Projet

Patrimoine oral anglo-normand

Programme de recherche et de valorisation des traditions orales chantées recueillies dans les îles anglo-normandes

Les îles anglo-normandes constituent, du fait de leur situation insulaire au cœur des circulations européennes dans la Manche et de leur long héritage culturel francophone malgré leur rattachement ancien à la couronne britannique, un espace particulièrement intéressant à étudier sur le plan du patrimoine oral. La tradition chantée recueillie depuis le 19e siècle donne à voir un répertoire essentiellement d’inspiration française – même si l’on trouve également des chants en anglais – qui présente des ressemblances mais également des spécificités par rapport aux territoires voisins, en particulier la Normandie.

Parmi les enquêtes ethnomusicologiques réalisées dans les îles anglo-normandes, celle du Musée National des Arts et Traditions Populaires (MNATP) en 1970 sous la responsabilité de Claudie Marcel-Dubois et Marguerite – dite Maguy –Pichonnet-Andral est restée inédite. Le premier objectif de ce programme est de publier et d’étudier ce travail de terrain qui constitue la seule enquête approfondie menée par une institution française au sujet des chants et musiques traditionnels de Jersey, Guernesey et Sercq. Cette valorisation scientifique, qui se situe dans une perspective ethnomusicologique et ethnohistorique, s’intègre dans une ambition plus large : analyser et faire connaître le patrimoine oral chanté des îles anglo-normandes, dans un contexte où aucune étude critique approfondie de ce répertoire n’a été réalisée, où les sources publiées et facilement accessibles sont peu nombreuses, et où la documentation disponible est éparpillée entre des dépôts français, britanniques et anglo-normands. Cet objectif nécessite de confronter le travail réalisé par le MNATP avec les autres enquêtes menées au cours du 20e siècle, en particulier par Peter Kennedy pour le compte de la BBC entre 1957 et 1960.

Le chanteur John Le Feuvre enregistré par Maguy Pichonnet-Andral lors de l’enquête du Musée National des Arts et Traditions Populaires, Sercq, juin 1970 (MuCEM, fonds MNATP, phw-2012-00-97)

Ce sont trois galions d’Espagne chanson interprétée par John Le Feuvre, enregistrée lors de l’enquête du Musée National des Arts et Traditions Populaires, Sercq, juin 1970 (Archives nationales, document conservé à Pierrefitte-sur-Seine, fonds MNATP 70.30)

L’équipe pluridisciplinaire qui travaille actuellement à la valorisation scientifique de l’enquête du Musée National des Arts et Traditions Populaires associe le Pôle « Espaces maritimes, sociétés littorales et interfaces portuaires » de la Maison de la recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen Normandie, le Centre de Recherche d’Histoire Quantitative (CRHQ, rattaché à l’Université de Caen Normandie), le Laboratoire d’Anthropologie et d’Histoire de l’Institution de la Culture (IIAC-LAHIC, rattaché à l’EHESS) en particulier à travers le programme SAHIEF (Sources, Archives et Histoire Institutionnelle de l’Ethnomusicologie de la France), ainsi que l’association La Loure (spécialisée dans la valorisation du patrimoine oral normand et pôle associé de la Bibliothèque nationale de France à travers son rattachement à la Fédération des Associations de Musiques et de Danses Traditionnelles, FAMDT). La publication scientifique de l’enquête du MNATP est prévue en collaboration avec le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM, continuateur de la mission de l'ancien MNATP) et les Archives Nationales, en tant qu’institutions conservatrices des documents collectés et garantes de la propriété domaniale et des droits patrimoniaux et moraux qui leur sont attachés. Des collaborations sont également nouées avec des institutions et des chercheurs des îles anglo-normandes, du Royaume-Uni et de Nouvelle-Zélande dans le cadre du projet plus large de valorisation du patrimoine chanté anglo-normand.

Équipe :

  • Éva Guillorel, Maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Caen Normandie, CRHQ, responsable du projet pour le pôle maritime de la MRSH
  • Yvon Davy, Historien, Directeur de l’association La Loure
  • François Gasnault, Conservateur général du patrimoine, mis à disposition par le Ministère de la Culture au CNRS, IIAC-LAHIC
  • Marie-Barbara Le Gonidec, Ingénieure d'études, Chargée de mission pour la recherche, mise à disposition par le Ministère de la Culture au CNRS, IIAC-LAHIC

Téléchargez la présentation détaillée du projet

Fichier(s) à télécharger
  Ce sont trois galions d’Espagne - chanson interprétée par John Le Feuvre (fichier mp3) -
  Jean Gros-Jean marie sa fille - chanson interprétée par Evy Ozanne (fichier mp3) -
  Mon bonhomme est bien malade - chanson interprétée par Eileen Lesueur (fichier mp3) -
  The Whale - chanson interprétée par Winter Wibert (fichier mp3) -
  La barbière - chanson interprétée par Régine MacGrill et Hélier La Lacheur (fichier mp3) -
  C’est à Paris sur le pavé - chanson interprétée par John Le Feuvre (fichier mp3) -
  Présentation détaillée du projet (fichier pdf)