Mode d’emploi de Scripta

Que trouve-t-on dans Scripta ?

SCRIPTA est un outil destiné à mettre à la disposition d’un public de chercheurs un vaste corpus de chartes normandes des xe-xiiie siècles (plus de 8500 actes fin 2015). La plupart des actes incrémentés sont issus d’éditions anciennes mais la base intègre depuis peu des textes qui sont édités pour la première fois ou font l’objet d’une réédition. Pour le visualiser, cliquer sur le bouton « afficher le tableau de la tradition ».

Interface de consultation

L’outil Pleade présente une particularité dans la navigation et dans l’affichage des documents. La consultation de la fiche d’un acte (ou d’une liste en mode « Consultation des actes ») se fait dans une nouvelle fenêtre de navigateur web, permettant de garder dans la première fenêtre la liste des résultats de la recherche. La nouvelle fenêtre présente donc la fiche d’un acte. La navigation dans cette fenêtre est légèrement différente : en haut vous pouvez naviguer à l’intérieur des résultats de la recherche (acte suivant, précédent). Le bloc de gauche affiche la liste des actes classés par numéro.

Consulter les actes

Il y a deux façons de consulter des actes dans SCRIPTA :

  • Par liste : en cliquant sur « Consultation des actes » dans le menu de gauche. Vous avez ainsi accès à la liste de tous les actes de la base. Cette liste indique pour chaque acte, sur une ligne de façon synthétique, son numéro, sa datation, son genre, son type, son degré d’authenticité, son auteur et le bénéficiaire.
  • Par le moteur de recherche, en texte libre ou en multi-critères sur 10 champs de la base.

Aide à la recherche

Il est possible de faire trois types de recherche :

  • par texte libre (texte des actes et métadonnées)
  • sur les données analytiques (recherche multicritères par champs)
  • par la bibliographie (retrouver des actes par la référence de l’édition ou d’une étude)

Texte libre (ou recherche simple dans le menu de gauche)

Ce critère vous permet de rechercher dans tout le contenu des instruments de recherche, y compris dans le texte original des actes.

Vous pouvez saisir un ou plusieurs mots ; vous avez la possibilité d’utiliser l’opérateur logique AND « et » (quand 2 mots doivent être inclus dans la recherche) ou OR « ou » (seulement l’un des mots), sans guillemets autour de ces mots.

Exemple 1 : craspois AND piscis renvoie deux résultats (actes 1658 et 1666). Dans ces deux cas précis, « craspois » est mentionné dans l’analyse, « piscis » dans le texte original latin.

Exemple 2 : craspois OR piscis renvoie 16 résultats. Les résultats contiennent soit craspois, soir piscis, soit les deux.

Par défaut, une recherche sur une liste de mots ne comportant pas les opérateurs AND et OR, fait une recherche sur tous les mots, en utilisant AND par défaut.

Exemple : crapois piscis renvoie deux résultats (les mêmes que ans l’exemple cité plus haut).

Vous pouvez également utiliser les masques de troncature * (pour plusieurs caractères) ou ? (un seul caractère). Ces fonctions sont très utiles pour chercher des mots latins, indépendemment de leur déclinaison ou de leur pluriel.

Exemple 1 : pisc* AND crass* donne 25 résultats. pisc* renvoie aux formes pisce, piscatorem, piscis, piscium, etc. ; crass*, dans ce contexte, renvoie aux formes crasso, crassus, crassorum, etc.

Exemple 2 : balen? renvoie 3 résultats, pour les formes balene et balena.

Vous pouvez rechercher une expression précise en utilisant les guillemets, comme dans « pro panibus ».

Exemple : « pro panibus » renvoie 10 résultats ; « in Pascha », 72 résultats.

Dans tous les cas, le moteur de recherche n’est pas sensible à la casse (indifférent aux majuscules et minuscules).

