Projet CIMARCONET / Archives exceptionnelles / Informatisation des données

Le projet CIMARCONET

L’inscription maritime appartient au patrimoine de la France littorale, comme les vieux gréements. C’est un lieu de mémoire encore méconnu, tout en papier, celui des matricules, ces grands registres quadrillés, sur lesquels le commissaire de la Marine notait soigneusement les embarquements et les campagnes, les travaux et les jours des matelots et pêcheurs inscrits dans son « quartier ». Les anciens registres des inscrits maritimes du département de la Manche sont conservés par le Service historique de la Défense à Cherbourg.

Grâce au programme CIMARCONET, cette série d’archives, si remarquable pour l’histoire des familles et de la vie du Cotentin, devient accessible sur le réseau Internet jusqu’à la fin du XIXème siècle (séries de 1865-1883). L’évolution rapide des technologies de l’information et des réseaux permet d’entreprendre aujourd’hui une telle opération, qui s’appuie sur les compétences croisées d’une équipe de projet composée d’archivistes paléographes, d’historiens et d’informaticiens. En effet, CIMARCONET est piloté conjointement par le Service historique de la Défense à Cherbourg et par le Centre de recherches d’histoire quantitative (CRHQ), unité mixte CNRS, Université de Caen Basse-Normandie. A ce titre il bénéficie de l’appui logistique du de l’université de Caen Basse-Normandie, qui assure l’hébergement et la mise en ligne des données. Le dépouillement des registres est effectué par des équipes bénévoles de l'université inter-âges de Cherbourg. Enfin, l'ensemble du projet est accompagné financièrement par le Conseil général de la Manche et bénéficie de l’appui ponctuel de volontaires du Cercle généalogique de la Manche

.

par André Zysberg et Gilles Désiré dit Gosset