CNRS

Rechercher




Accueil > Sommaires

Archéologie Médiévale - Tome 42 (2012)

416 pages, CNRS Éditions, 2012,
ISBN : 978-2-271-07555, ISSN : 0153-9337,
49 €

Disponible chez CNRS Editions

-

-

-

- TABLE DES MATIÈRES -

-

Sacha Kacki et Dominique Castex
avec la collaboration d’Ulysse Cabezuelo, Richard Donat, Sylvie Duchesne et Arnaud Gaillard
Réflexions sur la variété des modalités funéraires en temps d’épidémie. L’exemple de la Peste noire en contextes urbain et rural
Résumés et mots-clés


William Devriendt, Stéphane Venet, Ann Defgnée,
Nicolas Garnier, Benjamin Gillet, Catherine Hänni, Loretta Rossetti

Découverte d’un cœur-reliquaire à Douai (ancienne église Saint-Jacques, place Carnot) : Approche pluridisciplinaire de l’embaumement à l’époque moderne
Résumés et mots-clés


Patrice Alessandri, Astrid Huser et Aline Molinier
Le logis du Grand Sacristain de l’abbaye Saint-Michel de Cuxa, Codalet (Pyrénées-Orientales)
Résumés et mots-clés


Virginie Jolly et Fabienne Ravoire (dir.),
Vincent Legros, Olivier Putelat, Sylvain Aumard, Noëlle Deflou-Leca,
Anne Bouquillon et Anne Bocquet-Liénard

Vestiges d’un habitat rural du XIe siècle : le Nouzeau à Gurgy (Yonne)
Résumés et mots-clés


Paolo de Vingo
Sépultures et rites funéraires médiévaux en Ligurie orientale
Résumés et mots-clés


Chronique des fouilles médiévales en France en 2011

Répartition régionale des chantiers de fouille


Bulletin critique

Jo Buckberry et Annia Cherryson (éd.), Burial in later Anglo-Saxon England, c. 650-1100 AD (Élisabeth Lorans)

Florin Curta, Neglected Barbarians (Christian Pilet)

Florence Journot et Gilles Bellan (dir.), Archéologie de la France moderne et contemporaine (Jean Chapelot)


Livres reçus


Sacha Kacki et Dominique Castex
avec la collaboration d’Ulysse Cabezuelo, Richard Donat, Sylvie Duchesne et Arnaud Gaillard
Réflexions sur la variété des modalités funéraires en temps d’épidémie. L’exemple de la Peste noire en contextes urbain et rural

Mots clés : Peste noire, épidémies, sépultures multiples, pratiques funéraires, contagion.
Keywords : Black Death, epidemics, multiple burials, funerary practices, contagion.
Schlüsselwörter : Schwarzer Tod, Seuchen, Sammelbestattungen, Begräbnisbräuche, Ansteckung.

Résumé : Longtemps abordés sous le seul angle de la recherche historique, les épisodes épidémiques du passé ont fait l’objet, depuis une vingtaine d’années, d’une attention croissante dans les disciplines archéologiques lato sensu. Toutefois, malgré la multiplication des fouilles de témoins sépulcraux de ces crises de mortalité, peu d’études se sont réellement attachées à caractériser les spécificités du devenir des morts par épidémie. En outre, ces dernières souffrent généralement de l’hétérogénéité des contextes chronologiques et épidémiques pris en compte. Afin de pallier ce manque, nous proposons une étude comparative entre plusieurs sites français ayant livré des sépultures liées à la Peste noire (1347-1352). Les données obtenues permettent de discuter la variabilité des expressions sépulcrales en temps de peste et mettent en exergue certaines dissemblances entre les contextes ruraux et urbains. Leur mise en perspective avec les résultats issus de l’étude de sites funéraires plus récents, relevant de mortalité similaire, autorise in fine certaines réflexions quant à l’évolution des usages funéraires en temps d’épidémie durant le bas Moyen Âge et l’époque moderne.

Abstract : Reflections on the variety of funerary procedures during epidemics. The example of the Black Death in urban and rural contexts. Although for a long time the epidemics of the past were studied only by historians, over the last two decades they have been of increasing interest to the broad range of archaeological sciences. However, although many mass graves are now being excavated, few studies set out to characterise the peculiarities of the management of the cadavers during epidemics. Besides, most of these studies suffer from the heterogeneity of chronological contexts and infectious agents taken into account. In order to contribute to this research, we have undertaken a comparative study between several French burial sites that contain graves related to the first Medieval plague epidemic, known as the “Black Death” (1347-1352 CE). The data obtained fuel a discussion of the variability of sepulchral expressions in times of plague and highlight a number of differences between rural and urban contexts. Lastly, a comparison with the results from a study of more recent burial sites with similar death rates leads to some remarks about the evolution of funerary customs during epidemics in the late Middle Ages and the modern period.

Zusammenfassung : Zur Verschiedenartigkeit der Bestattungspraxis in Seuchenzeiten am Beispiel des Schwarzen Todes in Stadt und Land. Die früheren Epidemien, mit denen sich lange Zeit nur die Historiker beschäftigt haben, interessieren seit ca. 20 Jahren immer mehr die archäologische Forschung im breiteren Sinn, und zahlreiche Gräberfelder, die von diesen Massensterben zeugen, sind ausgegraben worden. Zur besonderen Behandlung der Leichen der Seuchenopfer gibt es aber nur wenige Studien ; außerdem kranken sie meist daran, dass sie ganz unterschiedliche Zeiten und Krankheiten berücksichtigen. Um hier Abhilfe zu schaffen, legen wir eine vergleichende Untersuchung mehrerer französischer Friedhöfe vor, welche allesamt Gräber enthalten, die mit dem Schwarzen Tod (1347-52) zusammenhängen. Die so gewonnenen Ergebnisse ermöglichen Einblicke in die Mannigfaltigkeit der Bestattungspraxis in Seuchenzeiten, und weisen auf gewisse Unterschiede zwischen Stadt und Land hin. Vergleicht man sie dann mit den Untersuchungen späterer Begräbnisplätze, die mit ähnlichen Seuchen zu tun haben, so kommt man auf Überlegungen zum Wandel der Bestattungsbräuche in Pestzeiten während des Spätmittelalters und der Frühneuzeit.


