> Catalogue > Philosophie > Revues et publications en série > Cahiers de philosophie de l’Université de Caen

n° 35, 2000 : La querelle des arguments transcendantaux

Études publiées sous la direction de Stéphane Chauvier.
 


Si la notion d’« argument transcendantal » évoque inévitablement la philosophie de Kant, c’est aux travaux du philosophe britannique Peter F. Strawson et aux discussions qu’ils ont suscitées qu’est essentiellement due la fortune actuelle de cette expression. Dans son ouvrage The Bounds of Sense (Londres, Methuen, 1966), Strawson a en effet soutenu que l’on pouvait trouver, dans la Critique de la raison pure de Kant, l’esquisse d’un type original d’argumentation, visant à prouver qu’un certain concept est une condition de possibilité de tel ou tel aspect de notre expérience présente ou, comme le dira plus tard Strawson dans Analyse et Métaphysique (Paris, Vrin, 1985), visant à établir que ce concept fait partie des « limites inférieures du sens ». La « querelle » des arguments transcendantaux n’est rien d’autre que l’ensemble des discussions suscitées par cette sorte de réhabilitation analytique de Kant : peut-on vraiment considérer un « argument transcendantal » comme un mode d’argumentation à la fois original et logiquement valide ? Peut-on, en outre, en faire usage, sans souscrire à l’idéalisme subjectif de Kant ? Enfin quels peuvent être les champs d’application légitimes et pertinents de ce type d’arguments ? Les articles qui composent ce recueil, fruits d’un colloque qui s’est tenu à l’université de Caen en mai 1999, ont cherché à faire une sorte de bilan de cette « querelle des arguments transcendantaux », assez largement méconnue du public philosophique français.

2000, 14 x 22, br., 160 p.

ISBN : 2-84133-131-8
SODIS : F202787

16,77 €

XML / ONIX

Des mêmes auteurs / responsables : Boyer Alain - Chauvier Stéphane - Laugier Sandra - Bitbol Michel - Zahar Elie



forum