Statuts

Le LASLAR (EA 4256) est une Unité de Recherche interdisciplinaire qui a pour domaine d’étude l’histoire et la théorie de la littérature française, les langues, littératures et civilisations romanes et les arts du spectacle. Elle s’intéresse à l’analyse, au traitement et à la valorisation des textes et des archives littéraires et artistiques : études des manuscrits, des correspondances, et de tout document portant trace des processus de création dans le domaine de la littérature, du cinéma et du théâtre.

1. Structure

L’UR LASLAR a reçu le label d’équipe d’accueil en 2008 (EA 4256).
Elle est l’une des composantes de l’Ecole doctorale ED 68 de l’Université de Caen Basse-Normandie : « Littératures, Cultures et Sciences sociales ».
Elle est rattachée, sur le plan administratif, à l’UFR « Sciences de l’Homme » de l’Université de Caen Basse-Normandie.
 
Le LASLAR rassemble trois laboratoires, précédemment équipes d’accueil et jeune équipe : 
  • THL [Textes, Histoire, Langages] EA964.
  • LEIA [Laboratoire d'Études Italiennes, Ibériques et Ibéro-Américaines] EA3215.
  • CReDAS [Centre de Recherche et de Documentation des Arts du Spectacle] Jeune équipe 2315.

 

2. Composition

L’Unité de recherche est composée de membres permanents, de membres associés, de doctorants et de membres invités :

2.1. Les membres permanents sont les enseignants-chercheurs en poste à l’université de Caen Basse-Normandie qui souhaitent faire partie de l’UR, ainsi que les enseignants-chercheurs attachés à d’autres établissements dont la candidature a été acceptée à l’unanimité par le Comité directeur. Les membres permanents ne peuvent appartenir en cette qualité qu’à une seule Unité de recherche. L’appartenance au LASLAR implique une participation régulière aux activités de recherche, d’administration et de valorisation de la recherche. La qualité de membre permanent se perd en l’absence de toute production scientifique (critères AERES) pendant une période de deux ans. 
2.2. Les membres associés n’ont pas le même statut administratif au sein de l’UR que les membres permanents. Ils sont : soit des enseignants-chercheurs rattachés à l’équipe à titre secondaire ; soit des enseignants de statut second degré (PRAG, PRCE, professeur en CPGE, professeurs de lycée-collège), ou premier degré (formateurs IUFM) menant une activité de recherche au sein de l’équipe. Leur candidature est approuvée dans les conditions prévues à l’alinéa 2.1. 
2.3. Les doctorants appartiennent à l’UR pendant la durée de leur thèse. Ils peuvent, devenus docteurs, continuer à y être rattachés à leur demande. Leur candidature est approuvée dans les conditions prévues à l’alinéa 2.1.
2.4. Les membres invités sont les enseignants-chercheurs, chercheurs et enseignants, étrangers ou non, qui souhaitent participer aux travaux de l’UR pour une durée limitée. Leur candidature est approuvée dans les conditions prévues à l’alinéa 2.1.
2.5. Les membres qui cessent leur activité professionnelle restent, à leur demande, dans l’UR en tant que membres associés.
2.6. Pour quitter l’UR, l’enseignant-chercheur ou le chercheur concerné doit envoyer une lettre de démission au comité de direction.
2.7. En cas de manquement grave à la déontologie de la recherche, l’exclusion d’un membre de l’UR peut être décidée par le Comité directeur.
 

3. Direction

L’Unité de Recherche est dirigée par un Comité directeur, un Directeur et un Directeur Adjoint.

