Rdv

Colloque

  • Lieu : CCIC de Cerisy-la-Salle
    Début : 05/10/2022
    Fin : 09/10/2022
    Responsable(s) scientifique(s) : Pierre Bauduin, Unicaen, CRAHAM ; Annick Peters-Custot, Université de Nantes, CRHIA ; Simon Lebouteiller, CRAHAM).

    Le colloque « Conquérir, soumettre, gouverner : théories et pratiques de la "pacification" dans les mondes normands » propose d’orienter une réflexion portant sur la transition entre l’état de guerre inhérent à une conquête territoriale, et l’état de paix censé inaugurer l’émergence d’une nouvelle construction politique. Cet « entre-deux » pose un ensemble de questions (sur l’exercice de la violence et les différentes logiques à l’œuvre, militaires, socio-politiques, économiques, territoriales, juridiques) que cette rencontre voudrait contribuer à résoudre dans une approche comparatiste entre des situations très différentes dans le monde viking, les îles Britanniques et en Méditerranée. Ces questionnements amèneront à s’interroger sur la pertinence de parler de stratégies de « pacification » et de discuter l’usage – dans un contexte médiéval – de la notion de pacification par un croisement historiographique avec d’autres périodes, en prenant soin de s’extraire de tout anachronisme, ou en assumant cet anachronisme méthodologique. Le colloque est ouvert aux chercheurs, aux étudiants et à toute personne intéressée par l'histoire des mondes normands.

    Les 15 communications prévues, plus une introduction et une table ronde conclusive transpériodes,  seront présentées par 20 intervenants qui viendront du Royaume-Uni, d’Italie, de Suède, du Canada et de France. La journée du 7 octobre « hors les murs » se déroulera à l’Auditorium du Château de Caen et s’accompagnera d’une communication grand public sur le Château de Caen, suivie d’une présentation du projet d'aménagement du Château et de la visite des lieux.

    Cette manifestation s’intègre dans le programme Pax Normanna (2022-2026, resp. P. Bauduin, A. Peters-Custot) inscrit comme projet partenaire de l’École française de Rome. Le colloque est soutenu par l’École française de Rome, le CRHIA (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique,  EA 1163, Université de Nantes), la DRAC, l’Université de Caen Normandie, le Centre Michel de Boüard-CRAHAM, la MRSH  de Caen et l’OUEN (Office universitaire d’études normandes), la Ville de Caen (Musée de Normandie) et Caen la Mer.

    Accès au programme  et au bulletin d’inscription

  • Lieu : Fondation des Etats-Unis d’Amérique, Paris
    Début : 29/09/2022 - 09:00
    Fin : 30/09/2022 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Linda Garbaye

    _________________

    Ce colloque national s’intéressera aux travaux de recherche en France des doctorants et des jeunes docteurs qui travaillent sur l’histoire de la jeune Amérique. Il sera aussi l’occasion de faire un état de l’art sur cette histoire par les chercheurs confirmés spécialisés. Il est soutenu par le groupe de chercheurs du Réseau pour le Développement Européen de l’Histoire de la Jeune Amérique (REDEHJA). Avec l’université de Caen Normandie, les deux autres universités partenaires dans l’organisation et le financement de ce colloque sont l’université de Poitiers et l’université Paris VIII.

  • Lieu : Institut catholique de Paris et Colegio de España (cité universitaire)
    Début : 06/10/2022 - 09:00
    Fin : 07/10/2022 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Alexandra MERLE

    __________________

    Dans la continuité d’un colloque organisé à Caen en avril 2019 sur la diffusion de concepts politiques dans la littérature espagnole des XVIe et XVIIe siècles, ce colloque international sera consacré aux usages politiques de la forme du dialogue dans la monarchie espagnole de l’époque moderne, et s’inscrira dans la thématique de recherche de l’équipe ERLIS « Gouvernance et réflexion sur le pouvoir à l’époque moderne ». Organisé en collaboration avec 3 équipes de recherche parisiennes, il réunira les meilleurs spécialistes de cette question (littéraires, civilisationnistes et historiens) venant de 10 universités françaises et de 6 universités étrangères (4 espagnoles et 2 italiennes). Son organisation dans un haut lieu de l’hispanisme (le Collège d’Espagne à Paris) permettra de conforter la place des chercheurs de l’ERLIS et de notre université dans la discipline.