William Devriendt, Stéphane Venet, Ann Defgnée, Nicolas Garnier, Benjamin Gillet, Catherine Hänni, Loretta Rossetti
Découverte d’un cœur-reliquaire à Douai (ancienne église Saint-Jacques, place Carnot) : Approche pluridisciplinaire de l’embaumement à l’époque moderne

Mots clés : cœur-reliquaire, baume, techniques d’embaumement, palynologie, paléogénétique, chromatographie, époque moderne.
Keywords : heart reliquary, balm, embalming techniques, palynology, palaeogenetics, chromatography, Modern era.
Schlüsselwörter : Herzreliquienkästchen, Balsam, Einbalsamierung, Palynologie, Paläogenetik, Chromatographie, Frühneuzeit.

Résumé : La découverte, au cours de fouilles archéologiques, d’un cœur embaumé dans un reliquaire du XVIe siècle a été l’occasion pour une équipe pluridisciplinaire de travailler sur la composition du baume. L’utilisation de techniques d’investigation très diverses (palynologie, chromatographie, paléogénétique…) a permis d’avancer dans la connaissance des espèces et techniques utilisées pour réaliser cet acte chirurgical et également de réhabiliter tant soit peu l’embaumement médiéval ou moderne.

Abstract : Discovery of a heart reliquary at Douai : a multidisciplinary approach to improving our knowledge of embalming in the modern era. The discovery during archaeological excavations of an embalmed human heart in a sixteenth century reliquary was the opportunity for a multidisciplinary team to work on the balm’s composition. The use of a wide range of investigative techniques (including palynology, chromatography and palaeogenetics) has improved our knowledge of the species and techniques used to perform this surgical act, and also helped if only a little to rehabilitate embalming whether medieval or modern.

Zusammenfassung : Ein Herz in einem Reliquienkästchen in Douai – fachübergreifende Erforschung und Neubewertung der frühneuzeitlichen Einbalsamierung. Während einer Grabung wurde ein einbalsamiertes Herz in einem Reliquienkästchen geborgen ; das gab Anlaß, die Zusammensetzung des Balsams fachübergreifend zu erforschen. Der Rückgriff auf sehr verschiedene Untersuchungsmethoden (Palynologie, Chromatographie, Paläogenetik) erbrachte neue Erkenntnisse zu den dabei verwendeten Mitteln und Techniken ; zum Schluß erscheint die mittelalterliche bzw. frühneuzeitliche Einbalsamierungspraxis in einem etwas positiveren Licht.


Patrice Alessandri, Astrid Huser et Aline Molinier
Le logis du Grand Sacristain de l’abbaye Saint-Michel de Cuxa, Codalet (Pyrénées-Orientales)

Mots clés : église, chapelle, cloître, crypte, galerie, arc outrepassé, joint au fer, fenêtre à double ébrasement et bandeau plat, coupole, écoinçon.
Keywords : church, chapel, cloister, crypt, gallery, horseshoe arch, raked mortar joints, window with double embrasure and flat band, cupola, corner stone.
Schlüsselwörter : Kirche, Kapelle, Kreuzgang, Krypta, Loggia, Hufeisenbogen, Kellenfuge, trichterförmig erweitertes Fenster mit Bandgesims, Kuppel, Zwickel.

Résumé : Édifiée aux pieds du massif pyrénéen du Canigou, l’abbaye Saint-Michel de Cuxa constitue l’un des rares témoignages du passage de l’art préroman au roman méridional. La transformation de la fondation monastique primitive au cours du XIe siècle se traduit par l’originalité des solutions architecturales mises en œuvre dans ce monument majeur du christianisme occidental.
Un demi-siècle après l’arrêt des dernières fouilles, une opération archéologique portant sur le logis du Grand Sacristain a permis d’asseoir une vision nouvelle des transformations du bâti entre le Xe et le XVIIIe siècle à partir d’une lecture pluridisciplinaire associant topographie, sondages au sol, étude du bâti et recherches documentaires. Quatre grandes phases de l’histoire de l’abbaye peuvent ainsi être dégagées.

Abstract : The Grand Sacristan’s house at the Abbey of Saint-Michel de Cuxa, Codalet (Pyrénées-Orientales). Built at the foot of the Canigou range in the Pyrenees, the Abbey of Saint-Michel de Cuxa is one of the rare examples of the transition from Southern Pre-Romanesque to Romanesque art. The transformation of the original monastic foundation during the eleventh century is seen in the originality of the architectural solutions implemented in this major monument of Western Christianity.
Half a century after the last excavations were completed, through multidisciplinary interpretation associating topography, sample area excavations, standing building studies and documentary research, an archaeological operation on the Grand Sacristan’s abode has provided a new picture of the structural transformations between the tenth and eighteenth centuries. Four main phases of the history of the abbey have thus been distinguished.

