Livre I

[EP/f.4-5 (5)] [Z/f.6r] Liber primus [+] [inscriptio incipit liber primus Z deest in A. [-]] Incipit liber primusLiber primus acephalus secundi capitis ejusdem primi libri residuum... *capitulatio deest in B

Sommaire du livre I

Capitula primi libri [+] [hic sunt capitula primi libri Z. [-]] Hic sunt capitula primi libri.Summarium capitum quae primo libro continentur

Ce livre est divisé en divers chapitres, dont notre page doit faire apparaître successivement les titres, afin que, par la lecture attentive de ceux-ci, on trouve rapidement ce qu’on cherche.

[A/f.1r] Libri [+] [a libri inc. A. [-]] hujus sunt [+] [post sunt add. in Z1. [-]] suntsuntsunt [+] [Z1 : sunt in [-]] diversa distincta capitula,
quae passim subtitulare [+] [post subtitulare add. de Z. [-]] subtitularesubtitularesubtitulare de nostra debet pagina,
ut quae voles perscrutando citius inveniasa'La phrase d’introduction du sommaire et les titres des deux premiers chapitres constituent un ensemble de neuf septénaires rythmiques formés de deux hémistiches de 8 + 7 syllabes. Cet ensemble est structuré en trois tercets grâce aux assonances finales, portant même le plus souvent sur les deux dernières syllabes de chaque vers ; voir Foucher 2014..

1 Le premier chapitre chante la Normandie, région de Francie. Sous la conduite de Rollon, la Norvège envoie des pirates en mer.

I Primum insonat [+] [insonat prop. Desbordes : so- A Z edd. [-]] sonat quae pars est Franciae Normannia.
Rodlo [+] [rodlo: rodolo Z ut saepe rholo ed. pr. ut saepe. [-]] RodloRodoloRholo duce dat piratas per mare Norveïa [+] [norveïa A : noerveia Z noerüeia ed. pr. [-]] NorveïaNoerveiaNoerüeia.

2 Rollon et ses hommes envahissent la Normandie. Le roi marche contre eux pour les en repousser. Il renonce à la guerre, conclut un traité, devient leur seigneur. On signale quelles sont les frontières qui délimitent la région. Que le rythme cesse, que la prose raconte tous les événements qui suivent.

II Hanc pervadunt : rex occurrit [+] [occurrit A Z def. Resta : ac- Pontieri. [-]] occurritoccurritoccurritaccurrit ut abinde arceat.
Bellum differt, foedus init, fit eorum dominus.
Patria quibus claudatur adnotatur finibus.
Rhythmus cesset, prosa dicat si quid est ulterius.

3 Mœurs du peuple normand ; les Hauteville.

III De more Normannicae [+] [normannicae A : noman- Z. [-]] NormannicaeNormannicaeNomannicae gentis et de [+] [et de A : ad Z ab edd. [-]] adab Altavilla.

4 Tancrède, sa première et sa seconde épouse, et ses enfants.

IV De Tancredo [+] [tancredo A : transc- Z. [-]] TancredoTancredoTranscredob'La graphie Tancredus a été normalisée d’après la forme la plus courante dans les manuscrits de Malaterra et la plus utilisée ailleurs dans les textes imprimés (voir, par exemple, les Gesta Roberti Wiscardi de Guillaume de Pouille ou le Tancredus de Raoul de Caen). Quand des variantes apparaissent, elles concernent essentiellement la vibrante r, déplacée ou répétée, d’où Trancedus ou Trancredus au lieu de Tancredus, ou des choix orthographiques que nous indiquons ici plutôt que dans l’apparat critique. Voir I, sommaire, 11 tancredi Z : tran- A ; I, 4, 1 et I, 4, 3 tancredus AC Z : tranke- B ; I, 7, 7 ; I, 7, 8 ; I, 9, 4 et I, 39, 4 tancredi A Z : tanchredi C tankredi B ; I, 40, 1 tancredo AC1 Z : tranche- C tranke- B ; I, 40, 3 tancredus C Z : trankredus B ; I, 40, 4 tancredus Z : trancre- C tranke- B ; I, 40, 5 tancredo Z : trancre- C tranke- B ; II, 38, 3 tancredi Z : tangredi C trankedi B ; IV, 25 (Pontieri, p. 103, l. 35) tancredi Z : trankedi B. et prima vel secunda uxore sua et de [+] [de om. Z edd. [-]] [om.] liberis.

