Programmes en cours


AXE 1 - L'oeuvre dans ses contextes : Institutions, Discours, Archives (J. Anselmini/M. Juan)

 

– RIN EQELLES « En-Quête d’Elles ».  Ce RIN est financé par la Région Normandie pour une durée de 2 ans, de septembre 2022 à septembre 2024.

Il est porté par Anne Schneider, MCF HDR en langue et littérature françaises, INSPE de Normandie Caen, LASLAR EA 4256. Il regroupe des chercheuses et chercheurs de l'université de Caen Normandie, de Rouen, de Nantes et de l'ENS Lyon autour d'une équipe pluridisciplinaire composée de littéraires, sociologues, historiennes, et chercheuses en sciences de la communication et de l'information.
 
Il vise à travailler sur les archives déposées à l'IMEC par Leïla Sebbar en particulier à propos de la revue Histoires d'elles.
 
Le projet est fondé sur une double enquête : une En-Quête de Soi et une En-Quête d’Elles, partant de la trajectoire franco-algérienne de Leïla Sebbar et allant jusqu’à l’aventure collective des femmes (1970-2020). L’objectif est d’enquêter sur les archives de Leïla Sebbar à l’IMEC en les articulant à l’aventure collective de revues féministes Sorcières, Histoires d’elles. En récoltant les témoignages des femmes, nous montrerons les continuités et ruptures dans la réception des discours féministes tout en éduquant aux violences faites aux femmes et aux enfants par la création d’un observatoire numérique, le « Dictionnaire Interactif critique des Ressources Féministes » (DIRFem)
 
 
 

– RIN "Des Critiques" : Projet de recherche « émergent », d’une durée de 3 ans, financé par la région Normandie. Coordinatrices : Julie Anselmini et Valérie Vignaux, associant les universités de Caen, de Rouen et l’IMEC. 2019-2022.

Le projet intitulé « Des critiques : frontières et dialogues des discours critiques et des champs disciplinaires » a été conçu afin de mener conjointement une réflexion transversale, associant enseignants-chercheurs en philosophie, littérature, sociologie et études cinématographiques, et réflexion disciplinaire, afin d’interroger du XVIIIe au XXIe siècles les vertus heuristiques du concept de « critique ». Cette pluridisciplinarité conduit à interroger la critique selon quatre directions essentielles : comment elle engage des critères d’évaluation esthétique, comment elle s’érige en genre littéraire, s’élabore en critique sociale et permet un discours historique sur les œuvres.
 
The project "Criticisms: Frontiers and Dialogues of Critical Discourses and Disciplinary Fields" was designed to jointly conduct a cross-disciplinary reflection, associating teachers-researchers in philosophy, literature, sociology and cinematographic studies, and disciplinary reflection, in order to question from the eighteenth to the twenty-first centuries the heuristic virtues of the concept of "criticism". This multi-disciplinarity leads to questioning criticism according to four essential directions: how it engages criteria of aesthetic evaluation, how it is erected in literary genre, elaborates in social criticism and allows a historical discourse on the works.
 

 

– Les dames du vendredi : les femmes journalistes de cinéma en France (des débuts du cinéma à la Seconde Guerre mondiale). Projet de recherche développé par Myriam Juan dans le cadre d’une délégation à l’IUF (2022-2027)

Ce projet porte sur les premières femmes journalistes de cinéma en France. Il s’agira tout d’abord, dans une perspective d’histoire des femmes, de dresser les contours d’un groupe social et professionnel, tout en approfondissant les carrières de quelques personnalités remarquables. L’autre volet majeur de cette étude consistera en l’analyse des écrits produits par ces femmes journalistes. On interrogera notamment l’éventuelle spécificité des thématiques qu’elles abordent, tout comme l’existence de discours et de modes de traitements genrés de leurs sujets. On s’intéressera de surcroît à leurs goûts, leurs pratiques, leurs conceptions du cinéma, afin d’examiner à nouveaux frais l’existence d’une cinéphilie féminine voire féministe. Ce faisant, c’est la participation des femmes à l’histoire du cinéma que cette recherche entend mettre au jour, non plus comme créatrices ou spectatrices, mais comme médiatrices d’une culture cinématographique alors en plein essor. 
 