Zusammenfassung : Das Haus des Grand Sacristain der Abtei Saint-Michel de Cuxa bei Codalet ( Pyrénées-Orientales). Die Benediktinerabtei Saint-Michel de Cuxa, am Fuße des Canigoumassivs, ist eines der seltenen Zeugnisse des Übergangs von der vorromanischen Architektur zur südländischen Romanik. Im Laufe des 11. Jhs. wurde die ursprüngliche Klosteranlage sehr originell umgestaltet und wurde zu einem Hauptwerk der abendländischen Sakralbaukunst.
Nachdem 50 Jahre lang dort nicht mehr gegraben worden war, konnte das Haus des Oberküsters (Grand Sacristain) pluridisziplinär erforscht werden, wobei Topographie, archäologische Sondierungen, Bauanalyse und Archivforschung zum Einsatz kamen um die Bauentwicklung zwischen dem 10. und dem 18. Jh. neu zu deuten. So konnten vier Hauptphasen der Geschichte der Abtei herausgearbeitet werden.


Virginie Jolly et Fabienne Ravoire (dir.), Vincent Legros, Olivier Putelat, Sylvain Aumard, Noëlle Deflou-Leca, Anne Bouquillon et Anne Bocquet-Liénard
Vestiges d’un habitat rural du XIe siècle : le Nouzeau à Gurgy (Yonne)

Mots clés : habitat rural, cabane excavée, fosse, céramique, objet métallique, faune, Moyen Âge central.
Keywords : rural settlement, excavated hut, ditch, ceramics, metal object, fauna, Central Middle Ages.
Schlüsselwörter : ländliche Siedlung, Grubenhaus, Grube, Keramik, Metallfunde, Fauna, Hochmittelalter.

Résumé : Le site du Nouzeau à Gurgy (Yonne) est un habitat du Moyen Âge central, caractérisé par des structures fossoyées (cabanes excavées, fosses, silos) qui paraît assez isolé – mais la limite sud de son extension n’a pu être fouillée. Son statut a pu être appréhendé grâce à la découverte d’un outillage métallique abondant, varié et caractéristique. Un assemblage de restes fauniques témoigne des pratiques agro-pastorales spécifiques qui pourraient révéler un site d’élevage d’ovins, bien que des volailles, des porcs, des bovins et des équidés soient aussi présents. Des couteaux, une pointe de flèche et surtout des éléments de serrures, une coupelle et une clé de porte sont autant de témoins matériels singuliers dans un tel contexte. Le mobilier céramique, abondant, permet de dater le site et d’entrevoir ses réseaux d’approvisionnement en poterie de terre. Cette exploitation pourrait être liée à une dépendance monastique de l’abbaye Saint-Germain d’Auxerre.

Abstract : An eleventh and twelfth century rural settlement : le Nouzeau at Gurgy (Yonne). The Gurgy “le Nouzeau” site (Yonne) is a Central Middles Ages settlement characterised by ditched structures (excavated huts, ditches, siloes) and appears to be fairly isolated, although the southern boundary of its extension has not been explored. It status came to light through the abundance and wide variety of its characteristic metal tools. An assemblage of faunic remains points to specific agro-pastoral practices that possibly reveal a sheep-farming site, although birds, pigs, cattle and horses are also present. Knives, arrow-heads and most of all pieces of locks, a cup and a door key are all unusual exhibits in such a context. The abundant ceramic furniture provides a date for the site, with an indication as to the networks for its earthenware supplies. It could be a farm linked to a monastery dependency of Auxerre Abbey.

Zusammenfassung : Eine ländliche Siedlung des 11. und 12. Jhs. in Le Nouzeau bei Gurgy (nördlich von Auxerre). Die hochmittelalterliche Siedlung Le Nouzeau (Gemeinde Gurgy, nördlich von Auxerre) gibt sich durch Silos, Wohn- und sonstige Gruben zu erkennen und scheint ein Einzelhof gewesen zu sein, wenngleich die südliche Grenze ihrer Ausdehnung von der Grabung nicht erreicht wurde. Zahlreiche, mannigfaltige und charakteristische Metallwerkzeuge bezeugen ihren Status. Die Zusammensetzung der Tierreste weist auf besondere Formen der Landwirtschaft hin ; es könnte sich um einen Schafhof handeln, obwohl auch Geflügel, Schweine, Rinder und Einhufer nachgewiesen wurden. Der Fund von Messern, Pfeilspitzen und vor allem von Schloßteilen, einem Schälchen und einem Türschlüssel überrascht in diesem Zusammenhang. Die reichlich gefundene Keramik macht es möglich, die Siedlung zu datieren, und gibt Hinweise auf die Wege ihrer Versorgung mit Hafnerware. Der Hof könnte zu einer von der Abtei Auxerre abhängigen klösterlichen Niederlassung gehört haben.


Paolo de Vingo
Sépultures et rites funéraires médiévaux en Ligurie orientale

Mots clés : mort, sépultures, rites, coutumes funéraires, traditions, Ligurie orientale.
Keywords : death, burials, rites, funerary customs, traditions, Eastern Liguria.
Schlüsselwörter : Tod, Grabstätten, Riten, Bestattungsbräuche, Traditionen, Ostligurien.

Résumé : Pour l’élaboration de cet article, fruit d’une recherche pluridisciplinaire sur les sépultures et les coutumes funéraires médiévales et post-médiévales en Ligurie orientale, toutes les données qu’il a été possible de recueillir et de cataloguer ont été examinées afin d’obtenir un cadre de référence fiable illustrant des réalités sociales peu connues ou jamais étudiées. L’examen des sépultures, à savoir celles de Luni, Migliarina, des îles du Tino et du Tinetto, Sarzana, Vezzano Ligure, Brugnato, Soviore et San Fruttuoso di Capodimonte, prévoyait la distinction, pour chaque contexte, des différentes phases d’utilisation des nécropoles. Cette étude a permis d’établir quelles étaient les traditions funéraires médiévales et de vérifier quelles furent, lors du passage aux siècles post-médiévaux, les transformations sociales et culturelles qui caractérisèrent les populations du territoire de la Ligurie orientale.

