Enquête n° 2. Chroniques paysannes ou l’histoire rurale vue d’en bas :

Les récits historiques n’accordent qu’une place secondaire aux acteurs des campagnes. Sur la longue durée, nous ne disposons pas d’instrument de travail permettant de saisir la trame des événements qui ont marqué l’histoire rurale. Conjoncture climatique, campagnes militaires, réglementation fiscale, évolutions juridiques, décisions politiques ou économiques, destructions et reconstructions, transformations agronomiques ou paysagères, accidents naturels, relations avec les animaux sauvages et domestiques, etc. n’ont jamais donné lieu à une base de données ni même à l’élaboration d’un tableau d’ensemble. Hormis l’analyse des révoltes populaires, on n’a jamais donné la parole aux gens de la terre ou tout au moins envisagé l’histoire de leur point de vue. Les réactions des paysans, les conséquences des décisions générales sur la vie des campagnes, l’impact local des événements nationaux entrent dans les préoccupations du Pôle Rural, qui souhaite rendre plus visible cette masse informe de « Petites Gens ».

Ces petites gens de la terre ont aussi laissé une mémoire, qui peut être activée en allant sur place, dans les familles de petits paysans, pour se livrer à des entretiens semi-directifs en liaison avec les archives propres des interlocuteurs : correspondance, papiers de famille, agendas, photographies, etc. C’est dans cet esprit que la voie a été ouverte avec un ensemble de visites à la ferme. Cette expérience a montré qu’au-delà du XXe siècle, la mémoire des anciens sollicitait les époques antérieures. En élargissant l’enquête et en tirant parti des contacts déjà pris, Le Pôle Rural entend ouvrir un second volet à cette histoire des petites gens de la terre depuis le XVIIIe siècle. Pour les époques plus anciennes, la documentation est plus rare et aucun témoin indirect n’a survécu. Si l’on cite souvent les descriptions des paysans faites de l’extérieur par les propriétaires fonciers et les bourgeois des villes, voire les écrivains reconnus, en revanche on n’a guère laissé la parole aux cultivateurs eux-mêmes. Notre historiographie est donc biaisée : nous avons une vision d’en haut. Même si, dans la plupart des cas, la parole des dominés est médiatisée, et déformée, elle a trouvé parmi eux quelques représentants, favorisés par la culture, les rencontres ou leur personnalité. À la faveur de circonstances particulières et de la progression de la scolarité, ils ont pu tenir quelques écrits.

Responsables : Jean-Marc Moriceau et Philippe Madeline.

Résultats :

Articles

  • Jean-Marc MORICEAU, « Apprendre la terre. Mémoires de Gilbert Clain (1796-1853) », Histoire et Sociétés Rurales, n° 3, 1995, p. 303-334.
  • Jean-Marc MORICEAU, « L’univers culturel des paysans. Langue et alphabétisation », Généalogie Magazine, n° 152, 1996, p. 16-23.
  • Jean-Marc MORICEAU, « Les paysans vus d’en bas », Histoire et Sociétés Rurales, 2000, n° 14, p. 7-9.
  • Philippe MADELINE et Jean-Marc MORICEAU, « Un paysan normand au STO en Allemagne : le journal de Pierre Lebugle (juin 1943-août 1945) », Histoire et Sociétés rurales, 2004, n° 21, p. 187-230.