Mener à bien ce projet impliquera un dialogue constant avec des chercheurs et des chercheuses œuvrant dans diverses disciplines, des études cinématographiques à l’histoire en passant, entre autres, par la littérature et les études théâtrales. Un travail collectif sera en effet nécessaire pour approfondir certains points (la question des rapports entre journalisme et critique par exemple), en élargir d’autres à des fins de comparaison (à l’instar de la situation des femmes dans d’autres secteurs de la presse, d’autres périodes, d’autres pays), pour affiner enfin les résonnances contemporaines du sujet étudié.
 
 
 
 

AXE 2 - Actualités de l'ancien (B. Poitrenaud-Lamesi/M.-G. Lallemand)

– Baroque au présent (Cl. Lechevalier/ F. Cavaillé/ J. Le Blanc/ C. Mounier-Véhier)

Le programme « Baroque au présent », s’est élaboré en lien avec le Théâtre de Caen et fait  l’objet d’une convention signée avec ce même théâtre. Il s’est ouvert à une collaboration avec le CEREDI (Université de Rouen) ; il est aujourd’hui mené par Fabien Cavaillé, Claire Lechevalier, Judith Le Blanc et Caroline Mounier-Véhier.

Le programme a pour objectif de construire une mémoire des spectacles baroques sur les scènes contemporaines et d’élaborer un savoir scientifique sur les modalités de mise en scène des œuvres anciennes (XVIe-XVIIIe siècles). Il est conçu comme un observatoire de la multiplicité et du renouvellement des pratiques, des formes et des enjeux esthétiques et patrimoniaux.

Il donne lieu à l’organisation de journées d’études associant interventions de chercheurs et entretiens avec les artistes (« Paroles d’artistes et de chercheurs ») et à la constitution parallèle d’une archive évolutive conçue comme un ensemble de dossiers de spectacle et de réflexions transversales qui feront l’objet d’un numéro de la Revue Théâtre/Public, en 2024.

Journées d’études « Paroles d’artistes et de chercheurs » organisées : « Autour de Xerse », 12 janvier 2016 ; « Autour du Trionfo del Tempo et del Disinganno », 3 février 2017 ; « Autour de Coronis », 8 novembre 2019 ; « Autour de Cupid and Death », 10 novembre 2021

 


AXE 3 - Esthétique, Poétique, Imaginaire (M.-H. Boblet/H. Valmary)

– Passeurs - Réception et imaginaires de la culture italienne hors d’Italie (1945-1989) - Responsables : Alejandro Patat (U. Siena Stranieri) et Brigitte Poitrenaud-Lamesi (U. Caen ).

La culture italienne au sens large – savante et populaire - en particulier dans les domaines littéraires et artistiques (cinéma) a toujours suscité un vif intérêt dans les milieux intellectuels et médiatiques ; au lendemain de la seconde guerre mondiale, sa diffusion emprunte des voies nouvelles et ses modes de réception se transforment.  Les travaux font le point et ouvrent une réflexion sur le rôle des Passeurs de culture et d’imaginaire : intellectuels, artistes, écrivains, traducteurs, journalistes et sur les vecteurs de ses transferts : revues, anthologies, institutions etc.
Le programme de recherche Passeurs de culture réunit des enseignants-chercheurs pour comprendre comment, pourquoi, sous quelles formes et selon quelles modalités la culture littéraire et artistique italienne s’est diffusée hors d’Italie, en Europe occidentale. Le choix de la période (1945-1989) est justifié par une volonté de cohérence méthodologique qui renvoie aux deux grandes ruptures historiques du vingtième siècle: la fin de la Seconde Guerre mondiale d’une part et la chute du Mur de Berlin, d’autre part. En conséquence, les deux dates apparaissent à la fois symboliques et significatives d’une culture italienne bien délimitée dans la période de l’après Seconde Guerre mondiale.
À partir de 2018 un groupe d’italianistes provenant de plusieurs universités européennes a organisé une série de séminaires sur le thème « La littérature italienne de l’Après-guerre (1945-1989) hors d’Italie: réception et Imaginaire ». Il s’agissait d’examiner et de mettre en regard les vecteurs de  circulation, de diffusion, de réception  de la culture et de la littérature italienne dans les mondes francophone, anglophone, germanophone et hispanophone.Le groupe s’est régulièrement réuni à l’université de Caen Normandie (8 février 2018), l’Université de Berlin Humboldt, Allemagne 1-4 juin 2018, l’Université de Sienne Stranieri, 22-26 février 2019, l’Université de Mons, Université libre de Bruxelles & L'Istituto Italiano di Cultura (Institut culturel de Bruxelles) en Belgique 5-7 mai 2019, l’Université de Londres (University College of London UCL), Royaume-Uni 1-3 juin 2019 et l’université de Caen Normandie (2-4 mars 2020) et à l’Université Complutense de Madrid, Espagne en 2021.
 