5 Comment les premiers fils de Tancrède, Guillaume, Dreux et Onfroi1Le nom des fils de Tancrède qui partent en Pouille n’est pas précisé dans le chapitre 5. Ce n’est qu’au chapitre 9 qu’on apprend que Guillaume et Dreux ont gagné l’Italie avant tous les autres. En revanche, Aimé II, 8, mentionne Onfroi aux côtés de ses aînés dès leur arrivée en Italie., partis de Normandie, arrivèrent en Pouille.

V Qualiter primi filii Tancredi, Guillelmus [+] [guillelmus A Z : guilie- ed. pr. ut semper wille- Pontieri ut saepe. [-]] GuillelmusGuilielmusWillelmusc'A donne Guillelmus pour les deux premières occurrences du sommaire (chap. 5 et 12), puis préfère Willelmus (chap. 24), et c’est cette seconde graphie qui l’emporte ensuite dans le texte ; dans C, on lit Guillelmus, Vulelmus, Guglelmus ou encore Guiglel- (III, 28 [Pontieri p. 74, l. 30]). Nous avons généralisé le G initial, qui apparaît toujours dans Z et B, sauf en III, 28, où Z a Vuilielmus. et [+] [et om. Pontieri. [-]] etet[om.] Drogo et Hunfredus [+] [hunfredus ego : -fridus A humifridus Z hunifredus ed. pr. humfredus Pontieri. [-]] HunfridusHumifridusHunifredusHumfredusd'La graphie de cet anthroponyme est très variable : on trouve dans les manuscrits et les éditions de Zurita et Pontieri Humifredus, Hunifredus, Humifridus, Umfredus. Les variantes concernent la nasale m/n, la voyelle e/i et le h initial. Voir I, 4, 1 hunfredum AC : humf- B Pontieri humif- Z hunif- ed. pr. ; I, 12, 3 hunfredum C : humif- Z hunif- ed. pr. umf- B Pontieri ; I, 13, 2 hunfredus C : umf- B Pontieri humifrides Z hunifredus ed. pr. ; I, 14, 2 hunfredus C : umfridus B om. Z ed. pr. humfredus Pontieri ; I, 15, 1 hunfredus ego : hunfridus C humfridus A B humifridus Z hunifredus ed. pr. humfredus Pontieri ; I, 18, 1 hunfredus ego : humfridus B humifredus Z hunifredus ed. pr. humfredus Pontieri ; III, 4 (Pontieri, p. 59, l. 3) hunfredi ego : umf- Be hunfridi C humifridi Z hunifredi ed. pr. humfredi Pontieri., a Normannia digredientes [+] [digredientes Z : digredien//s A. [-]] digredientesdigredientesdigredien//s, apud [+] [apud om. ed. pr. [-]] apudapud[om.] Apuliam venerunt.

6 Comment, s’étant d’abord mis au service du prince de Capoue, les premiers fils de Tancrède passèrent ensuite à celui du prince de Salerne.

VI Qualiter primum principi Capuano servientes, ab ipso ad Salernitanum transierunt [+] [qualiter — transierunt Z : om. A ex parte suppl. A1. [-]]  Qualiter primum principi Capuano servientes, ab ipso ad Salernitanum transierunt Qualiter primum principi Capuano servientes, ab ipso ad Salernitanum transierunt [+] [A1 : puano servientes, ab ipso ad Salerni [-]] [om.]e'Le titre de ce chapitre dans A est amputé du début et de la fin. Le copiste a copié dans un blanc du feuillet les mots suivants, dont le premier et le dernier sont tronqués : puano servientes ab ipso ad salerni..

7 Comment les premiers fils de Tancrède allèrent une première fois soumettre la Sicile avec le Grec Maniakès.

VII Qualiter cum Maniaco Graeco ad Siciliam debellandam primo transierunt.

