Populisme, fascisme, totalitarisme : le cas du Brésil

Lieu : Salle des Actes, salle des thèse (MRSH)
Début : 10/04/2019 - 09:00
Fin : 11/04/2019 - 17:30

Mercredi 10 avril 2019

9h00-9h30 : accueil
9h30-11h00 : conférence de Nicolas Oblin, docteur en sociologie, membre associé CERReV, membre du Programme International de Recherche en Théorie critique (MRSH/CNRS) :
Les Bruits de Récife, partition d'une crise politique, sociale et anthropologique.
11h00-11h15 : pause
11h15-12h00 : échanges et débats
12h00-14h00 : repas
14h00-15h30 : conférence de Soleni Biscouto Fressato, docteur en sociologie, éditrice culturelle de la revue O Olho da História, Officine Cinéma/Histoire de l’Université Fédérale de Bahia :
L'élection du désespoir et la percée de l'autoritarisme au Brésil (le facteur subjectif dans l’histoire).
15h30-16h00 :  pause
16h00-17h00 : échanges et débats

Jeudi 11 avril 2019

9h00-9h30 : accueil
9h30-11h00 : conférence de Jorge Luiz Novoá, docteur en sociologie, professeur titulaire post-graduation en Sciences sociales de l’Université Fédérale de Bahia :
Images du Brésil dans la crise actuelle : le processus juridico-politique dans les impasses néolibérales.
11h00-11h15 : pause
11h15-12h00 : échanges et débats
12h00-14h00 : repas
14h00-15h30 : film : Une famille brésilienne de Walter Salles et Daniela Thomas (2009)
« Sao Paulo. 20 millions d'habitants, 200 kms d'embouteillage, 300 000 coursiers. Au cœur de cette ville en transe, quatre frères essaient de se réinventer de manières différentes.
Reginaldo, le plus jeune, cherche obstinément son père ; Dario rêve d'une carrière de footballeur, mais l'âge, 18 ans, le rattrape ; Dinho se réfugie dans la religion tandis que l'aîné, Denis, déjà père d'un enfant, gagne difficilement sa vie. Leur mère, Cleusa, femme de ménage qui élève seule ses quatre enfants nés de pères différents, est à nouveau enceinte. À l'image d'un Brésil en état d'urgence et en crise identitaire, tous cherchent une issue.
»
15h30-16h00 : pause
16h00-17h30 : échanges et débats



 

Contact