Abstract : Medieval Graves and Funerary Rites in Eastern Liguria. In this paper, the final results of multidisciplinary research on burials as well as Medieval and Post-Medieval funerary customs in eastern Liguria, all available data has been gathered and catalogued in order to establish a reliable reference framework that exemplifies social conditions hitherto but scantly studied, if at all. Burials examined in Luni, Migliarina, Isola del Tino and Isola del Tinetto, Sarzana, Vezzano Ligure, Brugnato, Soviore and San Fruttuoso di Capodimonte, have enabled us to identify the various phases of cemetery use for each context. We thus learn about medieval funerary traditions and can retrace the social and cultural changes that characterise the populations of eastern Liguria during the Medieval to Post-Medieval transition.

Zusammenfassung : Mittelalterliche Grabstätten und Bestattungsbräuche in Ostligurien. Dieser Beitrag fußt auf einer fachübergreifenden Untersuchung mittelalterlicher und nachmittelalterlicher Grabstätten und Bestattungsbräuche im östlichen Ligurien. Dazu wurden sämtliche erreichbare Daten untersucht und verzeichnet, um ein Endergebnis zu erzielen, das einen zuverlässigen Referenzrahmen zu bieten vermag, um gesellschaftliche Tatsachen zu veranschaulichen, die nur wenig untersucht oder gar unbekannt waren. Untersucht wurden Begräbnisstätten in Luni, Migliarina, Isola del Tino und Isola del Tinetto, Sarzana, Vezzano Ligure, Brugnato, Soviore und San Fruttuoso di Capodimonte, wobei für jeden einzelnen Fall die verschiedenen Belegungsphasen der Friedhöfe unterschieden wurden. Auf diese Weise ließen sich einerseits die mittelalterlichen Bestattungstraditionen bestimmen, und andererseits die beim Übergang in die nachmittelalterliche Zeit erfolgten sozialen und kulturellen Veränderungen bei Bestattungsbräuchen und -kultur der Bewohner Ostliguriens nachvollziehen.



[|Chronique des fouilles médiévales en France en 2011|]

[|Répartition régionale des chantiers|]


ALSACE

I 1.
Balbronn (Bas-Rhin). Maison forestière de l’Elmerforst
Colmar (Haut-Rhin). Place de la Montagne-Verte
Ergersheim (Bas-Rhin). Abbaye

III 1.
Boersch (Bas-Rhin). Untertor
Strasbourg (Bas-Rhin). 3, boulevard de Metz

IV 1.
Ichtratzheim (Haut-Rhin). Niderfeld
Strasbourg (Bas-Rhin). 12, rue Sainte-Élisabeth
Vendenheim (Bas-Rhin). Route de la Wantzenau

V B3.
Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). PCR Mines et métallurgie à l’Altenberg, Xe-XVIe s.

AQUITAINE

I 1.
Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Rue des Gouverneurs
Bazas (Gironde). Hôtel de Bourges

I 3.
Bordeaux (Gironde). SIG Archéologique et Historique de Bordeaux : constitution d’un référentiel historique urbain mutualisé

III 1.
Frêche (Le) (Landes). Tampouy
Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (Dordogne). Château de l’Herm
Saint-Félix-de-Foncaude (Gironde). Pommiers
Salignac-Eyvigues (Dordogne). Château

III 3.
Aquitaine (Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques), Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon. Forts villageois du bas Moyen Âge

V C1.
Bordeaux (Gironde). Palais-Gallien

AUVERGNE

I 1.
Bessay-sur-Allier (Allier). Neuglise
Brugheas (Allier). Parais

II 1.
Molles (Allier). Les Malavaux
Mozac (Puy-de-Dôme). Église Saint-Pierre
Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier). Église Sainte-Croix

III 1.
Apchon (Cantal). Château d’Apchon
Montluçon (Allier). Place Jean-Jaurès

IV 1.
Saint-Hilaire (Allier). Centre bourg
Souvigny (Allier). Centre bourg

VI 2.
Montluçon, Saint-Victor et Vaux (Allier). Lit de la rivière le Cher

BOURGOGNE

I 1.
Saint-Martin-du-Mont (Côte-d’Or). Les Bois de Cestres

II 1.
Cluny (Saône-et-Loire). Abbaye
Cluny (Saône-et-Loire). Abbaye de Cluny
Cluny (Saône-et-Loire). Tour Baraban nord
Joux-la-Ville (Yonne). Oudun
Meursault (Côte-d’Or). En Maison-Dieu
Saint-Florentin (Yonne). Église de la Vierge Marie-Saint-Florentin

III 1.
Moulins-Engilbert (Nièvre). Le Vieux Château

BRETAGNE

I 1.
Muzillac (Morbihan). Kerantré
Paule (Côtes-d’Armor). Bressilien
Saint-Sauveur-des-Landes (Ille-et-Vilaine). Les Vairies

I 2.
Ille-et-Vilaine. Les aménagements hydrauliques dans le quart nord-est de l’Ille-et-Vilaine (XIe-XVIIIe s.)

II 1.
Rennes (Ille-et-Vilaine). 1A-1B, rue Victor Hugo
Rennes (Ille-et-Vilaine). Place Saint-Germain
Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Vilaine). Abbatiale

III 1.
Créhen (Côtes-d’Armor). Château du Guildo
Sarzeau (Morbihan). Château de Suscinio, logis nord

III 2.
Morbihan. Inventaire des résidences fortifiées dans le Vannetais et le Porhoët (Xe-XIIe s.)

