L’École sans école : ce que nous apprend le confinement scolaire

Par Hervé Le Crosnier

À la fermeture des écoles pour cause de COVID, des médias au ministère de l'Éducation nationale, les discours ont suivi deux pentes dangereuses :

- l'enseignement pourrait passer dorénavant par le canal numérique, en prenant les rêves des vendeurs de l'edutech pour la réalité... jusqu'à ce que l'on découvre que le matériel, les logiciels, les infrastructures étaient loin de permettre ne serait-ce qu'un accès correct à des cours en ligne. Sans parler de la difficulté à suivre un cours désincarné quand on est de surcroît isolé, et les inégalités que cela construit ou renforce.

- le transfert des connaissances s'est retrouvé au centre du débat, neurosciences à l'appui, en oubliant la réalité du monde de l'école, un lieu de rencontre où se forgent bien d'autres choses que du savoir, mais aussi du savoir-être, de la solidarité ou des animosités que l'on apprend à gérer, de la présence physique, entre élèves comme avec tout un ensemble d'acteurs, et pas seulement les enseignant·es. Ces "invisibles de l'école", agent·es de services, cantinières, psychologues scolaires, surveillant·es, documentalistes... ont disparu des écrans. Et personne ne s'est demandé s'ils (et surtout elles d'ailleurs) ne manquaient pas aux élèves.

L'École sans école a montré en creux l'importance de la relation humaine dans l'ensemble des fonctions éducatives. Saurons-nous apprendre de cette situation pour penser l'articulation entre numérique et présence, entre transfert de savoirs et formation de la personne ?

 

Quelques références supplémentaires :

Silicon Valley Came to Kansas Schools. That Started a Rebellion. - The New York Times
(sur la révolte des parents et enfants contre Facebook Education)
 https://www.nytimes.com/2019/04/21/technology/silicon-valley-kansas-schools.html

Facebook Takes a Step Into Education Software - The New York Times
(sur le statut des logiciels éducatifs de FB - les apports restent la propriété de l'entreprise)
 https://www.nytimes.com/2015/09/04/technology/facebook-education-initiative-aims-to-help-children-learn-at-their-own-pace.html
 

Bill and Melinda Gates have spent billions to shape education policy.
Now, they say, they’re ‘skeptical’ of ‘billionaires’ trying to do just that. (sur la pression de Microsoft vers des tests standardisés)
 https://www.washingtonpost.com/education/2020/02/10/bill-melinda-gates-have-spent-billions-dollars-shape-education-policy-now-they-say-theyre-skeptical-billionaires-trying-do-just-that/