Afficher Masquer
Passages biffés :
Sauts de pages :
Changements de mains :
Mots clés en marge
(main T) :
DistinguerIntégrer
Corrections du transcripteur :

Fermer

Accueil|Présentation du projet|Abréviations|Introductions|Texte|Index

Français|English Contacts

Volume I|Volume II|Volume III|Citer le texte et les notes| Écritures|Affichage

Pensées 1116 à 1120

M :Montesquieu 1726/1727-1755.
D :Bottereau-Duval 1718-1731.
E :1734-1739.
U :1739.
H :1741-1742.
J :1742.
K :1742-1743.
F :1743.
I :1743.
L :1743-1744.
O :1745-1747.
P :Damours 1748-1750.
Q :1750-1751.
R :Saint-Marc 1751-1754.
S :1754-1755.
V :1754.
JB :Jean-Baptiste Secondat ?-1795.
T :écriture des manchettes 1828-1835

Fermer

M : Montesquieu.
D : Bottereau-Duval_1721-1731.
H : 1741-1742.
P : Damours_1748-1750.
E : 1734-1739.
L : 1742-1744.
O : 1745-1747.
T : écriture des manchettes
JB : Jean-Baptiste_Secondat.
J : 1742.
K : 1742-1743.
F : 1743.
E2 :
I : 1743.
R : Saint-Marc_1751-1754.

Fermer

Pensées, volume II

1116

Il faut avoir beaucoup etudié pour scavoir peu :

- - - - -

Main principale M

1117

Il faut scavoir [plusieurs mots biffés non déchiffrés] le prix de l’argent

Prix de l’argent

les
prodigues ne le ne le scavent pas et les avares encore moins :

- - - - -

Main principale M

1118

La poligamie

Polygamie

est deraisonable en cela que le pere et la mere n’ont pas la meme affection pour leurs enfans estant impossible qu’un pere aime cinquante enfans come une mere deux[1]

Mis dans les Loix

- - - - -

Main principale M

1119

{f.76r} Il n’y a pas de pais ou l’on ait plus d’embition qu’en France il n’y en a pas ou on en dut avoir moins les dignites les plus grandes n’y donnent aucune consideration Mr de Coigny moins estimé depuis le gain de deux batailles d’Hasfelt[1] depuis qu’il a esté fait marechal de France. Et tout le monde de mesme

Main principale M

1120

Mr de Fontenele dit fort bien les bons stiles en forment de mauvais :

- - - - -

Main principale M


1118

n1.

Cf. EL, XVI, 6.

1119

n1.

Les deux personnages, Coigny et Asfeld (« Hasfelt »), avaient été élevés à la dignité de maréchal de France le 14 juin 1734, au cours de la guerre de Succession de Pologne. Cette même année, François de Franquetot de Coigny (1670-1759), remplaçant le maréchal de Villars, venait de s’illustrer dans la campagne des armées franco-sardes contre les Impériaux, en Lombardie. Lors de l’offensive de la vallée du Rhin, Claude François Bidal d’Asfeld (1665-1743), qui avait succédé à Berwick, prit Philippsbourg, qui se rendit le 18 juillet, et Worms, le 23 juillet. Montesquieu recevait des nouvelles du front par Bulkeley : voir la lettre du 15 juillet [1734], dans la Revue d’histoire littéraire de la France, 82e année, nº 2, mars-avril, 1982, p. 196.