  • Lieu : Université de Caen, Campus 1, Bâtiment D, salle Belvédère
    Début : 17/11/2022 - 10:00
    Fin : 18/11/2022 - 12:30
    Responsable(s) scientifique(s) : Solenne Derigond

    _______________

    17-18 novembre 2022 à Caen et 24-25 novembre 2022 à Brest

    _______________

    Le colloque international « Art(s) et migration(s) dans les Amériques et les Caraïbes (de 1940 à nos jours) : dissonances, fragments, marges » présente l’intérêt d’être transdisciplinaire. Il cherche à rapprocher des chercheurs des UFR Langues, Arts et Sciences Sociales par le partenariat entre les universités de Brest et de Caen, deux universités qui appartiennent toutes deux au Pôle Ouest du Groupe d’Intérêt Scientifiques Institut des Amériques. Le déroulement du colloque sur deux semaines vise à donner une importance scientifique égale à chaque site et, sur un plan logistique, cela permet aux chercheurs intéressés par le sujet de se rendre sur les deux lieux. Par ailleurs, le colloque se veut comparatif puisqu’il amènera autour de thèmes communs — arts graphiques, migrations, identités, mémoire — des propositions qui ont des terrains d’études situés dans différents endroits du continent américain et en lien avec les axes de recherche des laboratoires partenaires ERLIS et HCTI.

    L’autre singularité du colloque se trouve à la source de ce projet puisqu’il a été élaboré à partir d’une exposition intitulée « La gravure cubaine de 1960 à nos jours » qui se déroulera en même temps que le colloque au sein de l’Université de Brest. C’est un vœu de la part du comité d’organisation de mettre en avant un terrain d’étude peu représenté dans la recherche française du fait des difficultés à mener des travaux sur et avec cette île. Par ce choix, il s’agit de stimuler la recherche française sur Cuba et de réunir les chercheurs internationaux.

     

  • Lieu : Université Bordeaux Montaigne
    Début : 07/10/2022 - 09:00
    Fin : 08/10/2022 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Y. Calvet - J.-F. Baillon

    ________________

    Près de trente ans après la parution de l’ouvrage séminal de Nina Auerbach Our Vampires, Ourselves, il a paru opportun de saisir l’occasion des 150 ans de Carmilla de J. S. Le Fanu pour faire l’état des lieux des fictions vampiriques mobilisant la figure du féminin. Malgré quelques pages consacrées à Carmilla et aux vampires queers, la centralité de la figure de Dracula et des vampires masculins domine la littérature critique. Pourtant, contrairement à une idée reçue, les vampires féminins sont très nombreux en littérature, au cinéma, dans les séries télévisées, en bande dessinée, et dérangent la majesté du comte vampire, attestant peut-être de son « obsolescence » (selon la formule de Robin Wood). Plusieurs fois adapté au cinéma, le texte de Le Fanu continue de poser de nombreuses questions aux lectrices et aux lecteurs d’aujourd’hui, sensibles aux enjeux LGBTQI+ et aux remous de la vague #MeToo. La figure historique de la comtesse Bathory hante elle aussi les mémoires littéraires et cinéphiles, et appelle encore d’autres questions, figure de pouvoir qui inspira déjà Bram Stoker dans Dracula’s Guest, chapitre initial, supprimé, de Dracula. La femme-vampire traverse les milieux : du cinéma d’auteur le plus confidentiel (Les lèvres rouges) aux blockbusters (la franchise Underworld) en passant par les classiques européens (la Hammer, Vadim) ou hollywoodiens (The Hunger). Dans un article récent sur masculin et féminin dans le film de vampires, Claude-Georges Guilbert – qui fait remarquer l’abondance d’autrices dans la littérature vampirique – pensait voir dans le vampire féminin « l’avenir » du genre. Ce colloque lui donnera-t-il raison ? 

  • Lieu : MRSH - Salle des Actes
    Début : 13/10/2022 - 09:00
    Fin : 14/10/2022 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : B. Poitrenaud-Lamesi

    Il s’agit du second colloque dédié à L’imaginaire contemporain de la cathédrale. Le premier s’est tenu à Arras les 12&13 mai 2022. Responsables Brigitte Poitrenaud-Lamesi & Myriam White Legoff (Université d’Artois). Le programme se propose de confronter la cathédrale, au sens large, à la « postmodernité » et même à son « actualité », dans les pays de cultures romanes. Il s’agit d’étudier les multiples variations, reprises, recréations voire les détournements dont elle fait l’objet pour interroger son statut, sa fonction, réelle et symbolique, à partir de la seconde moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, afin de cerner, comprendre, restituer les enjeux culturels contemporains liés aux imaginaires de la cathédrale selon une approche croisée.

Facebook icon