chapitre 46

capitulum XLVI

II, 22, 4 (post erant) – II, 46 desunt in A

Meurtre de Serlon

Serlo occiditur

<1> Pendant ces événements, Serlon, fils de Serlon – c’est-à-dire le neveu de ces deux princes, celui aussi dont nous avons parlé précédemment –, était resté à Cerami, sur l’ordre du duc et du comte, pour protéger la région des raids menés par les Arabes, qui, disait-on, étaient à cette époque positionnés à Castrogiovanni. En effet, la moitié de toute la Sicile, sur un accord du duc et du comte, lui était dévolue ainsi qu’à Ansgot de Pucheuil, pour qu’ils la partagent entre eux : de fait, Serlon, d’une part, était de leur sang, et tous deux, d’autre part, étaient des hommes éminents tant dans les conseils que dans les combats. <2> Or, les Arabes positionnés à Castrogiovanni manifestaient une profonde aversion pour la vaillance de Serlon, qui s’attaquait à eux en mainte circonstance, et ils étaient sans cesse occupés à préparer les moyens de sa perte par la ruse ou par les armes. Or, un Sarrasin parmi les puissants de Castrogiovanni, du nom de Brachem1Ce nom ne nous est connu que par Malaterra. Lors de la seconde citation de ce personnage, B s’accorde avec C sur Brachem. Il s’agit certainement de la transcription du nom arabe Ibrāhīm (Abraham)., avait conclu un accord avec Serlon afin de le tromper plus aisément et, selon la coutume de ces gens-là, ils s’étaient reçus l’un l’autre comme frères adoptifs en se touchant l’oreille2La traduction de per dans le tour per aurem n’est pas sûre. L’accord conclu entre les deux hommes fait penser au pacte de fraternité, appelé muākhā, sur lequel nous manquons de documentation. D’origine probablement antéislamique, le pacte a été utilisé par le Prophète pour souder ses amis mecquois avec des Médinois, mais on en ignore les modalités de mise en forme. Le demandeur de ce pacte est réellement intégré dans le groupe et la société de son « frère », qui est habituellement le dominant. Il s’apparente aussi au hilf, pacte d’alliance entre tribus ou groupes d’individus en milieu bédouin (voir Conte 1991, 92-94). Il existe en outre une coutume en Mauritanie ancienne, selon laquelle un esclave qui veut quitter son maître pour aller chez un autre devait entailler l’oreille de son nouveau maître afin de marquer son appartenance nouvelle (communication personnelle de Constant Hamès, chargé de recherche au CNRS, que je remercie vivement).. <3> Ayant ourdi un complot avec ses compagnons, cet homme envoie à Serlon, par ruse, de petits cadeaux de salutation avec des mots d’amitié, parmi lesquels il inscrivit aussi ceux-ci : « Sache, mon frère d’adoption, que, suite à une décision orgueilleuse, tel ou tel jour, ta terre doit faire l’objet d’une opération de pillage qui sera menée par seulement sept Arabes ». Mais, à entendre ces mots, Serlon y vit une plaisanterie et, ne se munissant d’aucune précaution, il ne fit venir personne des forteresses voisines pour l’assister. Au contraire, le jour fixé, il partit imprudemment3L’adjectif inconsultus annonce à coup sûr la mort prochaine du héros, de même qu’un peu plus loin l’expression plus necessario credulus et l’adverbe improvide (voir « Introduction » de la version imprimée, n. 235, n. 235). à la chasse. <4> Alors les Arabes qui avaient ourdi la ruse, ayant quitté Castrogiovanni avec sept cents cavaliers et deux mille fantassins, tendent