l m m j v s d
 
 
 
 
 
2
 
3
 
 
 
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
 
 
20
 
 
 
23
 
24
 
25
 
26
 
 
28
 
29
 
30
 
31
 
Rdv

Colloque

  • Lieu : Amphi MRSH
    Début : 28/11/2019 - 09:00

    Colloque international organisé en collaboration par l’UCN (ea 2129 identité et subjectivite),  l’Universite de Paris-Sorbonne (ea 3552 métaphysique : histoires, transformations, actualité) et l’Universita degli studi di Milano pour les Montaigne Studies.

    PROGRAMME

    • 9h00 : Ouverture du colloque par Vincent Carraud (Sorbonne Université) et Gilles Olivo (Université de Caen Normandie)

    Matinée sous la présidence de Francis Goyet (Université Grenoble Alpes)

    • 9h15 : Yoen Qian-Laurent (Sorbonne Université) : Montaigne, Pascal et l’art de conférer
    • 10h15 : Alberto Frigo (Università degli Studi di Milano) : De la vraie repentance : Montaigne, Pascal et la possibilité du repentir
    • 11h15 : pause café
    • 11h30 : Rosaria Caldarone  (Università degli Studi di Palermo) : Montaigne, Pascal et l'inquiétude de la cause
    • 12h30 : déjeuner

    Après-midi sous la présidence de Philippe Desan (University of Chicago)

    • 14h30 : Vincent Carraud (Sorbonne Université) : « Ce saint m’a fait grand plaisir ». Sur deux citations du De civitate Dei dans les Essais et dans les Pensées.
    • 15h30 : Sylvain Josset (Sorbonne Université) : La foi vive
    • 16h30 : pause café
    • 16h45 : Christophe Litwin (University of California Irvine) : Du vulgaire au peuple : un déplacement lexical ou conceptuel ?
    • 17h45 : Gilles Olivo (Université de Caen Normandie) : « Montaigne a tort » ou « Montaigne a raison » ?
  • Lieu : MRSH Caen et Service historique dee la Défense de Cherbourg
    Début : 27/11/2019 - 09:00
    Fin : 29/11/2019 - 16:00

    Le GIS d'Histoire & Sciences de la mer, premier réseau maritime interdisciplinaire francophone comptant 80 établissements en France et à l'étranger (www.histoire-sciences-mer.org), organisera son assemblée plénière annuelle à l'invitation du Pôle « Espaces maritimes, sociétés littorales, interfaces portuaires » de la MRSH de Caen - Université de Normandie et du Service historique historique de la Défense de Cherbourg, les 27-29 novembre 2019.

    Elles débuteront le mercredi 27 par une journée des doctorants et récents docteurs du réseau, puis se poursuivront les 28-29 par des journées d'études interdisciplinaires sur le thème de la "gouvernance de la haute mer : souveraineté & conflictualité". En parallèle se tiendra le comité directeur annuel statutaire, élargi à tous les membres de l'assemblée plénière.

     

    Plus d'infos : https://hist-mer-2019.sciencesconf.org/

  • Lieu : Amphithéâtre Demolombe (bâtiment D), campus 1 de l'Université de Caen Normandie
    Début : 14/11/2019
    Fin : 15/11/2019
    Responsable(s) scientifique(s) : Grégory Godiveau, Maître de conférences à l'Université de Caen Normandie

    La modernisation du droit de la concurrence en Europe implique aujourd’hui plus que jamais une réflexion sur le rôle des juges dans son application. 

    Il convient, tout d’abord, d’étudier la coordination des différentes branches du droit de la concurrence - antitrust, concentrations, aides d’Etat, droit des pratiques restrictives, droit de la concurrence déloyale -. Les contentieux peuvent être complémentaires au sein d’une même branche (public et private enforcement) ainsi que d’une branche à l’autre du droit de la concurrence (le contrôle des investissements publics dans une entreprise peut par exemple relever à la fois du droit des concentrations et du droit des aides d’Etat). Mais les intérêts poursuivis et protégés à l’occasion des différentes procédures ne convergent pas toujours. Leur conciliation suppose ainsi la recherche d’une articulation rationnelle des contentieux, notamment par la mise en balance des intérêts en question (Première partie : La coordination des branches du droit de la concurrence). 

