Utopies révolutionnaires concrètes

Lieu : MRSH - Amphi
Début : 22/11/2017 - 15:00
Fin : 22/11/2017 - 19:00
Responsable(s) scientifique(s) : Anouck Linck

Mobiliser l'imaginaire collectif contre le capitalisme urbain

La journée aura lieu à l'université de Caen le 22 novembre, de 15h à 19h, à l’amphithéâtre de la MRSH. Elle s'insère dans le cadre d’un séminaire portant sur « Les écritures des mutations de l'urbain » animé par Lionel Rougé, Pierre Bergel, Ludovic Lestrelin, Anouck Linck, Eva Guillorel, Gabriel De Bruyn, Marie Hartmann et Marie-Hélène Boblet (séminaire Pôle Ville de la MRSH 2017-2019). La journée se prolonge par une soirée débat avec les invités autour d’un film colombien, La stratégie de l’escargot (1993) de Sergio Cabrera, en partenariat avec le Ciné-club en LVE et le cinéma LUX de Caen.

Cette journée d’études est sous-tendue par un questionnement portant sur les représentations du monde qui accompagnent les transformations de l'urbain. Cette année étant celle du 50e anniversaire de la mort du Che, sont mises en avant des positions idéologiques pouvant être considérées aujourd'hui comme révolutionnaires, au sens où elles remettent en question le socle idéologique sur lequel s'érige notre société actuelle. Va-t-on laisser ces paramètres dominants – la technique et le marché – modeler le cadre urbain dans lequel nous souhaitons vivre ? La science-fiction se prête bien à cette réflexion. Mais ce genre fictionnel propose majoritairement des visions dystopiques du réel social contemporain, poussant à leur paroxysme les tendances de la société technicienne et la logique capitaliste. Voilà pourquoi nous introduisons le terme « utopie », même s'il est risqué et anachronique dans un contexte globalement désenchanté, aussi bien sur le plan fictionnel que celui de la réalité sociale.

Programme :

15h00 : Ouverture de la journée

15h10-17h10 : Table ronde « critique »

15h10 : Informer ou enfumer ? La “novlangue" de l'urbanisme, Jean-Pierre Garnier (sociologue, ESA Paris)  

15h40 : La smart city de Thomas More à IBM, TomJo (journaliste, Lille)

16h10 : Société connectée et ville panoptique. Une vision critique du futur urbain, Alain Musset (géographe, EHESS).

16h40 : Débat avec le public
Pause café et intermède musical

17h10-19h10 : Table ronde « résistances et propositions »

17h10 : Résister à la dépossession dans la ville néolibérale : quels imaginaires pour quelles stratégies?, Florian Opillard (géographe, EHESS)

17h40 : Pratiques alternatives concrètes dans la ville de Caen : Terre de Liens Normandie, Café Sauvage, La Demeurée.

18h10 : Ni protectionnisme, ni néolibéralisme : le pari de la relocalisation ouverte, Stéphane Madelaine (enseignant CPGE, membre du Collectif havrais des Objecteurs de Croissance).

18h40 : Débat avec le public

- - - - - - - - - - - - - -

20h30 : projection du film La stratégie de l’escargot (1993) de Sergio Cabrera.

La stratégie de l’escargot est un film colombien de 1993 réalisé par Sergio Cabrera. C’est une comédie dramatique sur la liberté et la solidarité. Le film met en scène un groupe pittoresque et hétéroclite de locataires, habitant un immeuble situé dans le quartier historique de Bogotá, qui s’unissent pour résister à l’expulsion imminente qui les menace. Le film montre le fossé entre riches et pauvres et leurs interactions dans un système social hautement stratifié, violent et corrompu, où la législation apparaît comme une mascarade burlesque. La lutte est inégale, le résultat connu d’avance, mais les locataires sont malins, déterminés, ils ont le sens de l’humour et celui de leur dignité. Sergio Cabrera et le scénariste Humberto Dorado mettent en scène avec sensibilité et profondeur une galerie de personnages-types parfaitement transposables, pour décrire des conflictualités résidentielles, à d’autres époques et d’autres parties du monde. Ce film choral sur la réalité colombienne a reçu de nombreux prix internationaux, notamment à La Havane et à Valladolid.



 

Contact