La ville promise (déplacements, migrations, insertions)

Lieu : MRSH - salle des actes SH027
Début : 15/03/2016 - 14:00
Fin : 15/03/2016 - 17:00
Responsable(s) scientifique(s) : Vincent Milliot (CRHQ), Pierre Bergel (ESO), Nicolas Bautes (ESO) et Laurence Montel (CRHQ)

Séminaire pluridisciplinaire Villes et sciences sociales (11e année) : Villes-monde et mondialisations urbaines

  • Chadia Arab (université d’Angers)
    Migrations et mondialisation. Le cas des Marocains
    Cette présentation analyse la construction d’un espace migratoire international qui se forme entre le Maroc et l’Europe à travers le suivi des itinéraires migratoires d’une population marocaine depuis son espace de départ Beni Ayatt (près de Beni Mellal) jusqu’à ses multiples destinations en Europe. Il s’agit de comprendre l’organisation d’une filière migratoire précise et de ses mobilités en Europe à travers la complexité des différents champs migratoires créés par les Aït Ayad des années 1960 à aujourd’hui. Ces champs se sont structurés à des périodes historiques différentes qui aboutissent aussi à des relations et transformations spatiales diverses. Des années 1960 aux années 1980, se constituent les champs migratoires vers la France essentiellement entre Angers, Dijon et Lunel, puis, à partir des années 1990 vers l’Italie entre Bergame, Lecco, Milan et quelques années plus tard vers l’Espagne entre Lorca, Villajoyosa, Almeria… Ces villes ont été nos principaux espaces d’investigation. Je rappellerai les définitions des concepts utilisés (filière, champ, réseau, espace et circulation migratoire) avant d’évoquer la construction de cet espace migratoire international. Ces territoires se construisent par le passage de filières migratoires régulières vers la France dans les années 1960 aux filières plus clandestines des années 1990 et 2000, avec des parcours migratoires plus longs, complexes et mondialisés, vers l’Espagne et l’Italie.
  • N. Muchnik (EhEss), « Des populations sans territoire ? Diasporas et voisinage urbain en Europe occidentale (16e-18e siècle) »