AT IV, 496

MADAME,
Ie mets au nombre des obligations que i’ay à Madame la Princesse Elizabeth vostre Sœur, que m’ayant commandé de luy écrire, elle ait voulu que ce fust par l’adresse de vostre Altesse ; pource que sçachant combien elle vous cherit, i’espere que mes Lettres luy seront moins importunes les recevant en la compagnie des vostres, et qu’elles luy donneront plus de joye, que si elles alloient toutes seules ; et aussi pour ce que cela me donne occasion de vous pouvoir assurer par écrit, que ie suis, etc.