8 Comment Arduin fut frappé par Maniakès.

VIII Qualiter Harduinus [+] [harduinus Pontieri : ar- A Z ed. pr. [-]] Arduinusf'Les quatre autres occurrences de l’anthroponyme se trouvent en I, 8 et seront toutes notées avec un H initial selon la leçon de A dans les occurrences suivantes, en accord avec C ou Z. Zurita avait normalisé une graphie sans H, tandis que Pontieri a fait l’inverse. Cf. Guil. Ap. : Ardoinus (I, 208) et Hardoinus (I, 192 et 202) ; Lupus Protospatarius, Annales, G. H. Pertz (éd.), MGH SS, t. V, Hanovre, Hahn, 1844, ad an. 1041, Arduinus. a Maniaco caesus sit.

9 Comment Melfi fut édifiée par les Normands ; envoi d’un ambassadeur par les Grecs ; premier combat contre les Grecs.

IX Qualiter Melfa a Normannis aedificata sit [+] [post sit add. et Z edd. [-]] sit et ; de legato a Graecis [+] [a graecis A1 Z : om. A. [-]] a Graecisa Graecis [+] [A1 : a Graecis [-]] [om.] misso et de primo congressu quem [+] [quem edd. : quod A Z. [-]] quemquod cum Graecis habuerunt.

10 Second combat au pied de Montepeloso.

X De secundo proelio sub Monte piloso.

11 Départ des plus jeunes fils de Tancrède, qui, après leurs frères, gagnèrent la Pouille.

XI De junioribus filiis TancrediTancrediTancrediTrancredi qui praecedentes [+] [praecedentes edd. : praedantes A Z. [-]] praecedentespraedantesg'La leçon praedantes du manuscrit A est en partie illisible, à cause d’un trou dans le feuillet, qui a amputé le participe d’une partie de sa finale. On voit cependant clairement l’amorce de la lettre n et la désinence. fratres in Apuliam [+] [apuliam A : -a Z ed. pr. [-]] ApuliamApulia subsecuti sunt.

12 Mort du comte Guillaume.

XII De morte GuillelmiGuillelmiGuilielmiWillelmi comitis.

13 Mort du comte Dreux.

XIII De morte comitis Drogonis.

14 Comment le pape Léon fut fait prisonnier par les Normands.

XIV De Leone apostolico, qualiter a NormannisNormannisNormannisNormanis captus sit.

15 Comment le pape Léon fut libéré avec honneur par les Normands.

XV Qualiter Leo papa a Normannis cum honore dimissus sit.

16 Comment Robert Guiscard fit élever la forteresse2Le terme castrum est polysémique chez Malaterra : en territoire byzantin, il désigne une ville, mais on pourra le traduire par « forteresse », parfois par « château », quand ce sont les Normands qui le construisent ; en pays musulman, il peut aussi désigner des agglomérations relativement importantes. Pour une définition de civitas, castrum (mais aussi κάστρον et καστέλλιον), dans l’Italie byzantine, voir Martin & Noyé 1991b, 37-38. Pour la Sicile, voir Maurici et al. 2001, 60-63 : castrum, chez Malaterra, désigne un lieu fortifié ou un centre habité, fermé de murs. de San Marco et partit comme fantassin faire du butin avec des Slaves.

XVI De Roberto [+] [roberto A Z2 : roderito Z. [-]] RobertoRoberto [+] [Z2 : Roberto [-]] Roderito Guiscardo, qualiter castrum Sancti Marci firmavit [A/f.1v-2r (1v)] et qualiter cum Sclavis [+] [sclavis dubitanter Z2 : scalonis dubitanter Z2 scaɫ A sc͠al Z. [-]] Sclavis [+] [Z2 : Scalonis aut certe sclavis dubitanter [-]] ScaɫSc͠al pedes [+] [pedes A Z : peditibus Pontieri. [-]] pedespedespeditibus praedatum ivit.

17 Robert Guiscard et Pierre de Tyr.

XVII De Roberto Guiscardo et Petro de Tirra [+] [tirra : turra Z ed. pr. tira Pontieri. [-]] .Turra.Tira.

