Éducation et longue durée

Début : 21/09/2005 - 22:00

Il s'agirait d'étudier certaines déterminations historiques, sociologiques, anthropologiques de l'école aujourd'hui dans la perspective de la « longue durée » et telles qu'elles trouvent leur point d'émergence et de constitution dans des périodes reculées du passé.
Elles peuvent concerner des composantes aussi diverses que la forme des exercices (la dictée, la récitation, la leçon de choses), l'organisation du temps et de l'espace (la structure de la classe, la répartition des activités dans un emploi du temps), les outils (les cahiers), le vêtement (l'uniforme), certains thèmes pédagogiques (la référence aux hommes illustres), le statut et les représentations du bon écolier ou du bon maître, la forme des examens, l'organisation et la hiérarchie des disciplines (exercices du corps, rhétorique, arts libéraux, sciences et mathématiques), etc.
Mener cet ensemble d'analyses permettrait de mieux cerner le sens, les légitimités perdues de pratiques paradoxalement entachées de désuétude et cependant toujours présentes, de caractériser les schèmes de transmission et de socialisation des individus, dans des régimes de temporalité qui traversent les générations - dans l'école et hors l'école -, et d'évaluer quelles fonctions il convient d'accorder dans la conscience collective et la continuité culturelle des sociétés à des rémanences que les logiques de modernisation et de réforme n'ont pas réussi à entamer.

Pour en savoir davantageCCI de Cerisy

Fichier(s) à télécharger  Liste des intervenants - 99.15 Ko
  Programme de la manifestation - 11.92 Ko