3.1.   Le Comité directeur propose les perspectives et orientations scientifiques à l’Assemblée générale et en gère la mise en œuvre.
3.2.   Le Comité directeur est composé de 9 membres, constitués par les représentants élus de chaque laboratoire [5 membres pour l’ancienne équipe THL ; 2 membres pour l’ancienne équipe CREdAS ; 2 membres pour l’ancienne équipe LEIA]. Le directeur et le directeur adjoint sont issus du Comité directeur. Le Comité directeur statue à la majorité simple des suffrages exprimés.
3.3.   Le Directeur est élu, parmi les membres permanents habilités à diriger les recherches, à la majorité simple des suffrages exprimés lors de l’Assemblée générale par les membres permanents de l’UR. Il représente l’UR et rend compte aux assemblées, verbalement ou par écrit, des grandes décisions affectant le laboratoire.
3.4.   Le Directeur adjoint est élu par le Comité directeur. Il agit en lieu et place du Directeur en l’absence de ce dernier. Les tâches courantes de direction (communication du laboratoire, participations aux conseils, contacts avec les institutions extérieures, etc.) se partagent entre le Directeur, le Directeur adjoint et des chargés de mission nommés par le Comité directeur.
3.5.   Le Directeur, le Directeur Adjoint et le Comité directeur sont élus pour une durée de quatre ans renouvelables. Leur mandat vient à expiration au moment du renouvellement du contrat quadriennal de recherche.
3.6.   Les représentants siégeant au Comité directeur des laboratoires sont élus parmi les membres permanents à la majorité simple des suffrages exprimés par les membres permanents des laboratoires, lors d’une réunion convoquée une semaine au moins avant sa tenue.
3.7.   Si un membre du Comité directeur doit être remplacé en cours de mandat, il ne l’est que pour la durée du mandat restant à courir.

 

4. Assemblée générale

4. 1. L’Unité de Recherche se réunit au moins une fois par an en Assemblée générale réglementaire. Celle-ci prend connaissance des bilans scientifique et financier de l’année qui s’achève ainsi que des perspectives et des orientations proposées par le Conseil. Si nécessaire, d’autres Assemblées générales peuvent être convoquées sur décision du Comité directeur ou à la demande d’au moins un tiers des membres permanents de l’Équipe, particulièrement pour statuer sur les cas prévus à l’article 2.
4. 2. La réunion de l’Assemblée générale est notifiée à tous les membres de l’Équipe une semaine au moins avant sa tenue.
4.3. En cas de vote, par l’Assemblée générale comme par les assemblées des laboratoires, les procurations (pas plus de deux par mandataire) sont acceptées. Aucun quorum n’est exigé.
4.4. Dans chacun des laboratoires, des réunions administratives doivent se tenir au moins une fois par an pour que soient communiqués au Comité directeur un bilan d’activités et un bilan financier, et que soient suscités travaux et projets.

 

5. Budget

5. 1. Le budget de l’Unité de Recherche est exécuté par le Directeur de l’Équipe, agissant en délégation du Directeur de l’UFR des Sciences de l’Homme.
5.2. Le budget global de l’Unité de Recherche est réparti dans les trois laboratoires en fonction de leur volume sur la base suivante : 2/3 pour l’ancienne équipe THL, 1/6 pour l’ancienne équipe CReDAS et 1/6 pour l’ancienne équipe LEIA. Cette répartition est cependant modulable afin d’assurer au mieux l’équilibre financier de l’UR ainsi que la réussite des programmes de recherche retenus par l’Unité de Recherche.
5.3. Financement des projets de recherche : Le financement des projets de recherche (colloques, journées d’études, invitations) présentés par les membres permanents de l’Unité de Recherche est examiné dans le cadre du laboratoire concerné et approuvé par le Comité directeur à la majorité simple.
Le financement des projets de recherche (colloques, journées d’études, invitations) présentés par les membres associés de l’Unité de Recherche doit être soumis à l’approbation unanime du Comité directeur.

 

6. Locaux et matériels

Les modalités d’utilisation par ses membres des locaux et des matériels attribués à l’Unité de Recherche ou acquis par elle sont déterminées au début de chaque année universitaire par le Comité directeur.

 

7. modification du règlement intérieur

Toute modification du règlement intérieur proposée par le Comité directeur doit être approuvée par l’Assemblée générale, restreinte aux membres permanents, à une majorité de 2/3 des suffrages exprimés.