18 Comment Guiscard devint comte de Pouille.

XVIII Qualiter Guiscardus [+] [ante guiscardus add. robertus Z edd. [-]] Robertus Guiscardush'Nous avons donné la préférence à A contre Z et considéré que Robertus était un ajout de ce dernier en cet endroit comme en sept autres du sommaire. On ne peut cependant avoir aucune certitude, tant il était facile de supprimer ou d’ajouter le nom personnel du duc normand. Dans le reste du sommaire, les deux manuscrits s’accordent par trois fois à juxtaposer les deux termes, et par deux fois à ne mentionner que le cognomen. Dans le texte du livre I, Guiscardus est attaché à Robertus pour ses trois premières mentions, tandis que les deux termes ne sont plus juxtaposés qu’à cinq reprises, contre vingt-huit occurrences de Guiscardus employé seul et une occurrence du praenomen sans le cognomen. Par ailleurs, dans le sommaire, Robertus n’apparaît plus dans Z que sous la forme de l’initiale R à partir du chapitre 23 – sauf en 29, où les deux manuscrits donnent Robertus –, si bien que, mises à part les trois occurrences des chapitres 18, 20 et 21, où Robertus est écrit en toutes lettres, ce R a pu très facilement être ajouté par un ancêtre de Z. Quant à Pontieri, il ne s’était conformé systématiquement ni à la leçon de A ni au choix de l’édition princeps. comes Apuliae factus sit.

19 Roger, fils cadet de Tancrède.

XIX De Rogerio, juniori [+] [juniori A def. Desbordes : -re Z edd. [-]] juniorijuniore filio Tancredi.

20 Comment Roger, invité par Guiscard, quitte la Calabre pour la Pouille.

[EP/p.6-7 (6)] XX De Rogerio, qualiter [+] [qualiter ego : qui add. Z2 edd. om. A Z. [-]] qui [+] [Z2 : qui [-]] [om.]i'Nous proposons de remplacer le relatif qui, que Zurita a suppléé dans la marge du manuscrit Z, par l’adverbe qualiter, plus fréquent dans le sommaire que le relatif (voir surtout chap. 14 et 16vs11). a Guiscardo [+] [ante guiscardo add. roberto Z edd. [-]] Roberto Guiscardo invitatus a Calabria [+] [calabria Z : cab- A. [-]] CalabriaCalabriaCabria in Apuliam vadit.

21 Guiscard et Roger marchent sur Reggio avec une armée.

XXI Guiscardus [+] [ante guiscardus add. robertus Z edd. [-]] Robertus Guiscardus et Rogerius cum exercitu Regium [+] [regium A Z : rhegium ed. pr. ut semper. [-]] RegiumRegiumRhegiumj'Seule l’édition princeps présente les graphies Rhegium et Rhegienses. L’apparat critique n’en fera donc plus mention. vadunt [+] [vadunt Z : vadit A. [-]] .vadunt.vadunt.vadit.

22 Roger arrive avec un immense butin.

XXII Rogerius cum maxima praeda [+] [post praeda add. regium Z rhegium ed. pr. [-]] praedapraeda Regiumpraeda Rhegium venit.

23 Roger, furieux contre Guiscard, le quitte.

XXIII Rogerius, irato animo, a Guiscardo [+] [ante guiscardo add. roberto Z ed. pr. [-]] Roberto Guiscardo recedit.

24 Roger est reçu avec bienveillance par son frère Guillaume, qui lui concède Ascoli.

XXIV Rogerius a GuillelmoWillelmoGuilielmo fratre benigne suscipitur et Asclam [+] [asclam A : ascalea Z scalea edd. [-]] AscaleaScalea concedit [+] [concedit : -tur Z edd. [-]] .conceditur.

25 Le comte Roger vole des chevaux.

XXV Rogerius comes equos furatur.

26 Des Amalfitains sont faits prisonniers par Roger.

XXVI A Rogerio Malfetani [+] [malfetani ego : malfitani A edd. mallificani Z. [-]] [Z/f.6v-7r (6v)] MalfitaniMallificani capiuntur.

27 Famine en Calabre.

XXVII Fames in Calabria fit.