Ouvrages

  • Philippe MADELINE et Jean-Marc MORICEAU, Un paysan et son univers, de la Guerre au Marché commun. À travers les agendas de Pierre Lebugle, cultivateur en pays d’Auge, Paris, Belin, 2010, 429 p.
  • Jean-Marc MORICEAU, Philippe MADELINE, Jean-Paul BOURDON, Chroniques paysannes du Moyen Âge au XXe siècle, Éditions Champ Libre, 2010, 155 p.
  • Philippe MADELINE et Jean-Marc MORICEAU, Les paysans. Récits, témoignages et archives de la France agricole (1870-1970), Paris, Les Arènes, 2012, 111 p.
  • Jean-Marc MORICEAU, Secrets de campagnes. Familles et figures paysannes du XXe siècle, Paris, Perrin (Coll. Synthèses économiques), 2014, 210 p.
  • Les Petites Gens de la terre. Paysans, ouvriers et domestiques (Moyen Âge-XXIe siècle), textes réunis et présentés par Jean-Marc MORICEAU et Philippe MADELINE, Caen, Presses universitaires de Caen ‒ MRSH (Coll. Bibliothèque du Pôle Rural, n° 4), 2017, 352 p. Les actes de ce colloque comprennent les contributions de plusieurs membres du Pôle Rural :
    • Jacques-Marie Maîtrepierre : « Petite ou moyenne paysannerie ? Les manœuvriers du Sancerrois (1582-1790) ».
    •  Bernard Bodinier : « L’impossible ascension sociale des ‘Petites Gens’ de la terre : l’exemple d’une famille de l’Ouest de la France de la fin du XVIIe au milieu du XXe siècle ».
    • Clotilde Lemarchant : « Les formations agricoles à l’épreuve du genre : jeunes femmes et jeunes gens atypiques ».
    • Fabrice Poncet : « Vers un marais de propriétaires. ‘Petites Gens’ et marais communaux.
    • Mathieu Guérin : « De l’engagé au vagabond : les paysans pauvres cambodgiens sous protectorat français ».
    • Jean-Paul Bourdon : « Quand les paysans enterrent leurs voisins : entraide et reconnaissance sociale (1850-1960) ».
  • Jean-Marc MORICEAU, La Mémoire des Croquants. Chroniques de la France des campagnes 1435-1652, Paris, Talandier, 2018, 608 p. ; 2e éd. complétée, Paris, Talandier, 2019.

Thèses de doctorat

  • Jacques-Marie MAITREPIERRE, Paysans et vignerons en Sancerrois de 1600 à 1789, Université de Caen Normandie, Thèse de doctorat en histoire moderne, en cours sous la direction de J.-M. Moriceau.

Mémoires de Master

  • Corinne PARMENTIER, La culture écrite dans la Pays d’Auge au XVIIIe siècle (dir. J.-M. Moriceau), Université de Caen Normandie, Mémoire de Maîtrise d’histoire moderne, 1998.
  • P. GUILLEMIN, Études de trajectoires d’exploitations et de familles agricoles. Le cas de Saint-Pierre des Nids des années 1930 à aujourd’hui (dir. P. Madeline), Université de Caen, Mémoire de Master 1 en géographie, 2013.
  • Jacques-Marie MAITREPIERRE, À la recherche de la petite et moyenne paysannerie : manœuvres et manœuvreries en Sancerrois (1582-1790) (dir. J.-M. Moriceau), Université de Caen Normandie, Mémoire de Master 1 d’histoire moderne, 2016.
  • Jacques-Marie MAITREPIERRE, Du « manœuvre aux « manœuvres ». Reproduction sociale d’une petite paysannerie française en Sancerrois, 1600-1789 (dir. J.-M. Moriceau), Université de Caen Normandie, Mémoire de Master 2 d’histoire moderne, 2017.
  • Julien LEMONNIER, Un type original de paysans de l’Ouest : les bordagers autour d’Alençon aux XVIIe et XVIIIe siècles (dir. J.-M. Moriceau), Université de Caen Normandie, Mémoire de Master 1 d’histoire moderne, 2018. 1er prix Marcel Lachiver 2019
  • Dominique MARCHAND, Tanville sous l’Ancien Régime, la terre et les hommes (dir. J.-M. Moriceau), Université de Caen Normandie, Mémoire de Master 2 d’histoire moderne, 2018.

Forge numérique : voir et écouter

  • Nathalie JOLY, « Tenir des agendas : les archives quotidiennes dans les fermes françaises », communication donnée dans le cadre du séminaire du Pôle Rural, 5 avril 2011. [http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/2293]
  • Jean-Marc MORICEAU, « Des grands fermiers aux petites gens de la terre », communication donnée à l’occasion de la parution des ouvrages Les Grands fermiers et Les Petites Gens de la Terre, 6 juin 2017.  [http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/4690]
  • Jean-Marc MORICEAU, « La Mémoire des Croquants », communication donnée à l’occasion de la parution du livre La Mémoire des Croquants. Chroniques de la France des campagnes 1435-1652, 4 décembre 2018.  [http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/5696]