Le colloque international Passeurs a été organisé du 25 au 27 août 2021 à l’université de Buenos Aires. (à cause de la pandémie à distance). Le choix de la capitale de l’Argentine n’est pas le fruit du hasard : l’Argentine est l’un des lieux symboles d’une « italianité » diffuse hors d’Italie. Avec ce partenariat le programme s’ouvre à des thématiques internationales hors d’Europe.
Le volume Passeurs, la cultura italiana fuori d’Italia. Ricezione&Immaginario  est paru  en 2021, chez Peter Lang. C'est le fruit des rencontres inter-universitaires européennes. 
La publication en ligne des Actes du colloque Passeurs est prévue pour la rentrée 2022 sur le portail de la recherche de l’université de Buenos Aires.
Une seconde phase de la recherche italianiste intitulée PASSAGES portera sur la période qui va du Risorgimento à la seconde guerre mondiale. L’approche privilégie le rapport « texte/image ». Première rencontre du programme PASSAGES les 3&4 juin 2022 à l’université Humboldt de Berlin.
 
 
 

– Imaginaires italiens dans la littérature et la culture françaises. Responsables : Marie-Hélène Boblet, Vincent D’Orlando, Brigitte Poitrenaud-Lamesi. Le programme Imaginaires italiens constitue l’un des volets du programme Passeurs.

Dialogue France/Italie : ce volet du programme s’intéresse aux livres fondateurs de l’imaginaire culturel italien hors de l’Italie et tout particulièrement en France. Il ne s’agit pas seulement d’analyser la production scientifique, mais également les ouvrages qui, hors du domaine académique, ont contribué à l’élaboration d’une certaine image de l’Italie qui, bien souvent, ne correspondait pas à celle que l’Italie avait d’elle-même. L’approche dépasse le cadre du « voyage en Italie », déjà largement étudié, pour envisager les constantes, les variations et les ruptures qui contribuent à la formation d’une image actuelle de l’Italie, allant du « Jardin d’Italie » au « réel subjectif ». Les ouvrages considérés ne prennent pas simplement l’Italie comme « décor » de leurs narrations, ils font de l’Italie un « sujet », de réflexion, de rêverie, d’interrogations, d’inspiration etc.
Corpus : les représentations imaginaires de l’Italie sont examinées à travers les références littéraires et plus largement culturelles italiennes convoquées dans les textes d’auteurs français (par exemple Beauvoir, Cheng, Duras, Giono, Gracq, Macé, Sollers, Quignard, Yourcenar…) ou dans des ouvrages critiques (Barthes, Fernandez, Malraux, Morand, Sartre). La démarche convoque également les « passeurs institutionnels » tels que les libraires, les instituts culturels et les éditeurs. Méthodologie : l’originalité de la démarche consiste à faire dialoguer des chercheurs de disciplines différentes, spécialistes de la culture littéraire française et italienne, autour d’un même objet d’études. Elle convoque l’interdisciplinarité et l’approche comparatiste.
 