28 Les Calabrais se soulèvent et prennent par ruse la forteresse de Nicastro, en y tuant un grand nombre d’hommes.

XXVIII Calabri [+] [calabri — fratrem suum om. A. [-]] CalabriCalabri... rebellantes castrum Neocastrense [+] [neocastrense Pontieri : leuc- Z ed. pr. [-]] Leucastrense in dolo capiunt, pluribus ibi interfectis.

29 Sur la paix conclue entre Robert Guiscard et son frère Roger.

XXIX De pace facta inter Robertum Guiscardum et Rogerium fratrem suum.De pace facta inter Robertum Guiscardum et Rogerium fratrem suum.De pace facta inter Robertum Guiscardum et Rogerium fratrem suum.

30 Guiscard répudie sa femme Auberée et épouse Sikelgaite ; Roger et Guiscard se réconcilient3Il n’est fait aucune mention de cette réconciliation dans le chapitre 30 : c’est dans le chapitre 29, comme l’indique le titre précédent, que l’on apprend que la paix est conclue entre les deux frères..

XXX Guiscardus [+] [ante guiscardus add. robertus Z edd. [-]] Robertus Guiscardus, uxorem Alberadam [+] [alberadam Pontieri : alberedam A Z ed. pr. [-]] Alberedam repudians, Sigelgaitam [+] [sigelgaitam Pontieri : sigelgartam A sigelgutam Z ed. pr. [-]] SigelgartamSigelgutam ducit et [+] [et — reconciliantur om. Pontieri. [-]]  Rogerius et Guiscardus reconciliantur [+] [reconciliantur Z : -atur A. [-]] .et Rogerius et Guiscardus reconciliantur.et Rogerius et Guiscardus reconciliatur.[om.]

31 Guiscard marche contre son frère Guillaume avant de célébrer ses noces.

XXXI Guiscardus [+] [ante guiscardus add. robertus Z edd. [-]] Robertus Guiscardus super GuillelmumWillelmumGuilielmum fratrem suum [+] [suum om. Pontieri. [-]] suumsuum[om.], antequam nuptias celebret, vadit.

32 Roger affronte les Grecs à San Martino.

XXXII Bellum apud Sanctum Martinum cum Graecis a Rogerio fit.

33 Guiscard et Roger se portent au secours de leur frère Geoffroi.

XXXIII In adjutorio [+] [adjutorio A : -rium Z edd. [-]] adjutoriumk'Sur l’emploi du tour in + ablatif pour exprimer le but, voir Blaise & Chirat 1993, 418, s.v. Gaufredi [+] [gaufredi A : galfridi Z. [-]] GaufrediGaufrediGalfridi fratris Guiscardus [+] [ante guiscardus add. robertus Z ed. pr [-]] GuiscardusRobertus Guiscardus et Rogerius vadunt.

34 Après la prise de Guglionesi, les deux frères marchent sur la Calabre.

XXXIV Guillimaco [+] [guillimaco A Z : -lamato ed. pr. ut semper. [-]] GuillimacoGuillimacoGuillamato debellato, utrique fratres in [+] [in om. Z ed. pr. [-]] in[om.] Calabriam vadunt.

35 Guiscard devient duc.

XXXV Guiscardus [+] [ante guiscardus add. robertus Z ed. pr. [-]] GuiscardusRobertus Guiscardus dux efficitur.

36 Pendant que Guiscard reste à Reggio, Roger prend d’assaut les forteresses de Calabre.

XXXVI Guiscardo apud RegiumRegiumRegiumRhegium remanente, Rogerius castra Calabriae expugnat.

37 Comment Squillace fut prise.

XXXVII Qualiter Schillacium [+] [schillacium ego : sila- Z scilatrum A scyllacium ed. pr. sckilla- Pontieri ut semper. [-]] SilaciumScilatrumScyllaciumSckillacium captum [+] [captum : captus Z. [-]] captumcaptumcaptus sit [+] [sit A : fuit Z edd. [-]] .fuit.

