> Schedae > UFR Sciences de l’Homme > CERLAM > Manifestations scientifiques

L’Orgue de l’Antiquité à nos jours

 

Axe de recherche : Savoirs et Mémoire

Responsable : Philippe FLEURY

Les recherches entreprises dans l’axe de recherche Savoirs et mémoire intéressent l’Antiquité gréco-romaine et le Moyen Age et la Renaissance. Les travaux menés sont fédérés par une réflexion commune sur la typologie des savoirs (contenus, définitions, nature, transmission) et sur l’histoire littéraire des sciences et des techniques.
Ils sont organisés selon trois orientations : lexicologique, éditoriale, et exégétique, que l’on retrouve dans l’espace de Schedae réservé aux prépublications de Savoirs et mémoire.
Le fascicule L’orgue, de l’Antiquité à nos jours archive et diffuse le texte de quatre communications tenues au cours de la journée d’études du 5 décembre 2003. Cette rencontre a réuni autour du thème de l’orgue des historiens, des philologues, des physiciens, des facteurs d’orgue mais aussi des musiciens (qui peuvent du reste appartenir à l’une des catégories pré-citées). Elle a associé à une exposition des conférences, des démonstrations et des auditions.

Les articles sont paginés en continu de 1 à n et constituent un fascicule unique.
Télécharger l’introduction en PDF


Joseph HAMEL : Sciences et facture d’orgue
Télécharger ce preprint en PDF

Depuis son invention au IIIe siècle avant J.C., l’orgue a subi une évolution permanente tout en gardant la même structure fondamentale. Nous décrivons les principales étapes qui ont marqué la facture d’orgues des origines à nos jours.


Philippe FLEURY : L’orgue hydraulique antique
Télécharger ce preprint en PDF

L’expression même « orgue hydraulique » est intéressante à étudier d’abord parce que l’histoire de chacun des mots qui la compose est curieuse, ensuite parce qu’elle a introduit une confusion difficile encore à dissiper aujourd’hui, faisant penser que l’orgue hydraulique est une machine différente de l’orgue tout court, alors quil n’en est rien : il y a continuité du principe de l’orgue, des origines jusqu’à aujourd’hui. Pour ce qui concerne l’orgue antique nous avons la chance de disposer de trois types de sources : textuelles, iconographiques et archéologiques. Cette riche documentation permet de proposer une reconstitution vraisemblable de l’orgue hydraulique romain tel qu’il est décrit par Vitruve. Les techniques de réalité virtuelle aident à simuler et à expliquer le fonctionnement de l’appareil.


Alain HAIRIE : Le fonctionnement des plinthides, ou quelques expérimentations autour de l’orgue antique
Télécharger ce preprint en PDF

La spécificité de l’orgue antique résidait dans le contrôle du vent par des plaquettes métalliques percées de trous appelées plinthides, alors que l’orgue moderne utilise des soupapes. Nous avons tenté la reconstitution des mécanismes anciens. Nos expérimentations ont permis de vérifier que l’orgue antique devait posséder les mêmes qualités de jeu que l’orgue moderne.


François NEVEUX : L’Orgue médiéval de la cathédrale de Bayeux (XIIe - XVIe siècle)
Télécharger ce preprint en PDF

L’histoire de l’orgue médiéval de la cathédrale de Bayeux est celle d’un instrument disparu. Nous disposons cependant d’une documentation assez importante à son sujet. L’élément le plus spectaculaire est d’ordre architectural : il s’agit d’une tribune de pierre du XIIIe siècle, qui est conservée sur le côté gauche de la nef, ce qui est tout à fait exceptionnel. L’instrument qu’elle supportait est également attesté par un texte de la même époque. Il fut restauré et agrandi à plusieurs reprises, au XVe et au XVIe siècle. Il ne reste rien de cet instrument, car il fut détruit au cours des guerres de religion (1562-1563). En 1597, un nouvel orgue fut reconstruit au fond de la nef. Il est à l’origine de l’instrument actuel, qui fut complètement refait par Aristide Cavaillé-Coll en 1862.



forum