Jean Calbrix, un randonneur hébertiste bas-normand

Micro-analyse d’un tourisme sportif en transformation (1960-2000)

Teoros, 2021
Frédéric Dutheil et Jean-Marc Lemonnier

Article à retrouver sur : https://journals.openedition.org/teoros/9801

 

En filiation avec les courants de la micro-analyse historique, cette contribution prend pour objet d’étude un français anonyme, vivant en Basse-Normandie près d’Alençon, investi durablement dans la valorisation d’un tourisme sportif et de santé à base de déplacement non motorisé. Ce choix permet d’analyser à la fois une période, 1960 à 2000, des pratiques sociales, les activités physiques de pleine nature, et des enjeux et débats autour des tourismes sportifs. Les illustrations concernent la randonnée pédestre, à travers les tracés des chemins de grande randonnée, et la mise en place du premier « parcours Santé » en libre accès dans une forêt domaniale. Au-delà de ce témoin, prônant les valeurs de la « méthode naturelle » de Georges Hébert dans sa vision du tourisme sportif, c’est toute une génération d’acteurs qui participe, depuis le second XXe siècle, à l’essor et à la fabrication de modalités de pratiques physiques de pleine nature, à la fois récréatives et éducatives, soucieuses du corps et de la condition physique, visant à l’autonomie en milieu naturel, mais qui se questionne sur les évolutions du tourisme consumériste et individualiste à l’orée du XXIe siècle.

Vers le site de l'éditeur : http://journals.openedition.org/teoros/9801