Page personnelle

Dernière modification le 02/09/2021

Caroline BERENGER
 caroline.berenger@unicaen.fr

Maître de conférences

Membre de l'équipe ERLIS

Département de russe et de polonais

Directrice adjointe du Département de russe et de polonais

Responsable des échanges avec la Russie

Directrice des études

 

Publications

Ouvrage – Édition critique

Marina Tsvetaeva, Le Cahier rouge, traduit et annoté par Caroline Bérenger et Véronique Lossky, avant-propos de Georges Nivat, Éditions des Syrtes, 2011. En russe : Marina Cvetaeva, Krasnaja tetrad’, Saint-Pétersbourg, Maison Pouchkine, 2013.

 

Ouvrages scientifiques – direction

1917. Les révolutions russes, le chantier d’une nouvelle culture ?, éd. Caroline Bérenger, Slavica Occitania, n° 51, 2020.

Sous la glace et les débris du temps. Front de l’Est et bombardements en Europe, dir. Caroline Bérenger et Viviana Agostini, Paris, Indigo & Côté femmes éditions, 2017.

1914 ruptures et continuités, dir. Caroline Bérenger et Alvaro Fleites Marcos, Paris, L’Harmattan, 2016.

Récits de guerre France-Italie. Débarquement en Normandie et Ligne gothique en Toscane, dir. Viviana Agostini, Éric Leroy du Cardonnoy, Caroline Bérenger, Paris, Indigo & Côté femmes éditions, 2015.

 

Articles – revues scientifiques et ouvrages collectifs

« Tsvetaeva et l’Europe, du mythe à la constellation », in dir. Valentina Chepiga et Tatiana Victoroff, Marina Tsvetaeva et l’Europe, Éditions des archives contemporaines, sous presse.

Jean Blot, l’avatar d’Alexandre Blok. https://dedalus.blog/textes/rencontres/caroline-berenger

« L’expérience poétique révolutionnaire. Visions rimbaldiennes dans Les Douze d’Alexandre Blok », in dir. Caroline Bérenger, 1917. Les révolutions russes, le chantier d’une nouvelle culture ?, Slavica Occitania, n° 51, 2020, p. 281-300.

« La poésie métasensorielle d’Alexandre Blok », in dir. Nadia Aït Bachir et Nicolas Mollard, Éprouver le monde. L’expérience : faire et vivre – faire et dire, Presses universitaires de Caen, 2020, p. 169-180.

« Lire, écrire, traduire Marina Tsvetaeva », in La parole impossible. Regards croisés autour de la traduction de César Vallejo, Marina Tsvetaeva et Paul Celan, dir. Laurence Breysse-Chanet, Ina Salazar et Roland Béhar, Hermann Éditions, 2019, p. 145-161.

« La tradition orale dans les ego-documents du front de l’Est », in Sous la glace et les débris du temps. Front de l’Est et bombardements en Europe, dir. Caroline Bérenger et Viviana Agostini, Paris, Indigo & Côté femmes éditions, 2017, p. 107-115.

« Partie du discours de Joseph Brodsky : une expérience de lecture », in Slavica Occitania, n° 44-45, 2017, Autour de l’utopie et du pouvoir. Hommage à Michel Niqueux, dir. Irène Semenoff-Tian-Chansky-Baïdine et Geneviève Vilnet, p. 349-364.

« Écrits français de Marina Tsvetaeva », in Multilinguisme et créativité littéraire, dir. Olga Anokhina, L’Harmattan/Academia, 2011, p. 27-39. En russe : « Francuzskie teksty Mariny Cvetaevoj », in Mul’tilingvizm i genezis teksta, IMLI/RAN, 2010, p. 229-242.

« Les Nuits florentines de Marina Tsvetaeva : des poèmes aux lettres, de la correspondance au récit », in Revue de l’A.I.R.E., n° 35, Honoré Champion, 2009, p. 131-143.

« La Lettre du nouvel an de Marina Cvetaeva : l’apport du manuscrit dans l’étude poétique », in Revue des Études Slaves, tome 80, fasc. 3, 2009, p. 337-352.

« Marina Tsvetaeva et ses carnets de notes », in Métamorphoses du journal personnel, dir.  Catherine Viollet et Marie-Françoise Lemonnier-Delpy, Academia Bruylant, 2006, p. 83-95. En russe : « Zapisnye knižki v tvorčestve Cvetaevoj », in Avtobiografičeskaja praktika v Rossii i vo Francii, dir. Elena Gretchanaïa, IMLI/RAN, 2006, p. 243-251.

 

Articles – revues de littérature et de poésie

« Gueorgui Efron, l’écrivain des limbes », La Nouvelle Revue Française, La forme et le fond, 648, mai 2021, p. 99-104.

« La flamme et le séjour de Jean Blot », Revue Phoenix, n° 34, 2020, p. 116-119.

