Introduction

La langue des marins est une langue bien vivante, parce qu’elle a sa propre histoire et qu’elle s’inscrit dans l’Histoire. Dès le XIIe siècle, des textes narratifs rédigés en ancien français nous informent de son usage qui, s’il n’est pas encore bien fixé, témoigne d’une nomenclature propre aux marins. Cette langue technique va non seulement s’adapter aux changements intervenus au fil des siècles en architecture navale, mais suivra aussi l’évolution sociale des populations maritimes. Loin de former une classe professionnelle unique, ces populations, appelées plus couramment « gens de mer », comportent de multiples métiers avec leurs vocabulaires distinctifs. Au fur et à mesure que l’on a pris conscience qu’il existait une terminologie particulière aux gens de mer, des hydrographes, des mathématiciens, des officiers de marine se sont faits lexicographes, en collationnant et en expliquant le lexique maritime, d’abord sous la forme de glossaires, pour aboutir progressivement à un genre nouveau et autonome au sein de la lexicographie : le dictionnaire de marine.

Dans le cadre des relations internationales et de la multiplication des voyages aux XVIIIe et XIXe siècles, la traduction des dictionnaires de marine semble inévitable, l’exemple le plus abouti du genre étant le dictionnaire du capitaine Paasch, De la quille à la pomme de mât (Anvers, 1885), qui présente une nomenclature notionnelle extrêmement riche en trois langues (anglais, français, allemand). S’il pourrait paraître évident que de tels dictionnaires s’adressent surtout aux marins, qui évoluent effectivement dans un univers géographique et géolinguistique très vaste, cette évidence ne va pas forcément de soi. Nous verrons qu’à l’origine les dictionnaires de marine, qu’ils soient monolingues ou bilingues, n’étaient pas tous destinés aux marins et n’ont d’ailleurs pas toujours été rédigés par des marins. Il convient donc de s’interroger sur l’usage de ces dictionnaires : pour qui et pour quoi ont-ils été conçus ?

1. La langue des marins : une histoire de mots, de marins et de mers...

2. L'élaboration des dictionnaires de marine au XVIIe siècle

3. Les dictionnaires de marine au siècle des Lumières

4. Le XIXe siècle : l'apogée des dictionnaires de marine

5. Conclusion

Site réalisé par le Pôle du Document numérique — MRSH — Caen | © 2012-2016 | Fait avec Pleade