> Catalogue > Philosophie > Revues et publications en série > Cahiers de philosophie de l’université de Caen

n° 58, 2021 : Style et subjectivité

Sous la direction de Maud Pouradier et Valentin Sonnet
 

Dans son usage courant, le terme de style oscille entre la désignation d’un type, d’un genre (conformément à son origine rhétorique et aux styles étudiés par l’histoire de l’art) et la visée d’une singularité, d’une individualité (dans le sillage de l’idée moderne du style propre d’un écrivain). Une telle ambiguïté empêche à la fois d’associer nécessairement le style à une subjectivité (comme celle de l’auteur, dont le style serait l’empreinte ou la signature) et d’écarter tout à fait du style le fantôme de la subjectivité qui le hante obstinément. La philosophie peut-elle penser le passage du style individuel au style collectif sans mobiliser l’Esprit hégélien ? Le programme phénoménologique de fondation du style dans la figure du sujet comme être-au-monde est-il à même d’y parvenir ? Ou faut-il renoncer au concept de sujet pour définir le style ? Les études ici rassemblées donnent à voir différents rapports ou absences de rapports du style à une subjectivité, et à des concepts distincts de la subjectivité, ainsi que ce que la philosophie contemporaine cherche et trouve dans le recours à l’idée de style, de Husserl à Goodman, en passant par Heidegger, Merleau-Ponty, Maldiney et Foucault.

En Varia, une traduction et un commentaire de la correspondance entre Ferdinand Tönnies et Carl Schmitt (1924-1930), ainsi qu’une étude sur la fondation par Husserl du concept tönnisien de communauté.

2021, 14 x 22, br., 225 p.

ISBN : 978-2-38185-032-0

15 €

Télécharger le document "Table des matières"

XML / ONIX



forum