l’embuscade dans des lieux retirés, non loin de Cerami, tandis qu’ils n’envoient que sept cavaliers – conformément aux informations que Brachem avait données à Serlon –, chargés d’attirer ce dernier devant Cerami en faisant du butin. Les cris s’élèvent ; dans la contrée, les habitants s’agitent ; Serlon, de l’endroit où il était allé chasser, entend le bruit de ces agitations. <5> Mais, comme il était parti sans armes, il envoie un messager à Cerami pour les lui apporter et appeler ses hommes, tandis que lui-même gagne l’endroit où les cris indiquaient le danger le plus pressant, afin de s’informer de ce qui se passait. Mais, apprenant qu’il s’agit de sept cavaliers partis avec du butin, il saisit les armes qu’on lui avait apportées et, plus disposé à croire qu’il ne fallait au complot signalé par son frère adoptif, il se lance inconsidérément à la poursuite des cavaliers, dépassant le lieu de l’embuscade. <6> Lorsque les Sarrasins en surgissent, Serlon, découvrant que les ennemis le poursuivent dans un tourbillon d’armes épouvantable, ne se fiant ni dans ses moyens de livrer bataille ni dans le secours de la fuite, gagne précipitamment, avec la petite escorte qui l’accompagnait, le rocher qu’on appelle depuis ce jour le « Rocher de Serlon »4Ce rocher, situé au pied de Cerami, est mentionné par Idrīsī (La Première Géographie de l’Occident, p. 333).. L’ayant gravi et s’y adossant comme à un mur, il combat longtemps avec vigueur mais en vain, car, de nul endroit, on ne vient à son secours. À la fin, en effet, il tomba sous les coups, et aucun de tous ceux qui étaient avec lui n’en réchappa, à l’exception de deux hommes qui s’étaient cachés parmi les cadavres des morts. <7> Ayant éventré Serlon, les Sarrasins extraient son cœur et, à ce qu’on dit, afin de s’approprier son courage qui avait été si grand, ils le mangent5Un épisode du siège d’Antioche, raconté par Guillaume de Tyr (Willelmi Tyrensis archiepiscopi Chronicon, R. B. C. Huygens (éd.), CCCM 63-63A, 1986, livre IV, chap. 23, l. 28-37), rapporte comment Bohémond répandit la terreur auprès des Sarrasins et les dissuada de venir l’espionner, après avoir fait égorger quelques prisonniers et ordonné à ses cuisiniers de les rôtir comme pour les manger. Adémar de Chabannes avait déjà rapporté le même stratagème de la part du Normand Roger de Tosny vers 1018 en Espagne (Chronicon, III, 55). Voir encore Defourneaux 1949, 130 ; Flori 2007, 150 et n. 21.. Ayant coupé la tête des hommes qu’ils avaient tués, ils les envoient au roi6Il s’agit du roi Zīride d’Ifrīqiya, Tamīm, fils de Mu‘izz ibn Bādīs, qui règne de 1062 à 1108. en Afrique, pour lui faire honneur ; et là, on planta la tête de Serlon sur un pieu et on la fit passer par les principales rues de la ville, tandis qu’un crieur public proclamait que c’était l’ennemi le plus acharné de Sicile, que les ennemis étaient vaincus et que, puisqu’aucun homme de sa trempe ne survivait, la Sicile, à n’en point douter, allait bientôt leur revenir. <8> Lorsqu’on rapporte ces événements à nos princes à Palerme, toute l’armée est en émoi. La perte de son neveu accablait le comte d’une douleur intolérable ; mais le duc, qui voulait mettre fin aux lamentations de son frère, s’efforçait virilement de cacher sa douleur : « Laissons les lamentations aux femmes, dit-il ; mais nous, armons-nous pour nous venger ».