IV 1.
Bais (Ille-et-Vilaine). Places de l’église et de l’Ancien Marché

V A1.
Saint-Jean-la-Poterie (Morbihan). Rue de la Venelle

CENTRE

I 1.
Artenau (Loiret). La route de Patay
Auneau (Eure-et-Loir). L’Hermitage
Bourges (Cher). 77, rue Bourbonnoux
Boynes (Loiret). La Porte de Puiseaux
Orléans (Loiret). Rue Saint-Flou
Poupry (Eure-et-Loir). Les 36 Mines
Sandillon (Loiret). La Croix d’Azon
Saran (Loiret). La Hutte, le Pensier, le Mesnil
Traînou (Loiret). La Giraudière

II 1.
Bruère-Allichamps (Cher). Noirlac
Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). Place Victor Hugo et François Mitterrand
Meobecq (Indre). L’Abbaye, rue du Portail – logements des officiers claustraux
Mérigny (Indre). Le prieuré de Puychevrier – le cloître
Tours (Indre-et-Loire). Marmoutier

III 1.
Blois (Loir-et-Cher). 3, place du Château
Blois (Loir-et-Cher). Le Château – latrines Louis XII
Chartres (Eure-et-Loir). Porte Guillaume
Montrichard (Loir-et-Cher). Le château
Orléans (Loiret). Rue Dupanloup

IV 1.
Chilleurs-aux-Bois (Loiret). Rue de l’Église
Lucé (Eure-et-Loir). 9-15, rue de la République
Saint-Germain-du-Puy (Cher). Carrière et nécropole des Boubards
Tours (Indre-et-Loire). Rue Charles Gille

VI 1.
Chinon (Indre-et-Loire). Pont Aliénor-d’Aquitaine

CHAMPAGNE-ARDENNE

I 1.
Avenay-Val-d’Or (Marne). Le Chemin des Thuilliers Nord
Feuges (Aube). Le Village
Fontvannes (Aube). Les Tomelles
Loisy-sur-Marne (Marne). ZAC de la Haute-Voie, lot D1
Ruvigny (Aube). Le Pré aux Chevaux

II 1.
Parnoy-en-Bassigny (Haute-Marne). Ancienne abbaye de Morimond
Ville-sous-la-Ferté (Aube). Abbaye de Clairvaux

II 3.
Franche-Comté et Champagne. Les granges cisterciennes en Franche-Comté et en Champagne. Réseaux, territoires et environnement

III 1.
Reims (Marne). Place du Boulingrin

V B1.
Murtin-Bogny (Ardennes). Le Pré Sauvignon

CORSE

FRANCHE-COMTÉ

I 1.
Besançon (Doubs). ZAC Pasteur. Étude de bâti dans l’hôtel Chapuis de Rosières
Champlitte (Haute-Saône). Le Paquis
Châtenois-les-Forges (Territoire de Belfort). Rue des Frères Géhant
Damparis (Jura). Rue de la Fontenotte, À la Bourse
Pontarlier (Doubs). ZAE des Gravilliers
Sornay (Haute-Saône). 5, Grande-Rue
Thoraise (Doubs). Sous l’Âge

II 1.
Salins-les-Bains (Jura). Camp du Château

II 3.
Franche-Comté et Champagne. Les granges cisterciennes en Franche-Comté et en Champagne. Réseaux, territoires et environnement

III 1.
Ornans (Doubs). Ruelle Saint-Georges, village du château
Salins-les-Bains (Jura). La Barbarine
Vallerois-le-Bois (Haute-Saône). Château de Valleroy

III 2.
Franche-Comté. L’architecture castrale comtoise au Moyen Âge et au début de l’époque moderne
Chassagne-Saint-Denis (Doubs). Sur Saint-Denis ou Sous le Château. Étude du bâti des logis XIVe-XVe s.
Chaux-des-Crotenay (Jura). Étude archéologique du château Champs-des-Mottes
Vescles (Jura). Oliferne

V C1.
Montmorot (Jura). L’Étang du Saloir

GUADELOUPE

GUYANE

IV 1.
Roura (Guyane). Torcy

V C1.
Régina (Guyane). Rive gauche de la Courouaï, affluent de l’Approuague – l’habitation la Garonne de M. Besse vers 1790–vers 1870

ÎLE-DE-FRANCE

I 1.
Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne). ZAC du Sycomore, les Coudrais, les Pigeonneaux
Étampes (Essonne). Rue des Moulins
Gif-sur-Yvette (Essonne). 4 bis, rue Gustave Vatonne, Domaine du Val Fleury
Houdan (Yvelines). Le Clos Saint-Jean
Lieusaint (Seine-et-Marne). Ferme de Varâtre, ZAC du Carré, Phase 4 : extension Clarion Suites (site B1) et Bureaux de Sénart III (site C1)
Montreuil (Seine-Saint-Denis). Parc aquatique écologique, angle des rues M. Bouchor et de la Nouvelle France
Rocquencourt (Yvelines). Le Bourg
Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne). 33-35, rue Pasteur
Versailles (Yvelines). 1, rue Richaud

I 3.
Île-de-France. PCR L’habitat rural du haut Moyen Âge en Île-de-France : Caractérisation des activités et des habitats

II 1.
Asnières-sur-Oise (Val-d’Oise). Abbaye de Royaumont, bâtiment des Novices
Marcq (Yvelines). Église Saint-Rémi
Paris 3e (Paris). Carreau du Temple
IV 1.
Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). 15-25, avenue Grouard
Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Square Saint-Remy
Vétheuil (Val-d’Oise). 17, rue de l’Église ou Le Presbytère

