Abréviations des titres d’œuvres

Abréviations de l’apparat critique

Sigles et abréviations

Abréviations des titres d’œuvres[1]Sauf mention spécifique, les textes sont cités d’après les éditions données en bibliographie.

Ael.  NA

Claudius Aelianus, De natura animalium (Élien le Sophiste, La Personnalité des animaux).

AM

Albertus Magnus, De animalibus (Albert le Grand, Les Animaux)[2]On se réfère au De animalibus par l’emploi de trois nombres, dont le premier est celui du livre (24), le deuxième est le numéro de l’animal décrit dans le catalogue, et le nombre entre parenthèses renvoie aux divisions en chapitres présentes dans la tradition éditoriale et indiquées en marge dans l’édition de Stadler..

Ambr. hex.

Ambrosius, Hexamaeron (Ambroise de Milan, Hexaméron).

Amm.

Ammianus Marcellinus, Res gestae (Ammien Marcellin, Histoire).

AN

Alexander Neckam, De naturis rerum (La Nature).

Arist.

Aristoteles (Aristote)[3] :Lorsqu’une référence à l’œuvre d’Aristote est suivie du sigle MS, nous renvoyons au texte de la traduction latine de Michel Scot.

– EN

Ethica Nicomachea (Éthique à Nicomaque) ;

– HA

Historia animalium (Histoire des animaux) ;

– GA

De generatione animalium (De la génération des animaux) ;

– PA

De partibus animalium (Les Parties des animaux).

AS

Arnoldus Saxo, De floribus rerum naturalium (Arnold Saxo, Les Fleurs de la nature).

Ath.

Athenaeus, Deipnosophistae (Athénée, Les Deipnosophistes).

Auson.

D. Magnus Ausonius Burdigalensis (Ausone) :

– epist.

Epistulae (Correspondance) ;

– mos.

Mosella (La Moselle).

Avic. canon

Avicenna, Canon (Avicenne, Canon).

Bas. hex.

Basilius Caesariensis, Homiliae in Hexameron (Basile de Césarée, Homélies sur l’Hexaméron).

Cass. var.

Flavius Magnus Aurelius Cassiodorus (Cassiodore), Variae.

Cic.

Marcus Tullius Cicero (Cicéron) :

– Cato

Cato maior de senectute (Caton l’Ancien. De la vieillesse) ;

– de orat.

De oratore (De l’orateur) ;

– fin.

De finibus (Des termes extrêmes des biens et des maux) ;

– orat.

Orator (L’Orateur) ;

– Sest.

Pro P. Sestio oratio (Pour Sestius) ;

– Tusc.

Tusculanarum disputationum libri (Tusculanes).

Colum.

Lucius Iunius Moderatus Columella, De re rustica (Columelle, De l’agriculture).

compil.

compilator (le compilateur de l’Hortus sanitatis).

Diosc.

Dioscorides Pedianus, De materia medica[4]L’abréviation GV indique qu’il s’agit d’un passage cité dans l’édition de Gilbert de Villiers : Liber Dioscoridis de simplici medicina, Lugduni, per Gilbertum de Villiers expensis Bartholomaei Trot [Lyon, Gilbert de Villiers – Barthélemy Trot], 1512.
(Dioscoride, Sur la matière médicale).

Fulg. myth.

Fabius Planciades Fulgentius Afer, Mythologiae (Fulgence, Mythologies).

Gell.

Aulus Gellius, Noctes Atticae (Aulu-Gelle, Les Nuits attiques).

Gerv. Tilb.

Gervasius Tilberiensis, Otia imperalia ad Ottonem IV Imperatorem ex manuscriptis (Gervais de Tilbury, Le Livre des merveilles).

Hdt.

Herodotus, Historiae (Hérodote, Histoires).

Hier. epist.

Hieronymus, Epistulae (Jérôme, Correspondance).

Hom. od.

Homerus, Odyssea (Homère, L’Odyssée).

Hor.

Quintus Horatius Flaccus (Horace) :

– epod.

Epodon liber (Épodes) ;

– sat.

Satirae (Satires).

Isid. orig.

Isidorus Hispalensis, Originum sive etymologiarum libri (Isidore de Séville, Étymologies).

Juv.

Decimus Iunius Iuvenalis, Saturarum libri (Juvénal, Satires).

Lucr.

Titus Lucretius Carus, De rerum natura (Lucrèce, De la nature).

Macr. sat.

Ambrosius Macrobius Theodosius, Convivia primi diei Saturnaliorum (Macrobe, Les Saturnales).

Mart.

Marcus Valerius Martialis, Epigrammata (Martial, Épigrammes).

Men. frgm

Menander, Fragmenta (Ménandre, Fragments).

Opp. H.

Oppianus, Halieutica (Oppien, Halieutiques).

Ov.

Publius Ovidius Naso (Ovide) :

– hal.

Halieuticorum fragmenti (Halieutiques) ;

– met.

Metamorphoses (Les Métamorphoses) ;

– rem.

Remedia amoris (Remèdes à l’amour).

Paul. Fest.

Paulus Diaconus, Excerpta ex libris Pompeii Festi de significatione verborum (Paul Diacre, Abrégé des livres de Pompeius Festus sur le sens des mots).

