La gauche révolutionnaire contre l’Internationale communiste : Une relecture de la contrebande d’armes franco-espagnole de la guerre civile (1936-1939)

In : Le Mouvement Social ; pp. 113-135

Sciences po - Les presses, 2021, Le Mouvement social, n° 275, 204 pages
Pierre Salmon

Durant la guerre d’Espagne (1936-1939), des militants de la gauche antifasciste française se sont mobilisés pour envoyer des armes et du matériel de guerre au camp républicain. Cette contribution met en lumière une aide qui a existé en marge de celle, plus massive et aujourd’hui plus étudiée, entreprise par les groupes politiques affiliés à l’Internationale communiste et à l’URSS. Il s’agit d’abord de comprendre pourquoi l’historiographie s’est généralement contentée de mesurer les soutiens à l’Espagne républicaine à l’aune de la mobilisation soviétique. Cet article analyse ensuite la conduite de comités associés à l’Union anarchiste et à la Gauche révolutionnaire. L’étude de cas montre les ressorts d’une mobilisation transnationale appelée à dépasser certains clivages politiques. Sous couvert d’assistance humanitaire, les comités s’essayent à la contrebande et doivent pour cela collaborer avec des cercles criminels. Ainsi, la question des armes sert de prisme pour interroger les mobilisations partisanes en contexte d’illégalité.

Vers le site de l'éditeur : http://www.lemouvementsocial.net/article/