38 Comment Serlon, fils de Tancrède, fut chassé de Normandie et gagna la Bretagne.

XXXVIII Qualiter Serlo, filius [+] [filius post tancredi transt. edd. [-]]  Tancredifilius TancrediTancredi filius, a Normannia in Britanniam [+] [britanniam edd. : -taniam A -tanicam Z. [-]] BritanniamBritaniamBritanicaml'Aucun manuscrit ne présente la géminée -nn- pour aucune des occurrences du récit. En revanche, B donne parfois -tt-. À la suite des éditeurs précédents, nous avons opté pour la graphie classique. pulsus sit.

39 L’exploit guerrier dudit Serlon.

XXXIX De militia Serlonis [+] [serlonis post ejusdem transt. Z ed. pr. [-]] ejusdem.Serlonis ejusdem.ejusdem Serlonis.

40 Tancrède et le sanglier.

XL De Tancredo et apro.apro.apro.apro.

~

1Le nom des fils de Tancrède qui partent en Pouille n’est pas précisé dans le chapitre 5. Ce n’est qu’au chapitre 9 qu’on apprend que Guillaume et Dreux ont gagné l’Italie avant tous les autres. En revanche, Aimé II, 8, mentionne Onfroi aux côtés de ses aînés dès leur arrivée en Italie.

2Le terme castrum est polysémique chez Malaterra : en territoire byzantin, il désigne une ville, mais on pourra le traduire par « forteresse », parfois par « château », quand ce sont les Normands qui le construisent ; en pays musulman, il peut aussi désigner des agglomérations relativement importantes. Pour une définition de civitas, castrum (mais aussi κάστρον et καστέλλιον), dans l’Italie byzantine, voir Martin & Noyé 1991b, 37-38. Pour la Sicile, voir Maurici et al. 2001, 60-63 : castrum, chez Malaterra, désigne un lieu fortifié ou un centre habité, fermé de murs.

3Il n’est fait aucune mention de cette réconciliation dans le chapitre 30 : c’est dans le chapitre 29, comme l’indique le titre précédent, que l’on apprend que la paix est conclue entre les deux frères.

~

a'La phrase d’introduction du sommaire et les titres des deux premiers chapitres constituent un ensemble de neuf septénaires rythmiques formés de deux hémistiches de 8 + 7 syllabes. Cet ensemble est structuré en trois tercets grâce aux assonances finales, portant même le plus souvent sur les deux dernières syllabes de chaque vers ; voir Foucher 2014.

b'La graphie Tancredus a été normalisée d’après la forme la plus courante dans les manuscrits de Malaterra et la plus utilisée ailleurs dans les textes imprimés (voir, par exemple, les Gesta Roberti Wiscardi de Guillaume de Pouille ou le Tancredus de Raoul de Caen). Quand des variantes apparaissent, elles concernent essentiellement la vibrante r, déplacée ou répétée, d’où Trancedus ou Trancredus au lieu de Tancredus, ou des choix orthographiques que nous indiquons ici plutôt que dans l’apparat critique. Voir I, sommaire, 11 tancredi Z : tran- A ; I, 4, 1 et I, 4, 3 tancredus AC Z : tranke- B ; I, 7, 7 ; I, 7, 8 ; I, 9, 4 et I, 39, 4 tancredi A Z : tanchredi C tankredi B ; I, 40, 1 tancredo AC1 Z : tranche- C tranke- B ; I, 40, 3 tancredus C Z : trankredus B ; I, 40, 4 tancredus Z : trancre- C tranke- B ; I, 40, 5 tancredo Z : trancre- C tranke- B ; II, 38, 3 tancredi Z : tangredi C trankedi B ; IV, 25 (Pontieri, p. 103, l. 35) tancredi Z : trankedi B.

c'A donne Guillelmus pour les deux premières occurrences du sommaire (chap. 5 et 12), puis préfère Willelmus (chap. 24), et c’est cette seconde graphie qui l’emporte ensuite dans le texte ; dans C, on lit Guillelmus, Vulelmus, Guglelmus ou encore Guiglel- (III, 28 [Pontieri p. 74, l. 30]). Nous avons généralisé le G initial, qui apparaît toujours dans Z et B, sauf en III, 28, où Z a Vuilielmus.

