métiers des hommes et des femmes qui y servent.

Bertrand Le Gall et le vice-amiral d’escadre Philippe Dutrieux – préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord lors de la signature de son contrat.
Visite de la base maritime en compagnie de Stéphane Valognes, maitre de conférence UNICAEN et réserviste citoyen auprès de la Marine Nationale.

Pourquoi avoir choisi de vous engager auprès de la Marine nationale ?

J’ai choisi de m’engager auprès de la Marine nationale pour servir mon pays. A l’issue de ma formation universitaire, je souhaite intégrer la Marine nationale comme officier d’active au sein de la force maritime des fusiliers marins et commandos ou au sein d’un groupe de plongeurs démineurs. J’ai eu l’opportunité grâce à Monsieur Valognes — réserviste citoyen au sein de la Marine nationale, d’entendre parler de ce partenariat. La convention prévoyant la création d’un poste d’officier de réserve pour un étudiant, je me suis donc porté volontaire afin de servir l’université, la Marine nationale et la découvrir davantage pour mieux la faire connaître aux étudiants.

Quelles actions avez-vous pu mener auprès des étudiants ? auprès de la Marine nationale ?

Les mesures sanitaires mises en place depuis plus d’un an ont rendu difficiles les actions de relations publiques et ont grandement limitées les interventions. Depuis que j’ai signé mon contrat de réserviste en février 2021, j’ai tout de même pu mener des actions en respectant le contexte sanitaire :

  • une première visite de la base navale de Cherbourg le jour de la signature de mon contrat de réserviste, accompagné de Monsieur Valognes, réserviste citoyen et maître de conférences à l’université ;
  • une seconde visite de la base navale de Cherbourg au profit d’une délégation de la présidence de l’université et une rencontre avec le vice-amiral d’escadre Philippe Dutrieux, préfet maritime et commandant de la zone et de l’arrondissement maritimes Manche et mer du Nord ;
  • Une visio-conférence avec des étudiants d’une licence professionnelle génie Biologique. J’ai pu lors de cette visio-conférence leur présenter mon poste, le partenariat, la Marine nationale, les unités de la base navale avec un focus sur le laboratoire d’analyse, de surveillance et d’expertise de la Marine (LASEM). A la suite de cette intervention, j’ai pu échanger avec les étudiants qui se sont montrés très curieux.
Visite du chaland multi-mission Araignée de la base navale de Cherbourg en compagnie du président de l’université de Caen Normandie.
L’amiral Phillipe Dutrieux, préfet maritime de la Manche et mer du Nord, accueille Lamri Adoui, président de l’université de Caen Normandie à la résidence du préfet maritime de la Manche et mer du Nord, à Cherbourg.

Quelles sont les perspectives : pour vous, pour le partenariat entre l’université de Caen Normandie et la Marine nationale ?

Le partenariat mis en place va resserrer toujours plus les liens entre la Marine nationale et l’université en se développant. Avec une prochaine évolution positive de la situation sanitaire, nul doute que de belles actions pourront se concrétiser !

Je quitte l’université en cette nouvelle rentrée, si un étudiant ou une étudiante titulaire d’un bac+3 est motivé pour reprendre mon poste et souhaiterait, lui ou elle aussi, découvrir et faire découvrir la Marine nationale, il est possible de s’engager en tant qu’étudiante réserviste.