« La silhouette de Marina Tsvetaeva », in États provisoires du poème, n° 19, Russie, l’immense et l’intime, Théâtre National Populaire, Les Langagières & Cheyne éditeur, 2019, p. 9-21.

« Le chapeau melon de Mandelstam », in Ligature. Revue critique du livre d’artiste, n° 7, 2015.

 

Préfaces et postfaces

« L’arc et la flèche », in Marina Tsvetaeva, Phèdre, traduction de Florian Voutev, Vibration éditions, 2020, p. 7-15.

« La tresse des grands poèmes de Marina Tsvetaeva », in Marina Tsvetaeva, Grands poèmes, Genève, Éditions des Syrtes, 2018, p. 1095-1102.

Postface au Journal (1939-1943) de Gueorgui Efron, Genève, Éditions des Syrtes, 2014, p. 719-722.

« Tsvetaeva, écrivain français ? », in Marina Tsvetaeva, Le Cahier rouge, Éditions des Syrtes, 2011, p. 181-187.

« La poétique du vivre-écrire », in Marina Tsvetaeva, Les Carnets, édition de Luba Jurgenson, traduction de Nadine Dubourvieux et Évelyne Amoursky, Éditions des Syrtes, 2008, p. 15-23.

 

Ouvrages collectifs

Marina Cvetaeva, Pis’ma 1905-1923, 1924-1927, 1928-1932, éd. Lev Mnuxin, Moscou, Ellis Lak, 2013-2015, tomes 1, 2, 3. Déchiffrement de lettres de Tsvetaeva en français.

Anthologie de textologie russe, dir. Andreï Mikhaïlov et Daniel Ferrer, Paris, CNRS Éditions, 2007. Notices de présentation et notes bio-bibliographiques.

 

Traductions

Lettres inédites de Marina Tsvetaeva, 5 février-29 mai 1941, suivies de « Le fil d’Ariane d’Irina Emelianova », in Estelle Gapp, Je t’aime affreusement, Éditions des Syrtes poche, 2019, p. 135-156 et 157-164.

Notices, article de Natalia Soljenitsyne et lettres d’Alexandre Soljenitsyne à Georges Nivat, in Georges Nivat, Alexandre Soljenitsyne, Le Courage d’écrire, Fondation Martin Bodmer/Éditions des Syrtes, 2011.

« Éléments pour une géographie humaine de l’île » et « L’île de Kolgouev », in Vassili Golovanov, Éloge des voyages insensés, Verdier, 2008. p. 421-430 et 473-486.

« Dostoïevski, le dessin comme écriture » de Konstantin Barscht, in Genesis, 17, Éditions Jean-Michel Place, 2001, p. 113-130.

 

Comptes rendus

Serge Rolet, Qu’est-ce que la littérature russe ? Introduction à la lecture des classiques (XIXe-XXe siècles), Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2019. Revue des études slaves, tome 91, fasc. 1, 2020, p. 382-383.

Michel Aucouturier, Essais sur Boris Pasternak, édition de Catherine Depretto, Institut d’Études slaves, 2019, Cahiers du monde russe, 60/4, 2020. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/11622

Tamara Balachova, Monologičeskoe povestovanie ot Marcelja Prusta do novogo romana, IMLI/RAN, 2016, 464 p., in Slavica Occitania n° 46, 2019, Le cosmisme russe, tentative de définition, éd. Françoise Lesourd, p. 301-303.

Elena Gretchanaïa, Kogda Rossija govorila po-francuzski, IMLI/RAN, 2010, 382 p., in Revue des Études Slaves, tome 83, fasc. 4, 2012.

Catherine Depretto, Le Formalisme en Russie, Institut d’Études slaves, 2009, 355 p., Fabula.org.

Elena Gretchanaïa et Catherine Viollet, Si tu lis jamais ce journal… : diaristes russes francophones 1780-1854, CNRS Éditions, 2008, 343 p., in Revue des Études Slaves, tome 80, fasc. 1-2, 2009.

Catherine Ciepiela, The same Solitude, Boris Pasternak and Marina Tsvetaeva, Cornell University Press, 2006, 303 p., in Revue des Études Slaves, tome 79, fasc. 3, 2008, p. 449-450.

Dialog pisatelej. Iz istorii russko-francuzskih kulturnyh svjazej xx veka, dir. Tamara Balachova, IMLI, Moscou, 2002, 954 p., in Genesis, 23, Éditions Jean-Michel Place, 2004, p. 175-176.

 

In mémoriam

Michel Aucouturier, in Revue des Études Slaves, tome 89, fasc. 3, 2018, p. 439-440. Bibliographie des travaux de Michel Aucouturier depuis 2005, Catherine Depretto, Michel Niqueux et Caroline Bérenger, p. 403-413.

Véronique Lossky, in Revue des Études Slaves, tome 89, fasc. 4, 2018, p. 659-660.


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.