Données analytiques

Les champs de recherche avancée (mis à part le champ « texte libre ») ne permettent pas d’effectuer directement une recherche libre. Tous les champs se complètent avec les entrées de la base dès que vous saisissez quelques lettres (l’autocomplétion se fait avec toute partie du mot). Cette autocomplétion vous permet de sélectionner une entrée dans la liste. Vous pouvez ajouter plusieurs entrées dans le même champ. C’est l’opérateur « OR » qui est actif pour plusieurs entrées dans le même champ.
Pour chaque champ, vous pouvez choisir un ou plusieurs termes dans une liste d’index (icône livre ouvert à droite du champ). Vous pouvez choisir plusieurs entrées dans un index.

La « Recherche avancée » vous permet d’effectuer des requêtes sur plusieurs champs (hors bibliographie). Le contenu de tous ces champs est également interrogeable par la recherche en texte libre (voir plus haut).

  • Numéro d’acte : identifiant de l’acte dans le corpus.
  • Genre d’acte : Nature diplomatique de l’acte, déterminée par l'ensemble de ses caractères externes et internes (charte, lettre, notice, pancarte, etc.).
  • Type d’acte : nature juridique de l’acte ; type des droits et des obligations que la volonté de leurs auteurs fait naître, modifier, renouveler, confirmer ou éteindre. (Ex. : donation, vente, etc.).
  • Lieu d’émission de l’acte.
  • Auteur : L’auteur d’un acte est la personne au nom de qui cet acte est intitulé.
  • Fonction / Institution (auteur) : Auteur d’un acte en tant que fonction dans une institution. Se présente en deux parties, commençant par la localité, avec la fonction entre parenthèses. Exemples : Angers (évêque) ; Perche (comte).
  • Bénéficiaire : Le bénéficiaire est souvent mais pas nécessairement le destinataire de l’acte. Il est celui qui pourra user de l’acte à son profit.
  • Fonction/institution bénéficiaire : Le bénéficiaire est souvent mais pas nécessairement le destinataire de l’acte. Il est celui qui pourra user de l’acte à son profit ;  ici, le bénéficiaire d’un acte en tant que fonction dans une institution. Se présente en deux parties, commençant par la ville, avec la fonction entre parenthèses. Exemples : Angers (évêque) ; Perche (comte).
  • Date : Vous pouvez rechercher une année précise (premier champ). Attention, une année spécifique pour retourner des résultats à l’intérieur d’un intervalle de temps (cas d’acte daté de façon imprécise dans une fourchette temporelle). Exemple : « 1111 » peut retourner comme résultat un acte daté entre 1094 et 1120 (acte 6094).
    Vous pouvez rechercher à l’intérieur d’un intervalle d'années (deuxième et troisièmes champs). Pour rechercher un intervalle ouvert, ne saisissez qu'une année de début ou de fin.
  • Bibliographie : Le résultat de la recherche retourne une liste d’actes pour lesquels un ouvrage ou un article de cet auteur est cité dans l’édition de l’acte (tradition, etc.).
    • Auteurs bibliographie : recherche sur le nom d’un auteur.
    • Titres bibliographie : recherche sur un titre.

Si vous faites une requête combinée sur plusieurs champs, c’est l’opérateur AND qui est actif entre ces champs. Exemple : Fonction /auteur = Évreux (évêque) et Fonction/institution bénéficiaire = Évreux (Hôpital- Hôtel Dieu) renvoie 1 document donation (acte 5790, donation datée de 1260).

Le résultat de la recherche apparaît surligné dans le texte.

Lorsque le nombre de résultats dépasse la limite de 1000 autorisée pour l’affichage, il est conseillé de scinder la recherche en croisant avec d’autres critères (ex. date).

Recherche par index

La recherche par index est possible depuis la fenêtre de visualisation d’acte (menu gauche, onglet Index). Douze index sont disponibles :

  • Numéro d’acte
  • Genre d’acte
  • Type d’acte
  • Type de documents (Authenticité)
  • Lieux d’émission
  • Auteurs d’acte
  • Fonction / institution auteur
  • Bénéficiaires
  • Fonction / institution bénéficiaires
  • Lieux de conservation (actes originaux ou copies)
  • Auteurs (bibliographie)
  • Titres (bibliographie)

Information sur d’autres champs

Authenticité du document

A trois valeurs : douteux, faux, non suspect.

Non suspect est la valeur par défaut. Ce champ n’a pas fait fait l’objet d’une enquête systématique.