Petr.

Titus Petronius Arbiter, Satiricon (Pétrone, Le Satiricon).

Physiol.

Physiologus.

Plaut. Rud.

Titus Maccius Plautus, Rudens (Plaute, Le Câble).

Plin. nat.

Caius Plinius Secundus, Naturalis historia (Pline, Histoire naturelle).

Sen. nat.

Lucius Annaeus Seneca, Naturales questiones (Sénèque, Questions naturelles).

Serv. georg.

Servius Grammaticus (Maurus Servius Honoratus), Commentarius in Vergilii Georgicon libros (Commentaire sur les Géorgiques).

Serv. auct. georg.

Servius Grammaticus (Servius « auctus »), Commentarius in Vergilii Georgicon libros (Commentaire sur les Géorgiques).

Sol. coll.

Caius Iulius Solinus, Collectanea rerum memorabilium (Solin, Polyhistor).

Strab.

Strabo, Geographica (Strabon, Géographie).

Suet. Aug.

Caius Suetonius Tranquillus, Vitae Caesarum – divus Augustus (Suétone, Vies des douze Césars – Auguste).

TC

Thomas Cantimpratensis, Liber de natura rerum (Thomas de Cantimpré, La Nature).

Theoph. frgm

Theophrastus, Fragmenta (Théophraste, Fragments).

VB

Vincentius Belvacensis, Speculum naturale (Vincent de Beauvais, Le Miroir de la nature).

Verg.

Publius Vergilius Maro (Virgile) :

– Aen.

Aeneis (Énéide) ;

– georg.

Georgica (Les Géorgiques).

Vulg. Is.

Biblia sacra iuxta vulgatam versionem [Vulgate], Isaias [Isaïe].

Vulg. Sirach

Biblia sacra iuxta vulgatam versionem, liber Iesu filii Sirach sive ecclesiasticus (Siracide) [= Vetus latina Sirach].

Abréviations de l’apparat critique

add. : addidit

« a ajouté » ;

addidimus ex

« nous avons ajouté d’après… » ;

alt. : alter

« le second » ;

ante

« avant » ;

at vide sis

« mais voir » ;

corr. : correxit

« a corrigé » ;

correximus ex

« nous avons corrigé d’après… » ;

del. : delevit

« a supprimé » ;

delevimus

« nous avons supprimé » ;

fort. legendum : fortasse legendum

« il faut peut-être lire » ;

hab. : habet / habent

« a / ont »[5]Nous ignorons quelle version de ses sources le compilateur a utilisée. Nous avons donc préféré aux emplois traditionnels d’om., add., del. et transt. une formulation plus neutre pour rendre compte des variantes de l’Hortus sanitatis au regard de ses modèles VB et AM. Nous avons réservé om., add., del. et transt. aux variantes de l’Hortus sanitatis (1491, Prüss1, 1536). ;

HS

Hortus sanitatis :

1491

édition princeps ;

Prüss1

éd. : Strasbourg, Johann Prüss, circa 1497 ;

1536

éd. : Strasbourg, Mathias Apiarius, 1536.

iter. : iteravit

« a répété » ;

non dist. : non distinxit

« n’a pas ponctué » ;

non distinguens

« sans ponctuer » ;

non hab. : non habet / habent

« n’a pas / n’ont pas » ;

om. : omisit

« a omis » ;

per errorem

« par erreur » ;

post

« après » ;

seclusimus

« nous avons écarté » ;

transt. : transtulit

« a déplacé » ;

ut saepe

« comme souvent » ;

ut semper

« comme toujours » ;

ut videtur

« comme il semble » ;

VB

Vincent de Beauvais, Speculum naturale
(leçon commune à VBd et VB2) :

VB2

incunable : Strasbourg, Adolf Rusch, 1476 ;

VBd

éd. : Douai, Baltazar Bellerus, 1624.


1.Sauf mention spécifique, les textes sont cités d’après les éditions données en bibliographie.
2.On se réfère au De animalibus par l’emploi de trois nombres, dont le premier est celui du livre (24), le deuxième est le numéro de l’animal décrit dans le catalogue, et le nombre entre parenthèses renvoie aux divisions en chapitres présentes dans la tradition éditoriale et indiquées en marge dans l’édition de Stadler.
3.Lorsqu’une référence à l’œuvre d’Aristote est suivie du sigle MS, nous renvoyons au texte de la traduction latine de Michel Scot.
4.L’abréviation GV indique qu’il s’agit d’un passage cité dans l’édition de Gilbert de Villiers : Liber Dioscoridis de simplici medicina, Lugduni, per Gilbertum de Villiers expensis Bartholomaei Trot [Lyon, Gilbert de Villiers – Barthélemy Trot], 1512.
5.Nous ignorons quelle version de ses sources le compilateur a utilisée. Nous avons donc préféré aux emplois traditionnels d’om., add., del. et transt. une formulation plus neutre pour rendre compte des variantes de l’Hortus sanitatis au regard de ses modèles VB et AM. Nous avons réservé om., add., del. et transt. aux variantes de l’Hortus sanitatis (1491, Prüss1, 1536).