d'La graphie de cet anthroponyme est très variable : on trouve dans les manuscrits et les éditions de Zurita et Pontieri Humifredus, Hunifredus, Humifridus, Umfredus. Les variantes concernent la nasale m/n, la voyelle e/i et le h initial. Voir I, 4, 1 hunfredum AC : humf- B Pontieri humif- Z hunif- ed. pr. ; I, 12, 3 hunfredum C : humif- Z hunif- ed. pr. umf- B Pontieri ; I, 13, 2 hunfredus C : umf- B Pontieri humifrides Z hunifredus ed. pr. ; I, 14, 2 hunfredus C : umfridus B om. Z ed. pr. humfredus Pontieri ; I, 15, 1 hunfredus ego : hunfridus C humfridus A B humifridus Z hunifredus ed. pr. humfredus Pontieri ; I, 18, 1 hunfredus ego : humfridus B humifredus Z hunifredus ed. pr. humfredus Pontieri ; III, 4 (Pontieri, p. 59, l. 3) hunfredi ego : umf- Be hunfridi C humifridi Z hunifredi ed. pr. humfredi Pontieri.

e'Le titre de ce chapitre dans A est amputé du début et de la fin. Le copiste a copié dans un blanc du feuillet les mots suivants, dont le premier et le dernier sont tronqués : puano servientes ab ipso ad salerni.

f'Les quatre autres occurrences de l’anthroponyme se trouvent en I, 8 et seront toutes notées avec un H initial selon la leçon de A dans les occurrences suivantes, en accord avec C ou Z. Zurita avait normalisé une graphie sans H, tandis que Pontieri a fait l’inverse. Cf. Guil. Ap. : Ardoinus (I, 208) et Hardoinus (I, 192 et 202) ; Lupus Protospatarius, Annales, G. H. Pertz (éd.), MGH SS, t. V, Hanovre, Hahn, 1844, ad an. 1041, Arduinus.

g'La leçon praedantes du manuscrit A est en partie illisible, à cause d’un trou dans le feuillet, qui a amputé le participe d’une partie de sa finale. On voit cependant clairement l’amorce de la lettre n et la désinence.

h'Nous avons donné la préférence à A contre Z et considéré que Robertus était un ajout de ce dernier en cet endroit comme en sept autres du sommaire. On ne peut cependant avoir aucune certitude, tant il était facile de supprimer ou d’ajouter le nom personnel du duc normand. Dans le reste du sommaire, les deux manuscrits s’accordent par trois fois à juxtaposer les deux termes, et par deux fois à ne mentionner que le cognomen. Dans le texte du livre I, Guiscardus est attaché à Robertus pour ses trois premières mentions, tandis que les deux termes ne sont plus juxtaposés qu’à cinq reprises, contre vingt-huit occurrences de Guiscardus employé seul et une occurrence du praenomen sans le cognomen. Par ailleurs, dans le sommaire, Robertus n’apparaît plus dans Z que sous la forme de l’initiale R à partir du chapitre 23 – sauf en 29, où les deux manuscrits donnent Robertus –, si bien que, mises à part les trois occurrences des chapitres 18, 20 et 21, où Robertus est écrit en toutes lettres, ce R a pu très facilement être ajouté par un ancêtre de Z. Quant à Pontieri, il ne s’était conformé systématiquement ni à la leçon de A ni au choix de l’édition princeps.

i'Nous proposons de remplacer le relatif qui, que Zurita a suppléé dans la marge du manuscrit Z, par l’adverbe qualiter, plus fréquent dans le sommaire que le relatif (voir surtout chap. 14 et 16vs11).

j'Seule l’édition princeps présente les graphies Rhegium et Rhegienses. L’apparat critique n’en fera donc plus mention.

k'Sur l’emploi du tour in + ablatif pour exprimer le but, voir Blaise & Chirat 1993, 418, s.v.

l'Aucun manuscrit ne présente la géminée -nn- pour aucune des occurrences du récit. En revanche, B donne parfois -tt-. À la suite des éditeurs précédents, nous avons opté pour la graphie classique.

* capitulatio deest in B