Les valeurs « faux » et « suspect » ont fait l’objet d’une vérification systématique.

Langue

Langue principale du document.

Analyse

Correspond au regeste, c’est-à-dire à un résumé de l’acte.

Tableau de la tradition

Par défaut ce bloc est masqué : cliquer sur « afficher le tableau de la tradition » permet de le visualiser.

Donne la liste des éditions de l’acte et, le cas échéant, des témoins manuscrits (originaux et copies). Les éditions ou témoins sont signalés par une lettre (a, b, c, etc.).

Dissertation critique

Par défaut ce bloc est masqué : cliquer sur « afficher le tableau de la tradition » permet d ele visualiser. Ce bloc donne notamment des informations relatives à la datation (source de l’information, renvoi bibliographique).

Texte

Le texte de l’acte dans sa langue originale. L’origine du texte est signalé au début par « texte établi d’après… » la lettre (le plus souvent « a ») renvoie à l’édition ou le temoin manuscrit signalé dans le tableau de la tradition.

Outils

Historique

Il s’agit d’un historique de vos requêtes. Pour le moment, cet historique n’est conservé que le temps d’une session de travail. Si vous réutilisez la base plus tard ou le lendemain, l’historique sera vidé.
À partir de la liste de l’historique, vous pouvez rééxécuter des requêtes, les modifier ou les supprimer.

Porte-documents

Sur la fiche de consultation d’un acte, vous pouvez sauvegarder cette fiche dans un porte-documents.

L’icône de gauche vous permet de « stocker » la fiche dans le porte document. Le second bouton vous permet d’exporter la fiche au format PDF (voir plus loin).

Pour accéder au porte-documents, cliquer sur « porte-documents » dans la menu de gauche (fenêtre principale). Vous accéderez ainsi à la liste des documents que vous avez sauvegardée durant votre session de travail. Attention, les données du porte-documents ne sont conservées que le temps de votre session de travail. Pensez à les exporter lors de la fin de votre travail. Si vous réutilisez la base plus tard ou le lendemain, le porte-documents sera vidé.

Exporter en PDF

Vous pouvez exporter la fiche complète à partir de la page d’un acte.
Il est possible de réaliser des exports PDF depuis le porte-documents : un document au format PDF, ou en un seul fichier PDF regroupant tous les documents sélectionnés. Vous pouvez également exporter l’ensemble des documents du porte-documents au format zip (un fichier zip contenant tous les fichiers PDF, un par acte).

Actes archivés en « doublons »

Un petit nombre d’actes apparaissent doublonnés dans la base SCRIPTA. Ces doublons sont apparus suite à l’ajout d’actes édités dans des publications plus récentes.

Il a été décidé de ne pas supprimer les doublons plus anciens pour deux raisons :

  • conserver la citabilité des documents depuis les anciennes versions de la base ;
  • pouvoir renvoyer depuis les anciennes versions vers des éditions plus récentes, tout en conservant l’état précédente.

Concrètement, ces doublons sont signalés de deux façons :

  • dans les listes de résultats ou les listes d’actes, par la mention « acte en doublon » ;
  • dans la page d’un acte, dans un encadré « Acte doublon », suivi de la mention « Voir de préférence l’acte n°xxx », avec un lien hypertexte pointant vers la nouvelle édition de référence.

Citer un acte de Scripta

Modèle pour citer un acte dans vos bibliographies et vos travaux de recherche :
« Acte (numéro) », dans SCRIPTA. Base des actes normands médiévaux, dir. Pierre Bauduin, Caen, CRAHAM-MRSH, 2010-2016. [En ligne] http://www.unicaen.fr/scripta/acte/numero. Consulté le (ajouter date).

Exemple :

« Acte 5574 », dans SCRIPTA. Base des actes normands médiévaux, dir. Pierre Bauduin, Caen, CRAHAM-MRSH, 2010-2016. [En ligne] http://www.unicaen.fr/scripta/acte/5574. Consulté le 29 juin 2016.

Ce bloc de citation bibliographique est affiché en fin de page pour chaque document.

Site réalisé par le CRAHAM et le pôle du Document numérique — MRSH-CNRS-Université de Caen — © 2013-2017 — Réalisé avec Pleade