    Il faut, ensuite, s’accorder sur les conditions de coexistence des juges nationaux et internationaux de la concurrence. L’analyse porte, au sein d’un même Etat, sur les rapports entre ordres de juridictions distincts, et entre juge ordinaire et juge constitutionnel. Elle se poursuit au sujet des juges nationaux d’Etats distincts, notamment dans l’Union européenne. On y inclut la question de l’arbitre. La réflexion se prolonge à propos des différentes voies de recours et d’accès au prétoire de la Cour de justice de l’Union européenne. Elle s’engage, finalement, sur la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme forgée au sujet des procédures de concurrence. Ces rapports inter-juridictionnels sont de l’ordre à la fois de la coopération, de la complémentarité et de la concurrence. Leur coexistence génère une logique commune qui se retrouve au cœur des rapports de systèmes juridiques (Deuxième partie : La coexistence des juges en droit de la concurrence). 

    Il nous revient, enfin, de nous pencher sur la rationalisation des contentieux concurrence avec les contentieux d’une autre nature qui peuvent se nouer parallèlement. Penser les premiers à l’aune des seconds constitue un enjeu fondamental d’efficacité et de cohérence. Le raisonnement en termes de système nous conduit ainsi sur les terrains du droit de la propriété intellectuelle, du droit fiscal, du droit social, du droit des procédures collectives ainsi que du droit de l’environnement (Troisième partie : La cohérence avec des contentieux d’une autre nature). 

    Les différentes dimensions du contrôle juridictionnel concurrentiel sont certes susceptibles d’interactions mais également exposées aux risques d’interférences. En théoriser les rapports a pour objectif d’optimiser les premières et de contenir les secondes. Si l’unification du contentieux concurrence reste à bien des égards un « mythe » (D. Truchet), ce colloque propose cependant d’analyser en quoi les mutations contemporaines des contentieux concurrence contribuent à inscrire l’ensemble de ces procédures sous une bannière commune. Cette communauté d’enjeux, de difficultés, d’instruments, de projets, aux plans européen et internes, nous permet, en définitive, d’interroger la dynamique de fédéralisation au sein de l’Union européenne. 

    Avec, notamment, les propos introductifs de Monsieur Loïc GRARD, professeur de droit public à l’université de Bordeaux, président de l’AFEE (exCEDECE), et les conclusions de Madame Laurence IDOT, professeur émérite de l’université Paris II.

    Pour en savoir davantagePour plus d'information

  • Lieu : Amphithéâtre Lignier (bâtiment A), campus 1 de l'Université de Caen Normandie
    Début : 21/11/2019 - 09:00
    Fin : 22/11/2019 - 16:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Laurence Mauger-Vielpeau et Elodie Saillant-Maraghni, Professeures à l'Université de Caen Normandie

    L’état des personnes est traditionnellement constitué des différents éléments qui permettent d’individualiser une personne physique par rapport à une autre. Relèvent de l’état des personnes l’état civil, la filiation et la situation matrimoniale, le domicile, la nationalité, autant d’éléments qui relèvent avant tout du droit civil. Pour autant, si l’état civil désigne l’état d’une personne, il renvoie aussi au service public chargé de délivrer, de conserver, de communiquer les actes de cet état civil. Si la nationalité est un élément essentiel de l’état des personnes et relève des droits privés, il est aussi et surtout ce lien juridique qui rattache une personne à l’Etat et l’une des émanations de la souveraineté étatique.

    Ces nombreuses questions, traditionnellement considérées comme étant de droit civil, et dès lors essentiellement traitées par des juristes privatistes, concernent ainsi, de manière non négligeable, le droit administratif, qu’il s’agisse de l’application du droit administratif au cœur même de questions de droit civil, parfois même par le juge judiciaire lui-même, ou du partage du contentieux, en réalité complexe, qui laisse la part belle à un contentieux administratif de l’état des personnes.

    Ce colloque se propose dès lors d’explorer ces questions qui intéressent à la fois les spécialistes de droit administratif et les spécialistes de droit civil, et qui sont habituellement étudiées par les uns et ignorées par les autres.

     

    Pour en savoir davantagePour plus d'information

    Fichier(s) à téléchargerColqEtatCivil_v04-prg-web.pdf

  • Lieu : Paris
    Début : 10/12/2019 - 10:00
    Fin : 11/12/2019 - 18:00
  • Lieu : Université de Caen / MRSH, amphithéâtre
    Début : 14/05/2020 - 09:00
    Fin : 15/05/2020 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Alexandra Slaby

    ________________

    Dans le cadre du GIS EIRE

    _________________

    Organisateurs

    Alexandra Slaby, Université de Caen Normandie

    Catherine Maignant, Université de Lille

    Eamon Maher de Tallaght en Irlande

  • Lieu : Amphithéâtre de la MRSH
    Début : 04/12/2019 - 09:00
    Fin : 04/12/2019 - 17:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Julie Delalande et Nathalie Dupont

    Tensions entre mixités sociales et mixités culturelles à l’épreuve des expériences migratoires d’enfants et de jeunes

    Les journées sur l’enfance au quotidien du thème « Enfances, Jeunesses et Adultes en Interactions et Dialogue » (EJAID) du CIRNEF ont pour ambition, depuis dix ans, de donner à voir le point de vue des enfants et des jeunes sur leur vie quotidienne, à travers des analyses pluridisciplinaires proposées par des chercheur-e-s et des professionnel-le-s invité-e-s.

    Cette année, le thème retenu permettra d’explorer la manière dont les expériences migratoires interrogent les mixités sociales et les mixités culturelles, dans les territoires et à l’école. Les enfants et les jeunes en situation de migration récente se trouvent confrontés à des problématiques liées à leurs relations avec leur pays d’origine et leur pays d'accueil. Quelles sont leurs histoires de vie, leurs parcours scolaires ? Quelles places y a leur famille (parents, fratrie) ? Quelle importance représentent les interactions avec leurs pairs ?  Comment la présence de ces jeunes migrants bouscule-t-elle le travail des acteurs professionnels avec lesquels ils sont en contact et dialoguent sur leurs lieux de vie et à l’école ? Comment les dispositifs mis en place pour les accueillir s’intègrent-ils dans un contexte social parfois compliqué et le mettent-ils à l’épreuve ?

    Comme à l’accoutumée, la journée est organisée afin de proposer un échange entre des chercheur-e-s invité-e-s et des professionnel-le-s du territoire, lors de conférences et de tables rondes. La journée accueille tous les publics et prévoit des temps d’échange avec ceux-ci.

  • Lieu : École de Management de Normandie, Amphithéâtre 1, 9 Rue Claude Bloch, 14052 Caen.
    Début : 14/11/2019 - 14:30
    Fin : 15/11/2019 - 15:30
    Responsable(s) scientifique(s) : Thomas Hippler

    PROGRAMME

    Jeudi 14 novembre

    14h00  INTRODUCTION

    La Paix et ses voies (I)

    14h30  KARATSIOLI, Barbara — « Les sens de la paix dans le nouveau ‘militaire normal’ global : une analyse anthropologique des nouveaux et d’anciens conflits »

    14h50  LOEWENER, Franca — « La paix par la force ? Les politiques coercitives comme obstacles à la paix durable »

    15h10  LAYACHI, Omar — « Empathie gouvernementale et conflits civils »

    15h30  LINDEMANN, Thomas — « Personnalité positiviste et violences internationales »

    15h00 DEBAT

    Pause 16h30-17h

    Les causes de la guerre / La Paix et ses voies (II)

    17h00  KOBTZEFF, Oleg — « De la ‘Polémologie’ comme grille de lecture des grands conflits contemporains et instrument de paix : pour une redécouverte de Gaston Bouthoul et d’Erich Fromm »

    17h20  DUBERNET, Cécile — « Lederach et la protection civile non-armée : au-delà du processus, toucher la paix »

    17h40  PORTEILLA, Raphaël — « La Culture de la paix, une nouvelle vision de la paix ? »

    18h00  DIECKHOFF, Milena — « La médiation internationale : de la paix relative à une conception globale de la paix »

    18h20 DEBAT

     

    Vendredi 15 novembre

    Paix et genre

    10h00  POUZOL, Valérie — « Femmes en lutte pour la paix (Israël-Palestine 1987-2019) »

    10h20  BOUTRON, Camille — « Participation politique des femmes dans le processus de paix en Colombie. De la représentation à l’instrumentalisation »

    10h40 DEBAT

    11h – 11h30 Pause Café

    Études de cas

    11h30  ABEN, Jacques — « Kosovo 1999-2019, ou comment finir une guerre sans avoir la paix »

    11h50  RIOTOR, Clotilde — « ‘Paix’ et ‘réconciliation’ : emprunts internationaux et réalignement sémantiques durant la période de transition démocratique indonésienne »

    12h10  BUCAILLE, Lætitia — « Sortir de la guerre : pour une approche sociologique de la paix à partir de l’expérience des ex-combattants »

    12h30 DEBAT

    15h00  Conclusion-synthèse et clôture

     

    Télécharger le programme

    Fichier(s) à téléchargerFaire paix programme.pdf

  • Lieu : Paris
    Début : 11/12/2019 - 09:00
    Fin : 12/12/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Rémi Luglia & Henri Jaffeux
  • Lieu : Université de Caen / MRSH, salles sh 027, sh 028 et amphithéâtre
    Début : 24/06/2020 - 09:00
    Fin : 27/06/2020 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Amy Wells et Jennifer Kilgore-Caradec

    Fichier(s) à téléchargerCALL FOR PAPERS

Pages

Facebook icon