<1> Cum ista geruntur, Serlo, filius Serlonis – nepos videlicet utrorumque principum istorum [+] [istorum om. B. [-]] istorumistorumistorum[om.], cujus etiam [+] [etiam om. ZB edd. [-]] [om.] in praecedentibus mentionem fecimus –, apud Ceramum [+] [apud ceramum Z2 : a. ceraunium C a. seramum Z in ceramo B. [-]] apud Ceramum [+] [Z2 : apud Ceramum [-]] apud Cerauniumapud Seramumin Ceramo morabatur ad tuendam provinciam ab incursibus [+] [incursibus C Z : -sionibus B Pontieri. [-]] incursibusincursibusincursionibus Arabicorum [+] [arabicorum edd. : -bicarum ZB -bitarum C. [-]] ArabicorumArabicarumArabitarum qui [+] [qui C Z : quae B. [-]] quiquiquiquae apud Castrum Johannis ea tempestate morari dicebantur [+] [morari dicebantur Z : m. dicebatur C morabantur B Pontieri. [-]] morari dicebanturmorari dicebaturmorabantur, a duce [+] [duce ZB : ducem C. [-]] duceduceduceducem et comite sic jussus. Nam et medietas totius Siciliae ex consensu [+] [consensu C Z : -senso B. [-]] consensuconsensuconsensuconsenso ducis et comitis suae sorti [+] [sorti C Z : -tis B. [-]] sortisortisortisortis Ansgotique de Puteolis [+] [ansgotique (aris- Zx arig- Z) de puteolis C Z : et ausgotti qui de puchiolo dicebatur B. [-]] Arisgotique de Puteolis [+] [Zx : Arisgotique de Puteolis [-]] Arigotique de Puteoliset Ausgotti qui de Puchiolo dicebatur inter se dividenda [+] [dividenda C Z2B : -dentia Z. [-]] dividendadividendadividenda [+] [Z2 : dividenda [-]] dividentia cesserat [+] [cesserat ZB : conces- C. [-]] cesseratcesseratcesseratconcesserat, eo quod hic quidem [+] [quidem om. Z ed. pr. [-]] quidemquidem[om.] consanguineus eorum erat, utrique [+] [utrique C : uterque ZB edd. [-]] uterque autem consilio et armis probissimi [+] [probissimi C Z : probatissimi B. [-]] probissimiprobissimiprobissimiprobatissimi viri [+] [viri om. B. [-]] viriviriviri[om.] erant. <2> Arabici [+] [arabici C : -ce ZB. [-]] ArabiciArabiciArabice autem qui apud Castrum Johannis morabantur strenuitati [+] [strenuitati C def. Desbordes : -ate ZB edd. [-]] *strenuitati def. Desbordesstrenuitate Serlonis, quia eis in multis [+] [in multis C Z : multum B Pontieri. [-]] in multisin multismultum infestus ut vid. [+] [infestus C ZBx ut vid. : infessis B ut vid. [-]] infestus ut vid.infestus ut vid.infestus ut vid. [+] [Bx : infestus ut vid. [-]] infessis*infessis ut vid. erat, plurimum inimicabantur jugique intentione dolo vel armis ruinam ejus meditari nitebantur [+] [jugique — nitebantur om. B. [-]] jugique intentione dolo vel armis ruinam ejus meditari nitebanturjugique intentione dolo vel armis ruinam ejus meditari nitebanturjugique intentione dolo vel armis ruinam ejus meditari nitebantur[om.]. Sarracenus [+] [sarracenus C Z2B : -nis Z. [-]] SarracenusSarracenusSarracenus [+] [Z2 : Sarracenus [-]] Sarracenis autem quidam [+] [quidam C B Me : qui Z om. ed. pr. [-]] quidamquidamquidamqui[om.] de potentioribus Castri Johannis, nomine Brachem [+] [brachem C : brachiem B Pontieri braen Z braclem Ca brahen ed. pr. [-]] BrachiemBraenBraclemBrahen, cum Serlone, ut eum facilius deciperet, foedus [+] [foedus C ZBx : fidus B. [-]] foedusfoedusfoedus [+] [Bx : foedus [-]] fidus inierat, eorumque [+] [eorumque C Z : in eorum B. [-]] eorumqueeorumqueeorumquein eorum more per aurem adoptivum [+] [adoptivum C Z2B : ad obtimum Z. [-]] adoptivumadoptivumadoptivum [+] [Z2 : adoptivum [-]] ad obtimum fratrem