Référents


Documents labellisés

La question de l'affectivité chez Marc Richir

Vers le site de ce contributeur
Date : 25/07/2022
Lieu : CCIC Cerisy
Durée : 1:01:53

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé La pensée de Marc Richir : une phénoménologie du réel ?  qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 24 au 30 juillet 2022, sous la direction de Sacha CARLSON, Patrick LANG, Joëlle MESNIL et Jean-François PERRIER.

Cette rencontre interdisciplinaire se donnait pour objectif d'approfondir la pensée du phénoménologue belge Marc Richir (1943-2015), en travaillant deux axes majeurs de son œuvre. D'une part, il est l'un des très rares phénoménologues à ne pas avoir rejeté définitivement l'apport structuraliste, tout en en limitant le champ où celui-ci peut légitimement être mobilisé. Il a ainsi conçu une "architectonique" organisée autour des deux pôles entre lesquels sa réflexion n'a cessé de se déployer : le symbolique et le phénoménologique. D'autre part, contre toute une tendance post-moderne et hyper-nominaliste de la pensée contemporaine, il n'a cessé de chercher à comprendre comment un langage peut dire un réel qui se tienne véritablement hors langage. C'est ainsi que László Tengelyi a pu dire au sujet de la phénoménologie richirienne qu'elle s'ancre dans le réel, sans jamais pour autant succomber à une conception naïve ou dogmatique qui se résumerait à un pur idéalisme ou à un pur réalisme.

Alexander Schnell est actuellement professeur de philosophie à l'université à Wuppertal après avoir été enseignant-chercheur en France pendant plus de 15 ans. Il est le fondateur et le directeur des Archives Marc Richir à Wuppertal. Il dirige (ou a dirigé) jusqu'à présent dix thèses de doctorat consacrées à l'œuvre et la pensée de Marc Richir. Ses travaux portent sur la phénoménologie transcendantale et la philosophie classique allemande.

Résumé de la communication

L'objectif de cette intervention était de présenter — dans ses grandes lignes — la "phénoménologie de l'affectivité" de Marc Richir. Son idée de base est que nous vivons en permanence, dans les possibilités imprévisibles de notre existence, un "surplus affectif" qui renvoie à un "moment" du sublime. Ce "moment" peut être "négatif" ou "positif". Dans le "moment positivement sublime", il y a la possibilité de la "rencontre", dans le "moment négativement sublime", il y a "malencontre". En arrière-plan se trouve la conception kantienne selon laquelle l'entendement échoue à maîtriser ce surplus, tandis que la raison est capable d'y résister et de s'en édifier. La conception richirienne de l'affectivité sera d'abord reconstituée eu égard à ses différentes sources dans l'histoire de la phénoménologie avant que ne soit présenté son rôle dans tout sens se faisant (Sinnbildung).

 

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Amour Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Beauté Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Climat Cognition Collectivité Commerce Communication Complexité Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Danse Dessin Discrimination Documents Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecriture Ecrivains Edition Education Emploi Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Esthétique Etats Ethique Europe Evaluation Evolution Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Idées Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Logement Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Mode Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Musique Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normandie Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation Ouvrages Paix Pandémie Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Personnage Philosophie Photographie Phénoménologie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Rebellion Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituel Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Sport Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Utopie Valeurs Vestiges Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vulnérabilité Vérité Écologie
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH