Page personnelle

Dernière modification le 24/06/2021

Maxime MARIE
02.31.56.51.57
 maxime.marie@unicaen.fr
Bureau sh 220

Maître de conférences en Géographie

Membre de l'équipe ESO-Caen

Membre du pôle Sociétés et espaces ruraux

Co-responsable de l'axe 1 du projet FRUGAL (Forme Urbaine et Gouvernance Alimentaire) financé dans le cadre du PSDR par l'INRA, l'IRSTEA et les régions Bretagne, Normandie, Nouvelle Aquitaine Poitou Charente Limousin, Pays de la Loire et Rhône-Alpes.

vers le site du programme

 

Responsable scientifique de la Plateforme Universitaire de Données de Caen (PUDC), MRSH – Université de Caen Normandie

vers le site de la PUDC

 

vers Publications sur HAL SHS

vers page Researchgate

 

Activités de recherche

 

Thématiques

- Les transformations des espaces ruraux (socio-démographiques et économiques)

- Les transformations technico-économiques des systèmes agricoles et leurs implications sociales et géographique

- Dynamiques foncières et organisation spatiale des activités agricoles

- Recompositions des identités sociales et professionnelles des agriculteurs

- La dimension géographique de systèmes d'approvisionnement alimentaire et des circuits courts

 

Méthodologies

- Statistiques multivariées : exploratoires, typologiques et cartographie régionale

- Analyse spatiale (analyse et modélisation de l’organisation de l’espace)

- Enquête par questionnaire, conduite d’entretiens et analyse qualitative des discours

 

Terrains

- Les espaces ruraux et l’espace agricole en France et en Europe

- Les espace d'élevage et de bocage du Grand Ouest français, du Nord Ouest de l'Espagne (Galice), et du Sud de l’Angleterre

- La zone cotonnière des Hauts Bassins au Sud-Ouest du Burkina Faso

 

Titre de la thèse

Des pratiques des agriculteurs à la production de paysage de bocage
Étude comparée des dynamiques et des logiques d'organisation spatiale des systèmes agricoles laitiers en Europe (Basse-Normandie, Galice, Sud de l'Angleterre)
http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/44/11/17/PDF/These_Maxime-MARIE_2009.pdf

Membres du jury :

- Marc Benoît (DR INRA-SAD, ASTER UR55 Mirecourt, rapporteur),

- Laurent Rieutort (PU. Univ. Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, CERAMAC EA 997, rapporteur),

- Jeannine Corbonnois (PU. Univ. du Maine, Le Mans, UMR ESO 6590 CNRS, examinatrice et présidente du jury),

- Ruben Lois-Gonzalez (PU. Univ. De Santiago de Compostela, ANTE GI-1871, examinateur),

- Daniel Delahaye (PU. Univ. de Caen, UMR LETG 6554 CNRS directeur de thèse),

- Philippe Madeline (PU. Univ. de Caen, UMR ESO 6590 CNRS, co-directeur de thèse)

  

Résumé

L'objet de cette recherche est l'étude des logiques de production des espaces et des paysages de bocage en domaine laitier. Elle a été menée classiquement suivant un jeu d'échelle allant de la région à l'exploitation agricole. La manière dont a été abordé le paysage agricole, vu ici comme la face visible de l'espace, s'est située à l'interface des deux types de démarches les plus communément employées en géographie : celle qui vise à comprendre la dimension matérielle de la production de l'espace et celle qui s'intéresse davantage à sa dimension idéelle. Les terrains sur lesquels ont été menées les investigations se situent tous dans l'arc laitier de l'Europe Atlantique mais présentent néanmoins des contextes agricoles variés (Basse-Normandie, Galice, Sud de l'Angleterre). Les principales transformations des systèmes agricoles ont d'abord été identifiées à partir des statistiques agricoles à l'échelle régionale entre 1990 et 2000. Les formes et les structures des espaces et des paysages produits par les activités agricoles ont ensuite été analysées à travers une démarche classique d'analyse spatiale s'attachant à mettre en lumière leurs grands principes d'organisation (distance au siège d'exploitation, morphologie parcellaire). Cette démarche a enfin été couplée à l'analyse compréhensive des logiques d'action qui animent les agriculteurs dans la mise en œuvre de leurs pratiques et à l'étude de leurs représentations paysagères. Cette dernière partie du travail a ainsi révélé l'importance des modèles professionnels auxquels se réfèrent les agriculteurs dans leur lecture du paysage. Ces modèles participent ainsi à définir ce que représentent pour eux les différentes formes du paysage et à travers elles les pratiques qui leur sont associées. Le travail mené s'est donc appuyé sur la mobilisation d'une démarche comparative et multiscalaire qui a permis de mettre en lumière toute la complexité des processus à l'œuvre dans l'organisation des paysages de bocage par les activités agricoles et laitières en Europe de l'ouest.

Mots-clés (indexation Rameau)

Analyse spatiale (statistiques) ; Paysage - Aspect social ; Bocage ; Exploitations laitières ; Agriculteurs - Attitudes ; Représentations sociales ; Basse-Normandie (France) ; Galice (Espagne) ; Wessex (GB)

Mots-clés (indexation libre)
Agriculture ; systèmes laitiers ; pratiques agricoles ; représentations paysagères ; identité professionnelle


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.