alter alterum [+] [post alterum iter. fratrem Z add. factum edd. [-]] alterumalterum fratremalterum factum vicissim susceperat [+] [susceperat C Z : -cipiens B. [-]] susceperatsusceperatsusceperatsuscipiens. <3> Hic [+] [hic C : hac B hic cum Z ed. pr. [-]] ,Hic,HacHic cum traditione cum suis composita, Serloni [+] [serloni C Z : -nis B. [-]] SerloniSerloniSerloniSerlonis salutaria [+] [salutaria C Z : -riam B. [-]] salutariasalutariasalutariasalutariam munuscula cum amicabilibus [+] [amicabilibus C ZB : -calibus Pontieri. [-]] amicabilibusamicabilibusamicabilibusamicalibus verbis in dolo [+] [in dolo om. Z ed. pr. [-]] in doloin dolo[om.] mandat, inter quae etiam intulit ista : « Sciat fraternitas adoptivi [+] [adoptivi ZB : -vum C. [-]] adoptiviadoptiviadoptiviadoptivum mei quod, tali vel tali die, a [+] [a om. Z edd. [-]] a[om.] septem tantummodo Arabicis [+] [arabicis C Z : arabis B arabici edd. [-]] ArabicisArabisArabici ex deliberatione jactantiae terra tua [+] [terra tua C Z : ad terram tuam B Pontieri terram tuam ed. pr. [-]] terra tuaad terram tuamterram tuam debet [+] [debet C Z : om. B debent edd. [-]] debet[om.]debent praedatum adiri [+] [adiri C Z : adivi B adire edd. [-]] adiriadiviadire ». Quod Serlo audiens, ridiculo habere coepit, minusque [+] [minusque ZB : munusque C. [-]] minusqueminusqueminusquemunusque sibi prospiciens, ex vicinis castris neminem sibi in auxilium [+] [auxilium ZB : ax- C. [-]] auxiliumauxiliumauxiliumaxilium accersivit. Sed, determinato [+] [determinato C B : ter- Z ed. pr. [-]] determinatodeterminatoterminato die, inconsultus [+] [inconsultus ZB : -tis C. [-]] inconsultusinconsultusinconsultusinconsultis venatum secessit [+] [secessit C B : cesessit Z. [-]] secessitsecessitsecessitcesessit. <4> Porro Arabici [+] [arabici C : -ce ZB. [-]] ArabiciArabiciArabice qui dolum composuerant, cum septingentis [+] [septingentis C ZBx : -genti B. [-]] septingentisseptingentisseptingentis [+] [Bx : septingentis [-]] septingenti militibus et duobus milibus peditum Castro [+] [ante castro add. de Z edd. [-]] Castrode Castro Johannis digressi, haud [+] [haud C : aut ZB. [-]] haudhaudaut procul a Ceramo [+] [ceramo B : ceramio Z cerauno C. [-]] CeramoCeramoCeramioCerauno in abditis [+] [abditis C Z : asconditis B. [-]] abditisabditisabditisasconditis locis insidias ordinant, septem tantummodo, ut Brachem [+] [brachem C B : braem Z braclem Ca brahen ed. pr. brachiem Pontieri. [-]] BrachemBraemBraclemBrahenBrachiem Serloni mandaverat [+] [mandaverat C Z : indicaverat B Pontieri. [-]] mandaveratmandaveratindicaverat, milites mandantes, qui ante ut vid. [+] [ante C B2 ut vid. : arte B ut vid. om. Z edd. [-]] [+] [B2 : ante ut vid. [-]] arte*arte ut vid.[om.] Ceramum [+] [ceramum B : ceraunium C ceramium Z ceramo edd. [-]] CerauniumCeramiumCeramo, praeda capta, Serlonem extrahant [+] [extrahant ego : -hunt Z edd. exthant C abstraheret B. [-]] extrahuntexthantabstraheret. Insurgit clamor ; ab incolis provincia [+] [provincia C B : -ae Z edd. [-]] provinciaprovinciae tumultuatur ; a Serlone, ubi venatum ierat, tumultuantium civium [+] [tumultuantium civium C ZB Me : tumultuantes cives ed. pr. [-]] tumultuantium civiumtumultuantium civiumtumultuantium civiumtumultuantium civiumtumultuantes cives fremitus [+] [fremitus C Me : stremitus B om. Z ed. pr. strepitus Pontieri. [-]] fremitusstremitus[om.]strepitus auditur [+] [auditur