Vestiges de la Seconde Guerre mondiale

Initié par des chercheurs de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie, du CNRS, de l’université de Caen et de l’Institut national de recherches archéologiques préventives et soutenu par les départements du Calvados et de la Manche, ainsi que par le Conseil Régional de Normandie, le programme collectif de recherche (PCR) vise à inventorier de manière exhaustive les vestiges de la Seconde Guerre mondiale en Basse-Normandie.


Direction scientifique Dunes de Biville (c) Stéphane Lamache / MRSH / DRAC Normandie

Anne Ropars, DRAC Service régional d’archéologie
Cyrille Billard, DRAC Service régional d’archéologie
Jean-Luc Leleu, CNRS / Université de Caen





Plus que toute autre région de France, la Normandie est étroitement associée à la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en raison du débarquement du 6 juin 1944 et des opérations militaires qui ont permis la libération de l’Europe occidentale, au prix de lourdes pertes humaines et matérielles. Au-delà des commémorations et des infrastructures de médiation culturelle et pédagogique, le tournant générationnel qui voit disparaître les témoins de ces événements conduit à mesurer toute l’importance des vestiges de cette période, dont la valeur patrimoniale s’impose désormais à tous.

Le programme collectif de recherche vise à inventorier de manière exhaustive les vestiges de la Seconde Guerre mondiale dans les trois départements bas-normands. Ces vestiges peuvent tout aussi bien témoigner de l’occupation allemande, des infrastructures alliées mises en place lors des combats de la Libération, ou encore du sort des populations civiles pendant la guerre.

Le pôle Document numérique apporte son expertise technique d'éditeur numérique afin d'exposer les données collectées lors des enquêtes. Il s'agit d'exploiter les résultats des recherches sur le terrain et d'opérer un travail d'analyse de données textuelles et cartographiques. Pour se faire les équipes du Pôle développent une méthodologie et un outillage informatique nécessaires à l'encodage en XML des données afin d'aboutir à la publication des inventaires.

Le site Vestiges de la Seconde Guerre mondiale présentera, à terme, tous les sites bas-normands sur lesquels ont été répertoriés des vestiges. La consultation se fera notamment via une carte dynamique permettant l'accès aux éléments géolocalisés dont on pourra apprécier les contours précis. Un thésaurus viendra compléter la description de chaque vestige par des termes spécifiques.

 

Crépon © Benoît Labbey / MRSH / DRAC Normandie