MADAME,
La Lettre que i’ay eu l’honneur de recevoir de Beclin me fait connoistre que i’ay de grandes obligations à vôtre Altesse, et considerant que celles, que i’écris et que ie reçois, passent par de si dignes mains, il me semble que Madame vostre Sœur imite la Souveraine Divinité, qui a coutume d’employer l’entremise des Anges, pour recevoir les soumissions des hommes, qui leur sont beaucoup inferieurs, et pour leur faire sçavoir ses commandemens. Et pour ce que ie suis d’une Religion qui ne me deffend point d’invoquer les Anges, ie vous supplie d’avoir agreable que ie vous en rende graces, et que ie témoigne icy que ie suis avec beaucoup de devotion, etc.