> Catalogue > Philosophie > Revues et publications en série > Cahiers de philosophie politique et juridique

n° 14, 1988 : État et Nation

Actes du colloque de Caen (mai 1988).
 


Les rapports de l’État et de la Nation sont d’autant plus complexes que l’idée même de Nation obéit à une double logique : elle est, d’une part, la « nation révolutionnaire », dont Siéyès dessinait l’épure ; elle est, d’autre part, la « nation romantique », enracinée dans la tradition et la race. Serait-ce alors l’antinomie entre la nation-contrat, inscrite, comme l’État du droit, sous l’idée de liberté, et la nation-génie, inscrite sous l’idée de nature, donc, de nécessité, qui explique les malheurs de la politique où peuvent toujours s’affronter la logique rationaliste de l’État et la spontanéité de la Nation ? Il faut, en tout cas, réfléchir au dépassement de ce conflit.

1989, 14 x 22, br., 260 p.

ISBN : 2-905461-39-X
SODIS : F201793

épuisé

XML / ONIX

Des mêmes auteurs / responsables : Cléro Jean-Pierre - Goyard-Fabre Simone - Renaut Alain - Ducos Michèle - Sosoë Lukas K. - Seel Gerhrard - Castillo Monique - Quillet Jeannine - Baudart Anne - Diaw Aminata - Roy Jean - Dumoncel Jean-Claude



forum