Référents


Documents labellisés

Sensibilité

Posté le 07/04/2022 581 lectures

Il n’y a de pratique créatrice qu’inspirée : le sentiment dans L’inventaire des a priori de Mikel Dufrenne

Charles Bobant

Cette conférence a été enregistrée dans le cadre du séminaire de l’équipe Identité et subjectivité, consacré pour l’année 2021-2022 à l’a priori.

Charles Bobant est directeur de programme au Collège International de Philosophie, auteur de L’art et le monde. Une esthétique phénoménologique (Paris, éditions Mimésis, collection « L’œil et l’esprit », 2021).


Résumé de la communication

Dans sa conférence du 30 mars 2022, Charles Bobant retrace les différentes étapes de la phénoménologie dufrennienne du sentiment jusqu’à L’inventaire des a priori. Dans Phénoménologie de l’expérience esthétique (1953), les sentiments sont encore rattachés exclusivement à la perception de qualités affectives, lesquelles sont l’expression du monde de l’auteur. Le sentiment est donc d’abord sentiment du monde. Dans Le Poétique (1963), le sentiment devient sentiment de la Nature. Le monde de l’artiste passe au second plan : c’est plutôt la Nature qui se donne des artistes pour s’exprimer, d’une manière quasi téléologique. Le sentiment n’est plus seulement phénoménologique : il a acquis une dimension ontologique. En 1981, dans L’inventaire des a priori, les sentiments ont désormais trois dimensions : 1) dans l’ordre du sentir, il est la saisie du sens sous la forme d’une qualité affective, 2) dans l’ordre du désir, il est la saisie du sens sous la forme de la qualité axiologique qu’est la valeur, 3) dans l’ordre de l’imagination, il est la saisie d’une qualité ontologique, la thèse dufrennienne étant que l’imagination n’est pas la faculté de l’irréel, mais du pressentiment du réel. « Sentir, c’est éprouver l’imaginaire du réel » écrit Dufrenne dans le livre de 1981. Aussi l’imagination apparaît-elle comme un transcendantal : c’est la Nature qui imagine en l’homme, plus que l’homme qui imagine la nature. Charles Bobant termine sa conférence par les difficultés d’une telle philosophie, qui revendique fortement son athéisme (dans Pour une philosophie non théologique, publiée en 1963 avec Le Poétique), mais finit par construire ce que Charles Bobant juge être une cosmothéologie.

 

 


La sensibilité des animaux de compagnie : le cas des chiens de catégorie

Marie-Christine Lebreton (23/10/2020)

Ce colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, Maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était...


La sensibilité des animaux de spectacle : regard comparé sur la corrida

Marisa Quaresma Dos Reis  (23/10/2020)

Ce colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, Maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était...


La sensibilité des animaux de consommation

Cathy Morales-Frenoy (23/10/2020)

Ce colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, Maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était placé sous le haut patronage...


Réflexions éthiques sur la sensibilité

Dominic HOFBAUER (23/10/2020)

Cette communication a été filmée dans le cadre du colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était placé sous le haut patronage de Jean-Paul...


comment des mollusques sont devenus "sensibles" ?

Ludovic Dickel (23/10/2020)

Cette communication a été filmée dans le cadre du colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était placé sous le...


Sensibilité animale : qu'est-ce que le biologiste peut apporter au juriste ?

Georges Chapouthier (23/10/2020)

Cette communication a été filmée dans le cadre du colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était placé sous le...


Posté le 27/09/2018 2965 lectures

La ville-pharmakon : vers une thérapeutique des ambiances urbaines

Philippe Simay

Cette communication a été prononcée  dans le cadre du colloque intitulé "L'usage des ambiances, une épreuve sensible des situations" qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 4 au 11 septembre 2018, sous la direction de Didier TALLAGRAND, Jean-Paul THIBAUD et Nicolas TIXIER.

Actes du colloque

L'usage des ambiances. Une épreuve sensible des situations

Didier Tallagrand, Jean-Paul Thibaud, Nicolas Tixier (dir.)

Hermann Éditeurs — 2021

ISBN : 979-1-0370-0623-3

En savoir plus

Présentation du colloque

Les ambiances et les atmosphères sensibles se prêtent à une grande diversité d’usages, que ce soit dans le domaine de l’art, de l’urbain ou des sciences sociales. Comment les ambiances contribuent-elles à mettre les situations ordinaires à l’épreuve du sensible ? En quoi ouvrent-elles de nouvelles pistes en matière de pratique artistique, d’expérimentation méthodologique ou d’exploration théorique ? Qu’en est-il d’une socio-esthétique située, attentive aux percepts et aux affects qui imprègnent nos milieux de vie et infusent les sensibilités contemporaines ?

Présentation de l'intervenant

Philippe Simay est maître-assistant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville et co-directeur de la revue Métropolitiques. Il a coécrit Moholy-Nagy et le pont transbordeur de Marseille (Ophrys, 2013) et a dirigé Capitales de la modernité. Walter Benjamin et la ville (Éditions de L’Éclat), Le choc des métropoles: Simmel, Kracauer, Benjamin (avec Stéphane Füzesséry, Éditions de l’Éclat, 2008) et Droit de cité (éd. PUF/Ciph, 2009).