JE du 8 février 2018 à Caen : l’Italie de Jean Giono (André Alain Morello, U.Toulon) et L’Italie de Julien Gracq (Marie-Hélène Boblet, U. Caen). Réflexions sur la réception et sur la transmission de la culture italienne en France : Alejandro Patat, Méthodologie d'approche du problème de la réception, (U. de Sienne), Paolo Grossi, La collection Les Cahiers de l'Hôtel Galliffet, (Institut culturel de Bruxelles), Silvia Fabrizio-Costa, Les Fonds des bibliothèques de Caen (U. de Caen), André Derval, Les fonds d'archives italiens à l'IMEC (IMEC de Caen), Marie-José Tramuta, La librairie italienne de Paris la Tour de Babel (U. de Caen).
JE du 5 octobre 2021 : l’Italie de Quignard (Chantal Lapeyre, U. Cergy-Pontoise), l’Italie de Sartre (Vincent d’Orlando, U. de Caen), l’Italie de Duras (Marie-Hélène Boblet, U. de Caen) et l’Italie de Yourcenar (Anne-Yvonne Julien, U. de Poitiers), l’Italie de François Cheng (Brigitte Poitrenaud-Lamesi U. de Caen). Prolusion de Alejandro Patat (U. de Sienne & Buenos Aires). 
Rencontre avec l’écrivain Gérard Macé aura lieu le 27 septembre 2022.
JE du 26 mars 2023 : l’Italie de Simone de Beauvoir, André Malraux, les intellectuels français de la revue les Temps modernes.
Publication d’un volume rassemblant les Actes des diverses manifestations 2023/24
 
 
 
 

AXE 4 - Les Arts comme expérience (F. Cavaillé/A. Gourio)

– Objets de spectateurs : instruments et reliques de la réception (Myriam Juan et Fabien Cavaillé)

Avec le programme de recherche « Objets de spectateurs : instruments et reliques de la réception » développé au sein du Laslar (EA4256 Université de Caen Normandie), nous envisagerons l’expérience spectatorielle non plus seulement dans le temps de la représentation ou de la projection mais aussi dans le temps passé hors des salles. Ce déplacement invite à ne pas se limiter à la mise en récit d’une réception par l’écrit et à chercher les différentes traces matérielles qui témoignent d’une pratique de spectatrice ou de spectateur ou au travers desquelles se manifeste un amour pour les arts (et les artistes) de la scène et du cinéma. Nous aimerions donc aborder la réception des films ou des spectacles par les objets qui la permettent ou qu’elle suscite. 

– Matières poétiques. L’élémentaire en poésie moderne et contemporaine (Cécile Brochard et Anne Gourio)

Le programme « Matières poétiques » circule entre les poésies française et étrangères de la période moderne et contemporaine, et propose d’explorer les modes de présence de la matière élémentaire en poésie pour en étudier leurs enjeux.
En s’attachant aux supports matériels du poème, en travaillant sur le motif des inscriptions, empreintes, traces et sur leurs résonances poétiques, en considérant plus largement tous ces témoignages muets portés par la matière élémentaire et relayés par la poésie contemporaine, ce programme de recherche entend dégager les enjeux de gestes, d’actes, de pratiques poétiques modelés et façonnés par le monde élémentaire dans lequel ils s’inscrivent.
 
Carnet de recherches sur hypothèses.org : 
 
Pétroglyphe circulaire, Wikimedia commons
 
 
 
 

– Rituel, magie, alchimie : modèles, emprunts, réappropriations au théâtre et dans les arts de la performance (Cristina de Simone)

Programme de recherche 2020-2023
 
Au croisement de l’esthétique et de l’histoire culturelle, ce programme de recherche souhaite relever et interroger les phénomènes d’emprunt du théâtre et des arts de la performance aux domaines du rituel magico-religieux et de l’alchimie. Nos études ne portent pas tant sur les œuvres qui traitent thématiquement du rituel ou de l’univers ésotérique (même si cette perspective n’est pas exclue), que sur les opérations de réappropriation au niveau des techniques de l’acteur, des processus de création, des choix de mise en scène et d'écriture scénique (cadre de la séance théâtrale, relation aux spectateurs, rapport au temps, type de jeu, fonction de la musique...).
Les séminaires de pratique théâtrale et performative sont un volet important du programme, dans une perspective de recherche et d’expérimentation en lien direct avec la réflexion théorique.
 
Ce programme tisse un lien privilégié avec l’IMEC, où est conservé le Fonds Grotowski, et avec la Comédie de Caen-CDN de Normandie pour l’organisation en 2023 d’une masterclass et d’un colloque international.