C ZB Me : audiuntur ed. pr. [-]] audituraudituraudituraudituraudiuntur. <5> Sed, quia inermis processerat, nuntium apud Ceramum [+] [ceramum B : ceramium Z ceraunium C. [-]] CeramumCeramumCeramiumCeraunium ad deferenda [+] [deferenda C Z : ferenda B. [-]] deferendadeferendadeferendaferenda sibi arma suosque invitandos mittens, ipse quo clamor infestius [+] [infestius C Z : -tus B Pontieri. [-]] infestiusinfestiusinfestus urgebat, sciscitaturus [+] [sciscitaturus C Z : scissitatum B. [-]] sciscitaturussciscitaturussciscitaturusscissitatum quidnam esset progreditur. At dum [+] [dum C Z : cum B. [-]] dumdumdumcum a septem militibus praeda [+] [praeda C Z : praedam B. [-]] praedapraedapraedapraedam abduci [+] [abduci C Z : adduci B. [-]] abduciabduciabduciadduci dicitur, arma sibi delata corripiens, adoptivae fraudi [+] [adoptivae fraudi C Z : -vo fratri B Pontieri -vi fraudi ed. pr. [-]] adoptivae fraudiadoptivo fratriadoptivi fraudi plus necessario credulus, improvide subsequens ultra insidias progreditur. <6> Illis autem ab insidiis prorumpentibus [+] [prorumpentibus ZB : -pientibus C. [-]] prorumpentibusprorumpentibusprorumpentibusprorumpientibus, cum hostes a tergo horribili armorum turbine [+] [turbine C ZBx : -bium B. [-]] turbineturbineturbine [+] [Bx : turbine [-]] turbium deprehenduntur, Serlo [+] [post serlo add. cum B Pontieri. [-]] SerloSerloSerlo cum, decertandi [+] [decertandi C Z : cer- B. [-]] decertandidecertandidecertandicertandi copiis [+] [copiis C Z : copia non esset B copiae non essent Pontieri. [-]] copiiscopiiscopia non essetcopiae non essent, sed et [+] [sed et C Z : se B del. Bx. [-]] sed etsed etsed etse [+] [Bx : del. [-]]  fugae [+] [fugae C ZBx : fugi B. [-]] fugaefugaefugae [+] [Bx : fugae [-]] fugi praesidio diffidens, cum paucis qui secum [+] [secum C Z : secut B ut vid. [-]] secumsecumsecumsecut*secut ut vid. erant [+] [erant ZB : erat C. [-]] eranteranteranterat petram, quae [+] [quae om. C. [-]] quaequaequae[om.] ab ipso [+] [ipso C ZB : ipsa Pontieri. [-]] ipsoipsoipsoipsa die Serlonis dicta est, cursu expetit. Qua ascensa a dorso pro muro ejus [+] [ejus C Z : eis B. [-]] ejusejusejuseis usus [+] [usus C Z2B : versus Z. [-]] usususususus [+] [Z2 : usus [-]] versus, diu fortiter sed, nullo aliunde auxilio adventante, incassum dimicatur. Nam tandem confossus [+] [confossus C Z : confusus B. [-]] confossusconfossusconfossusconfusus occubuit [+] [occubuit om. B. [-]] occubuitoccubuitoccubuit[om.], nullusque ex omnibus qui cum ipso erant, exceptis duobus qui inter cadavera mortuorum latitarunt [+] [latitarunt C Z : latitaverant B edd. [-]] latitaruntlatitaverant, evasit. <7> Serlone [+] [serlone B : serlo C Z. [-]] SerloneSerloneSerlo exenterato [+] [exenterato C Z : eviscerato B Pontieri. [-]] exenteratoexenteratoeviscerato, Sarraceni cor extrahunt [+] [extrahunt C Z : extraxerunt B Pontieri. [-]] extrahuntextrahuntextraxerunt, utque [+] [utque C B : ut Z ed. pr. [-]] utqueutqueut audaciam ejus, quae multa fuerat, conciperent, comedisse [+] [comedisse C Z : comidisse B. [-]] comedissecomedissecomedissecomidisse dicuntur. Capita vero occisorum abscissa [+] [abscissa om. ed. pr. [-]] abscissaabscissaabscissa[om.] in [+] [in om. B. [-]] ininin[om.] Africam [+] [africam C B : affrica Z. [-]] AfricamAfricamAfricamAffrica regi [+] [regi ed. pr. : rei C egi Z om. B. [-]] regireiegi[om.] ad honorem mittunt ; ubi [+] [ubi C Me : ut Z sed B Pontieri et ed. pr. [-]] ubiutsedeta'En adoptant, comme Pontieri, la leçon sed de B, on comprend que la tête de Serlon, contrairement à celles de ses compagnons, n’avait pas été envoyée en Afrique. On ne voit pas pourquoi les Sarrasins garderaient la tête de Serlon en Sicile, alors que le présent fait à leur roi est destiné à l’honorer (ad honorem). À l’appui de la leçon de C (et, indirectement, de Z, car ut est une mélecture de ubi abrégé), on peut citer l’extrait de l’Anonyme du Vatican (Anon. Vat., p. 765), dans lequel il n’est fait mention que de la tête de Serlon : Caput vero abcissum ad regem suum, nomine Tervernum, pro magno munere et valde placituro transmiserunt, « ayant coupé la tête de Serlon, ils l’expédièrent à leur roi, nommé Tervernus, pour lui faire un présent d’une grande valeur et dont il serait fort content ». caput Serlonis stipiti impositum et [+] [et om. B Pontieri. [-]] etet[om.] per plateas urbis delatumb'Il faut reconnaître un accusatif absolu dans caput… impositum et… delatum., a clamante [+] [a clamante ZB : accla- C. [-]] a clamantea clamantea clamanteacclamante est [+] [est om. B. [-]] estestest[om.] praeconizatum hunc [+] [hunc C : ejus Z edd. om. B. [-]] ejus[om.] esse [+] [esse C Z : erat B. [-]] esseesseesseerat a quo prae ceteris Sicilia impugnabatur, hostes [+] [hostes C Z : hostis B. [-]] hosteshosteshosteshostis devictos [+] [devictos C Z : -tus est B. [-]] devictosdevictosdevictosdevictus est, nullo [+] [nullo C ZBx : nulla B. [-]] nullonullonullo [+] [Bx : nullo [-]] nulla simili superstite, Siciliam [+] [siciliam ZBx : scicilia C sicilianae B. [-]] SiciliamSiciliam [+] [Bx : Siciliam [-]] sciciliasicilianae suae sorti amodo [+] [suae sorti amodo C Z2 : suae forti amodo Z amodo suae sorti B Pontieri. [-]] suae sorti amodo [+] [Z2 : suae sorti amodo [-]] suae forti amodoamodo suae sorti facile [+] [facile C B Ca : facere Z ed. pr. [-]] facilefacilefacilefacere cessuram [+] [cessuram C B : -rum Z. [-]] cessuramcessuramcessuramcessurum. <8> Cum [+] [ante cum add. sed B Pontieri. [-]] CumCumSed cum ista apud PanormumPanormumPanormumPanormumPanhormum principibus [+] [principibus Z2B : -pus Z -palibus C. [-]] principibusprincipibus [+] [Z2 : principibus [-]] principusprincipalibus nostris [+] [nostris om. B. [-]] nostrisnostrisnostris[om.] nuntiantur [+] [nuntiantur Z : -atur C -arentur B. [-]] nuntianturnuntianturnuntiaturnuntiarentur, exercitus totus turbatur [+] [turbatur C Z : contur- B Pontieri. [-]] turbaturturbaturconturbatur. Comes amissione nepotis [+] [amissione nepotis post dolore transt. B. [-]] intolerabili doloreamissione nepotis intolerabili doloreamissione nepotis intolerabili doloreamissione nepotis intolerabili doloreintolerabili dolore amissione nepotis angebatur [+] [angebatur ZB : -bantur C. [-]] angebaturangebaturangebaturangebantur ; dux [+] [dux C Z : dum B. [-]] duxduxduxdum vero, a lamentis fratrem [+] [post fratrem add. suum edd. [-]] fratremfratremfratrem suum coercere volens, dolorem suum virili more occultare nitebatur : « Feminis [+] [feminis ZB : .minis C. [-]] FeminisFeminisFeminis.minis, inquit, lamenta permittantur [+] [permittantur C Z : -tuntur B. [-]] permittanturpermittanturpermittanturpermittuntur ; nos autem in vindictam [+] [vindictam C B : vid- Z ut vid. [-]] vindictamvindictamvindictamvidictam*vidictam ut vid. armis accingamur ».