Résumé de la communication

En s’interrogeant sur la dimension thérapeutique et capacitaire des ambiances urbaines, à partir des analyses de Walter Benjamin et Siegfried Kracauer sur le concept de "distraction" et les formes empruntées par la culture de masse, il s’agira de poser les bases d’une conception pharmacologique de la ville, conçue à la fois comme poison et comme remède. On questionnera la façon dont les ambiances permettent aux citadins de s’acclimater à un environnement complexe, parfois perçu comme chaotique ou traumatique, mais aussi de développer de nouvelles compétences en mobilisant des ressources générées par la métropole elle-même.


Les tonalités affectives dans la perception du milieu ambiant en architecture et en urbanisme : Bollnow, Bachelard, Zumthor

Pascal Nouvel (16/06/2018)

Cette communication a été filmée lors du colloque intitulé "Saisir le rapport affectif aux lieux" qui s'est déroulé du 15 au 22 juin au Centre Culturel International de Cerisy sous la direction de Georges-Henri LAFFONT et Denis MARTOUZET.

Actes du colloque

Ces lieux qui nous affectent

Posté le 30/08/2018 3140 lectures

Les embûches de l’affect

Françoise Coblence

Cette communication a été prononcée  dans le cadre du colloque intitulé "La psychanalyse : anatomie de sa modernité (à partir des travaux de Laurence Kahn)" qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 13 au 20 juillet 2018, sous la direction d'Odile Bombarde, Catherine Matha et Françoise Neau.

Actes du collloque

Quelques motifs de la psychanalyse. À partir des travaux de Laurence Kahn

Odile Bombarde, Catherine Matha, Françoise Neau (dir.)

Éditions Les Belles Lettres — 2020

ISBN : 978-2-251-45056-8

En savoir plus

Présentation du colloque

Depuis plusieurs décennies, nombre de psychanalystes somment la psychanalyse de remanier ses théories et ses pratiques, pour affronter de nouvelles pathologies et, disent-ils, mieux soulager la souffrance contemporaine. Selon eux, cette évolution de la psychanalyse, gage de modernisation, d’ouverture et de progrès, serait la condition de sa survie : consensus oblige, elle imposerait entre autres de renoncer à la métapsychologie, jugée abstraite et dépassée et, avec elle, à toute visée scientifique, au profit du relativisme théorique, de l’empiricité de la clinique et de l’empathie du thérapeute — loin des scandales du sexuel et de la conflictualité psychique. Quels sont les enjeux et les effets d’une telle psychanalyse, "révisée" disait Adorno dès 1946 ? Que reste-t-il aujourd’hui de l’inconvenance, de la subversion et du mordant de la découverte freudienne ? Et que reste-t-il des outils théoriques permettant aux analystes de penser non seulement les butées individuelles de la cruauté et de la tyrannie internes, mais aussi les créations culturelles et leurs destins religieux et politiques ?

Présentation de l'intervenante

Françoise Coblence est professeur émérite d’esthétique (Université de Picardie) et psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, directrice de la Revue française de psychanalyse.

Résumé de la communication

Dans L’écoute de l’analyste, de l’acte à la forme, Laurence Kahn interroge "les embûches de l’affect". Cette communication se propose d’interroger dans cette ligne la nature de l’affect. L’affect ment-il ? Quel est son pouvoir de conviction, dans l’œuvre et dans la cure ? Dans quelle mesure la prise en compte d’une forme esthétique peut-elle contribuer à qualifier l’affect et renseigner sur sa nature, au-delà d’une considération purement économique ?


Posté le 03/10/2016 4765 lectures

Le médium spirite ou la magie d’un corps hypermédiatique à l’ère de la modernité

Mireille Berton

Cette communication a été donnée dans le cadre du colloque intitulé "Machines, magie, médias" qui s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 20 au 28 août 2016, sous la direction de Frank KESSLER, Jean-Marc LARRUE, Giusy PISANO.

Actes du colloque

Machines. Magie. Médias.

Frank Kessler, Jean-Marc Larrue, Giusy Pisano...


Posté le 27/04/2015 6137 lectures

Parcours dans l'histoire rurale

Alain Corbin

Cette conférence a été enregistrée dans le cadre du séminaire annuel du pôle Sociétés et espaces ruraux de la MRSH.

Alain Corbin est un historien français spécialiste du XIXe siècle en France. Il suit des études à l'université de Caen où il a notamment comme professeur Pierre Vidal-Naquet. Professeur à l'université Paris I - Panthéon-Sorbonne, il a travaillé sur l'histoire sociale et l'histoire des représentations....


Pages

S'abonner à RSS - Sensibilité
Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Amour Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Climat Cognition Collectivité Commerce Communication Complexité Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Danse Dessin Discrimination Documents Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecriture Ecrivains Edition Education Emploi Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Evolution Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Idées Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Mode Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Musique Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normandie Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation Ouvrages Paix Pandémie Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Personnage Philosophie Photographie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Rebellion Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituel Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Sport Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Utopie Valeurs Vestiges Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vulnérabilité Vérité Écologie
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH