Historique du projet Scripta

Le projet, né en 2004, est parti d’un double constat, fait depuis longtemps par les historiens :

  • 1- La nécessité de publier les actes : on rappellera le vibrant appel lancé par Léopold Delisle devant la Société des Antiquaires de Normandie en 1862 et appelant de ses vœux la publication des chartes anciennes. Cet appel a été plusieurs fois réitéré depuis.
  • 2- L’extrême dispersion des sources non seulement manuscrites mais aussi éditées.

Même s’il concerne d’abord les chartes normandes, le projet SCRIPTA s’insère dans un cadre plus large de constitution de corpus et de leur mise à disposition pour la communauté des chercheurs.

Le choix technique d’abord retenu a été un SGBD type MySQL associé à un langage serveur (PHP) permettant l’interfaçage de la base sur le Web. SCRIPTA a été conçue au départ comme une base de données destinée à permettre l’accès à un vaste corpus de chartes ; d’autre part, certaines fonctions de l’outil ont été mises en place en vue de préparer une édition des actes, ou du moins d’entrer les métadonnées nécessaires à la réalisation d’éditions d’actes. Une exportation en XML des actes renseignés en vue de leur édition était prévue grâce à une fonction intégrée à la base sous MySQL. Toutefois, les limites de la structure en SQL pour ce type d’opération sont vite apparues car la version XML exportée nécessitait un enrichissement conséquent, afin de pouvoir présenter une version éditorialisée du texte qui soit entièrement satisfaisante.

L’évolution du projet depuis 2010 a profité du développement, aux Presses universitaires de Caen, des outils d’édition en XML-TEI et des protocoles élaborés au sein du pôle du Document numérique de la MRSH de Caen. Cette expérimentation en relation avec SCRIPTA s’est faite principalement autour d’un projet d’édition d’un corpus inédit, les actes des évêques d’Évreux, réalisé par Grégory Combalbert (Centre Michel de Boüard-CRAHAM) dans le cadre du projet « e-Cartae » en vue de la réalisation d’une interface en ligne permettant l’édition critique, la publication et la consultation avec recherches simples ou avancées des chartes médiévales.

La base MySQL a donc été exportée en XML-TEI selon les mêmes normes d’encodage que les autres projets du CRAHAM. Elle est pour le moment diffusée par le logiciel PLEADE, un outil de publication, de consultation et de recherche de documents et d’archives numérisées en EAD, avec une structure plus légère et moins complexe. Pour ce faire, les fichiers sources TEI sont convertis en EAD pour être déployés sous Pleade. La seconde étape sera de publier une deuxième version enrichie de SCRIPTA en XML-TEI avec un nouvel outil de mise en ligne de corpus TEI actuellement en cours de développement à la MRSH de Caen.

D’autres développements ultérieurs vont accompagner le projet SCRIPTA, en relation avec d’autres projets d’édition numérique produits par le CRAHAM et la MRSH : index partagés entre différents corpus, intégration d’images numériques de chartes et de documents originaux (financement du consortium COSME), en liaison avec plusieurs centres d’archives en Normandie, en particulier les Archives départementales de Rouen.

Site réalisé par le CRAHAM et le pôle du Document numérique — MRSH-CNRS-Université de Caen — © 2013-2017 — Réalisé avec Pleade