<9> Par conséquent, comme les deux frères cherchaient à accroître leur propre fortune séparément l’un de l’autre, si ce n’est que, lorsque la nécessité l’exigeait, ils s’appelaient à tour de rôle l’un l’autre pour se porter mutuellement secours, mettons un terme à ce livre pour en commencer un autre ; ainsi, dans le livre suivant, notre récit rapportera alternativement les aventures de chacun d’eux, tantôt séparément, tantôt conjointement7Après la prise de Palerme, Roger acquiert une réelle indépendance militaire et achève la conquête de la Sicile sans le concours de son frère : Guiscard est, en effet, trop occupé en Pouille et en Campanie pour retourner en Sicile, puis il rêve de nouvelles conquêtes vers Constantinople et devra, en outre, porter secours au pape, prisonnier à Rome. Aussi les deux frères vont-ils désormais œuvrer presque toujours séparément, et Roger, du moins jusqu’à la mort de Guiscard, se consacre-t-il essentiellement à achever la conquête de l’île. Néanmoins, Malaterra témoigne à deux reprises de l’aide que Roger apporte à Robert à la demande de ce dernier lors des sièges de Salerne (III, 4-5) et de Capoue (III, 35)., selon ce que la situation exigera.

<9> Igitur, quia sejunctim [+] [sejunctim Z2 : se juncti ZB2 se vincti B se vintum C. [-]] sejunctim [+] [Z2 : sejunctim [-]] se juncti [+] [B2 : se juncti [-]] se vinctise vintum ab invicem [+] [ab invicem C def. Desbordes : ad invicem Z edd. om. B. [-]] ab invicemad invicem[om.] utrique fratres quisque suis utilitatibus lucrari studebant [+] [studebant C Z : -bat B. [-]] studebantstudebantstudebantstudebat, excepto quod, cum necessitas [+] [necessitas C B Me : -tatibus Z ed. pr. [-]] necessitasnecessitasnecessitasnecessitatibus incumberet [+] [incumberet C B Me : -rent Z ed. pr. [-]] incumberetincumberetincumberetincumberent, alter ab altero invitatus vicissim sibi ad invicem [+] [post invicem iter. sibi C. [-]] inviceminviceminviceminvicem sibi succurrendum veniret [+] [veniret C : -rent ZB edd. [-]] venirent, huic libro [+] [libro Cx B : libros C libri Z. [-]] librolibro [+] [Cx : libro [-]] libroslibri alium incepturi [+] [incepturi Z : -tum C scripturi B. [-]] incepturiincepturiinceptumscripturi finem ponamus, ut in sequenti [+] [sequenti C Z : -tibus B. [-]] sequentisequentisequentisequentibus de unoquoque nunc sejunctim iterumque [+] [iterumque C ZB : iterum Pontieri. [-]] iterumqueiterumqueiterumqueiterum conjunctim, prout ipsa res expostulabit [+] [expostulabit C : -laverit Z edd. -lat B. [-]] expostulaveritexpostulat, stilum [+] [stilum om. B. [-]] stilumstilumstilum[om.] alternemus [+] [alternemus edd. : -namus C ZB. [-]] alternemusalternamus.