V A1.
Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). 7-9, rue de l’Hôtel-Dieu

LANGUEDOC-ROUSSILLON

I 1.
Béziers (Hérault). Îlot des Chaudronniers
Saint-Génis-des-Fontaines (Pyrénées-Orientales). Village - Jardin de la Flore méditerranéenne

II 1.
Cazedarnes (Hérault). Abbaye de Fontcaude
Lodève (Hérault). Groupe Cathédral, Place du Capitaine Morand

II 3.
Lagrasse (Aude). Abbaye Saint-Marie

III 1.
Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault). Castrum de Neyran
Valros (Hérault). La Tour

III 3.
Aquitaine (Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques), Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon. Forts villageois du bas Moyen Âge

IV 1.
Saint-Maurice-Navacelles (Hérault). La Barre

V B2.
Saint-Laurent-le-Minier (Gard). District minier d’Hierle

LIMOUSIN

I 1.
Boussac (Creuse). Place Gambetta et rues adjacentes

II 1.
Limoges (Haute-Vienne). Crypte Saint-Martial, place de la République

LORRAINE

I 1.
Marly (Moselle). Les Jardins de la Mairie
Metz (Moselle). Place de Chambre
Sarrebourg (Moselle). Rue du Sauvage

II 1.
Metz (Moselle). Église Saint-Étienne-le-Dépenné
Rugney (Vosges). Commanderie des Templiers de Xugney

III 1.
Metz (Moselle). Place Saint-Vincent
Rodemack (Moselle). La Citadelle, Burg

III 2.
Metz (Moselle). Allée de la Tour des Esprits : « Fermeté de la Grève »

III 3.
Lorraine. PCR « La pierre aux périodes historiques en Lorraine, de l’extraction à la mise en œuvre »
Dieulouard (Meurthe-et-Moselle). Le pont de Dieulouard
Abreschviller (Moselle). La carrière du Streitwald
Blâmont (Meurthe-et-Moselle). Le donjon de Blâmont
Pierre-Percée (Meurthe-et-Moselle). Le donjon de Pierre-Percée
Rodemack (Moselle). Le château et la Citadelle de Rodemack

V B1.
MARON (Meurthe-et-Moselle). Fonds de Monvaux, atelier de production du fer daté des XIIIe-XIVe s.

V C1.
Rosières-aux-Salines (Meurthe-et-Moselle). Parc du Haras

VI 2.
Lunéville (Meurthe-et-Moselle). Le Haut Rivage

MIDI-PYRÉNÉES

II 1.
Balsac (Aveyron). Prieuré du Sauvage
Cadalen (Tarn). Ancienne église Notre-Dame
Cestayrols (Tarn). Notre-Dame de Roumanou
Fajoles (Lot). Église Notre-Dame
Lamothe-Fénelon (Lot). Église Saint-Sixte, chapelle de la Vierge
Moissac (Tarn-et-Garonne). Abbaye Saint-Pierre, aile Saint-Julien
Montauban (Tarn-et-Garonne). 116, boulevard de Montauriol

III 1.
Autoire (Lot). Château des Anglais
Auzat (Ariège). Château de Montréal-de-Sos

III 2.
Ariège. Occupations troglogdytiques aux époques historiques dans les cantons de Tarascon-sur-Ariège, Vicdessos et Les Cabannes (Ariège) (prospection inventaire)

III 3.
Aquitaine (Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques), Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon. Forts villageois du bas Moyen Âge
Ariège et Haute-Garonne. Naissance, évolution et fonction des fortifications médiévales dans les comtés de Foix, Couserans et Comminges

V B1.
Aulus-les-Bains (Ariège). Castel-Minier

NORD-PAS-DE-CALAIS

I 1.
Auby (Nord). Îlot Collège
Cantin (Nord). Rue de l’Église
Escaudain (Nord). Rue des Semailles
Vieille-Église (Pas-de-Calais). Rue Basse

II 1.
Cysoing (Nord). Le Clos de l’Abbaye
Mont-Saint-Éloi (Pas-de-Calais). Abbaye du Mont-Saint-Éloi
Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais). Jardin du presbytère – ancien chœur de l’église abbatiale Saint-Saulve

III 1.
Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Enceinte urbaine
Condé-sur-l’Escaut (Nord). Château de l’Arsenal
Lallaing (Nord). Rue Scalfort, Porte de la Barre
Saint-Omer (Pas-de-Calais). Parking de l’Esplanade

IV 1.
Lesquin (Nord). Ferme de la Motte
Seclin (Nord). Abords de la collégiale Saint-Piat
Villeneuve-d’Ascq (Nord). Rue de Lille

V A1.
Douai (Nord). RD 917, « Frais-Marais »
Hondschoote (Nord). Rue Coppens et rue Wassendaele

VII 1.
Douai (Nord). Rue Delcambre

NORMANDIE (Haute)

I 1.
Angerville (Eure). Rue de la Ferme
Harfleur (Seine-Maritime). 17, rue Général Leclerc

II 1.
Évreux (Eure). 15-17, rue Saint-Louis

II 2.
Haute-Normandie (Eure, Seine-Maritime). Études topographiques et architecturales d’abbayes cisterciennes normandes
Nesle-Hodeng (Seine-Maritime). L’abbaye de Bival
Lisors (Eure). L’abbaye de Mortemer

III 1.
Vaudreuil (Le) (Eure). L’Île L’Homme

III 3.
Haute-Normandie. PCR Étude microtopographique des fortifications de terre de Haute-Normandie
Beaumont-le-Roger (Eure). Mont Saint-Jean
Beaussault (Seine-Maritime). Le Château
Château-sur-Epte (Eure). Le Château
Ferté-Saint-Samson (La) (Seine-Maritime). La Motte
Gisors (Eure). Les Longues Raies, le fossé du roi
Guitry (Eure). La Place Verte
Le Tronquay (Eure). La Butte aux Anglais
Mézières-en-Vexin (Eure). La Petite Gripière

IV 1.
Alizay et Igoville (Eure). Le Fort
Douville-sur-Andelle (Eure). Rue de la Fontaine-Guérard

NORMANDIE (BASSE)

I 1.
Caen (Calvados). 93, rue Caponière
Caen (Calvados). Place Saint-Sauveur
Écouché (Orne). Vallée de l’Udon 2
Vieux (Calvados). Rue des Gables

II 1.
Bayeux (Calvados). 13, rue de Nesmond

II 2.
Basse-Normandie (Calvados, Orne). Études topographiques et architecturales d’abbayes cisterciennes normandes
Aunay-sur-Odon (Calvados). L’abbaye Notre-Dame d’Aunay
Mâle (Orne). L’abbaye des Clairets

III 1.
Bayeux (Calvados). 8, rue Tardif
Caen (Calvados). Château
Écouché (Orne). Ferme Méheudin
Pommeraye (La) (Calvados). Château Ganne
Valognes (Manche). Place du château

IV 1.
Argentan (Orne). Les Portes d’Argentan, Coulandon
Thaon (Calvados). Église Saint-Pierre

V A3.
Basse-Normandie. PCR « Typochronologie de la céramique médiévale dans l’espace bas-normand du Xe-XVIe siècle. Production, diffusion »

V C1.
Colomby (Manche). La Perruque

VII 3.
Vieux (Calvados). Le Bas de la Tannerie

PAYS-DE-LA-LOIRE

I 1.
Flée (Sarthe) Chapelle Sainte-Cécile
Milesse (La) (Sarthe). Les Coteaux du Chêne
Saint-Corneille (Sarthe). La Chapelle

II 1.
Angers (Maine-et-Loire). Église Saint-Laurent
Nantes (Loire-Atlantique). Chapelle de l’Immaculée Conception
Rezé (Loire-Atlantique). Saint-Lupien

III 1.
Garnache (La) (Vendée). Château et Butte Cavalière
Machecoul (Loire-Atlantique). Le château
Pouzauges (Vendée). Château

IV 1.
Juigné-sur-Loire (Maine-et-Loire). La Conroye, le Beyen
Solesmes (Sarthe). Abbaye Saint-Pierre

PICARDIE

I 1.
Ambleny (Aisne). Le Soulier
Pommiers (Aisne). Les Grosses Vignes
Ressons-sur-Matz (Oise). Place André Léger et rue de Belloy

II 1.
Chiry-Ourscamp (Oise). Ancienne abbaye d’Ourscamp
Prémontré (Aisne). Abbaye de Prémontré

III 1.
Boves (Somme). Complexe castral et prioral du « Quartier Notre-Dame »
Coucy-le-Château-Auffrique (Aisne). Porte de Laon
Soissons (Aisne). Ancienne caserne Gouraud

IV 1.
Mons-en-Laonnois (Aisne). Place Coutant
Villers-Saint-Paul (Oise). 14, rue Jules Uhry

V C1.
Brissay-Choigny (Aisne). La Prélett
Vendeuil (Aisne). Le Clos du Moulin

POITOU-CHARENTES

I 1.
Aulnay (Charente-Maritime). Rue de l’Abreuvoir
Aulnay (Charente-Maritime). Rue de l’Hôpiteau
Barret (Charente). Les Rivaux
Biard (Vienne). Larnay
Bressuire (Deux-Sèvres). Hôtel de ville
Chauray (Deux-Sèvres). Rue du Grand Puits
Ingrandes-sur-Vienne (Vienne). Les Terres Rouges – La Saulaie Sud
Montignac-Charente (Charente). Chebrac
Parthenay (Deux-Sèvres). L’Aubier
Pérignac (Charente). Le Puy du Rat
Saint-Martin-lès-Mlle (Deux-Sèvres). Le Prieuré, le Bois Haut
Salles-d’Angle (Charente). Zone artisanale du Pont-Neuf

II 1.
Angoulins-sur-Mer (Charente-Maritime). Église Saint-Pierre-ès-Liens, Basse Église
Civaux (Vienne). Église Saint-Gervais, Saint-Protais et sanctuaire de la place
Éraville (Charente). Église Saint-Pierre
Poitiers (Vienne). Abbaye Saint-Jean-de-Montierneuf ; 22, rue Guillaume VII le Troubadour
Poullignac (Charente). Église Saint-Martin
Sablonceaux (Charente-Maritime). Abbaye, cloître
Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne). Place de La Libération

III 1.
Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente). Château
Chauvigny (Vienne). La « porte des Piliers » et la « Motte Saint-Pierre »
Cherves (Vienne). Le Château
Fouras (Charente-Maritime). Fort Vauban
Loudun (Vienne). Place de la porte du Martray
Saint-Christophe (Charente-Maritime). Route de la Mazurie
Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime). Rue du Général Lapasset, rue de l’Hôpital

IV 1.
Château-d’Oléron (Le) (Charente-Maritime). Citadelle - Arsenal
Genouillé (Charente-Maritime). Place de l’Église – Rue des Écoliers
Loudun (Vienne). 23 bis, rue du Martray
Marcillac-Lanville (Charente). Chevet de l’église de Lanville
Saint-Symphorien (Deux-Sèvres). Place de l’église
Saint-Symphorien (Deux-Sèvres). Rue de la Forge
Theil-Rabier (Charente). Église Sainte-Radegonde
Thouars (Deux-Sèvres). Église Saint-Médard
Thouars (Deux-Sèvres). Rue Gabrielle de Bourbon, rue de l’Hôtel de Ville, rue Imbert

V A2.
Chapelle-des-Pots (La) (Charente-Maritime). Analyses archéométriques pour la mise en relation des céramiques médiévales charentaises avec les sources supposées d’exploitation d’argiles
Gripperie-Saint-Symphorien (La) (Charente-Maritime). Saint-Sornin

V B1.
Saint-Projet-Saint-Constant (Charente). Chez Rondelet - Forêt domaniale de la Braconne, parcelle forestière

V B2.
Coulgens, La Rochette, Agris, Rivières, Saint-Projet-Saint-Constant, Bunzac, Pranzac, Mornac, Brie et Jauldes (Charente). Prospection inventaire

V B3.
Mlle (Deux-Sèvres). Mines d’argent des Rois Francs

VI 1.
Périgny (Charente-Maritime). Rue du Château

VII 3.
Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie »

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D’AZUR

I 1.
Avignon (Vaucluse). 16, impasse Jean-Pierre Gras
Barret-sur-Méouge (Hautes-Alpes). Clos de l’Aure, Saint-Laurent
Chorges (Hautes-Alpes). Le Château – Vivian – Le Foulon
Chorges (Hautes-Alpes). Place Lesdiguières
Marignane (Bouches-du-Rhône). Centre ancien
Marseille (Bouches-du-Rhône). 11, rue Melchior Guinot – 104, boulevard de Paris, dit Guinot-Paris
Pernes-les-Fontaines (Vaucluse). Place des Comtes de Toulouse
Toulon (Var). Îlot Baudin

II 1.
Arles (Bouches-du-Rhône). Cloître Saint-Trophime
Marseille (Bouches-du-Rhône). Saint-Victor, église haute
Riez (Alpes-de-Haute-Provence). Pré de Foire / Pré du Chapitre – groupe épiscopal primitif de Riez
Sainte-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence). Chapelle Sainte-Tulle

III.
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Tour Bellegarde
Allemagne-en-Provence (Alpes-de-Haute-Provence). Le Castellet
Auribeau (Vaucluse). Saint-Pierre
Beaucet (Le) (Vaucluse). Le château
Fréjus (Var). Rue Jean-Jaurès - Rue Joseph-Aubenas : tour d’angle
Glaizil (Le) (Hautes-Alpes). Château de Lesdiguières
Saignon (Vaucluse). Plateforme des Bots
Saint-Antonin-sur-Bayon (Bouches-du-Rhône). Castrum du Bayon, tour de la Dent
Sainte-Agnès (Alpes-Maritimes). Le Château

III 2.
Alpes-de-Haute-Provence. Canton de La Javie : Castra et abbaye de Haute-Bléone du XIe au XIVe s.
Brusquet (Le) (Alpes-de-Haute-Provence). Lauzière
Callian, Fayence, Montauroux, Seillans et Tourrettes (Var). Canton de Fayence

IV.
Céreste (Alpes-de-Haute-Provence). Saint-Pierre
Rousset (Bouches-du-Rhône). Chemin de Saint-Privat
Saint-Étienne-les-Orgues (Alpes-de-Haute-Provence). L’Abadie

V B1.
Tende (Alpes-Maritimes). Minière de Vallauria

VII 2.
Allos, Colmars, Villars-Colmars, Beauvezer, Thorame-Haute et Thorame-Basse (Alpes-de-Haute-Provence). Prospection-inventaire en haute vallée du Verdon

RHÔNE-ALPES

I 1.
Anse (Rhône). La Logère
Limonest (Rhône). ZAC de la Bruyère
Lyon 9e (Rhône). Îlot Isaac
Saint-Étienne (Loire). Maison « François Ier » – 5, place Boivin
Ville-en-Sallaz (Haute-Savoie). Les Tattes
Voulte-sur-Rhône (La) (Ardèche). La Boissine
Voulte-sur-Rhône (La) (Ardèche). Montméot

I 2.
Côte-Saint-André (La), Brezins, Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs, Saint-Siméon-de-Bressieux, Châtenay, Sardieu, Viriville (Isère).

II 1.
Feigères (Haute-Savoie). Le Châtelet – Église Saint-Lazare
Lyon (Rhône). Cathédrale Saint-Jean – Chapelles nord et façade ouest
Lyon (Rhône). Île-Barbe
Montpezat-sous-Bauzon (Ardèche). Clastres – Notre-Dame-de-Prévenchères
Ruoms (Ardèche). Église Saint-Pierre-aux-Liens
Saint-Donat-sur-l’Herbasse (Drôme). Chapelle des Évêques
Teil (Le) (Ardèche). Mélas

II 2.
Savigny (Rhône). L’Abbaye

II 3.
Savigny (Rhône). Savigny : l’abbaye et son territoire 

III 1.
Ambérieu-en-Bugey (Ain). Saint-Germain – façade sud de la grande tour du château
Côte-Saint-André (La) (Isère). 5, rue Salomon – Rempart sud
Meillerie (Haute-Savoie). Prieuré
Saint-Marcellin-en-Forez (Loire). Le Batailloux
Salt-en-Donzy (Loire). Les Ruines

IV 1.
Moirans (Isère). Ancienne église Saint-Pierre

V B1.
Huez (Isère). Brandes
Sainte-Marguerite-Lafigère (Ardèche). Le Colombier

V C1.
Pierrelatte (Drôme). Le Moulin