Fin du livre II

Secundi libri finis [+] [subscriptiones secundi libri finis C explicit liber secundus Z subscriptio deest in B. [-]] Explicit liber secundus

~

1Ce nom ne nous est connu que par Malaterra. Lors de la seconde citation de ce personnage, B s’accorde avec C sur Brachem. Il s’agit certainement de la transcription du nom arabe Ibrāhīm (Abraham).

2La traduction de per dans le tour per aurem n’est pas sûre. L’accord conclu entre les deux hommes fait penser au pacte de fraternité, appelé muākhā, sur lequel nous manquons de documentation. D’origine probablement antéislamique, le pacte a été utilisé par le Prophète pour souder ses amis mecquois avec des Médinois, mais on en ignore les modalités de mise en forme. Le demandeur de ce pacte est réellement intégré dans le groupe et la société de son « frère », qui est habituellement le dominant. Il s’apparente aussi au hilf, pacte d’alliance entre tribus ou groupes d’individus en milieu bédouin (voir Conte 1991, 92-94). Il existe en outre une coutume en Mauritanie ancienne, selon laquelle un esclave qui veut quitter son maître pour aller chez un autre devait entailler l’oreille de son nouveau maître afin de marquer son appartenance nouvelle (communication personnelle de Constant Hamès, chargé de recherche au CNRS, que je remercie vivement).

3L’adjectif inconsultus annonce à coup sûr la mort prochaine du héros, de même qu’un peu plus loin l’expression plus necessario credulus et l’adverbe improvide (voir « Introduction » de la version imprimée, n. 235, n. 235).

4Ce rocher, situé au pied de Cerami, est mentionné par Idrīsī (La Première Géographie de l’Occident, p. 333).

5Un épisode du siège d’Antioche, raconté par Guillaume de Tyr (Willelmi Tyrensis archiepiscopi Chronicon, R. B. C. Huygens (éd.), CCCM 63-63A, 1986, livre IV, chap. 23, l. 28-37), rapporte comment Bohémond répandit la terreur auprès des Sarrasins et les dissuada de venir l’espionner, après avoir fait égorger quelques prisonniers et ordonné à ses cuisiniers de les rôtir comme pour les manger. Adémar de Chabannes avait déjà rapporté le même stratagème de la part du Normand Roger de Tosny vers 1018 en Espagne (Chronicon, III, 55). Voir encore Defourneaux 1949, 130 ; Flori 2007, 150 et n. 21.

6Il s’agit du roi Zīride d’Ifrīqiya, Tamīm, fils de Mu‘izz ibn Bādīs, qui règne de 1062 à 1108.

7Après la prise de Palerme, Roger acquiert une réelle indépendance militaire et achève la conquête de la Sicile sans le concours de son frère : Guiscard est, en effet, trop occupé en Pouille et en Campanie pour retourner en Sicile, puis il rêve de nouvelles conquêtes vers Constantinople et devra, en outre, porter secours au pape, prisonnier à Rome. Aussi les deux frères vont-ils désormais œuvrer presque toujours séparément, et Roger, du moins jusqu’à la mort de Guiscard, se consacre-t-il essentiellement à achever la conquête de l’île. Néanmoins, Malaterra témoigne à deux reprises de l’aide que Roger apporte à Robert à la demande de ce dernier lors des sièges de Salerne (III, 4-5) et de Capoue (III, 35).

~

a'En adoptant, comme Pontieri, la leçon sed de B, on comprend que la tête de Serlon, contrairement à celles de ses compagnons, n’avait pas été envoyée en Afrique. On ne voit pas pourquoi les Sarrasins garderaient la tête de Serlon en Sicile, alors que le présent fait à leur roi est destiné à l’honorer (ad honorem). À l’appui de la leçon de C (et, indirectement, de Z, car ut est une mélecture de ubi abrégé), on peut citer l’extrait de l’Anonyme du Vatican (Anon. Vat., p. 765), dans lequel il n’est fait mention que de la tête de Serlon : Caput vero abcissum ad regem suum, nomine Tervernum, pro magno munere et valde placituro transmiserunt, « ayant coupé la tête de Serlon, ils l’expédièrent à leur roi, nommé Tervernus, pour lui faire un présent d’une grande valeur et dont il serait fort content ».

b'Il faut reconnaître un accusatif absolu dans caput… impositum et… delatum.