l m m j v s d
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
 
 
10
 
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
 
20
 
21
 
 
23
 
 
 
26
 
27
 
28
 
29
 
 
 
 
 
 
Rdv

Colloque

  • Lieu : Amphithéâtre Demolombe, bâtiment droit (DR), Université de Caen Normandie
    Début : 26/04/2019 - 08:30
    Fin : 26/04/2019 - 17:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Gilles RAOUL CORMEIL, professeur à l’Université de Bretagne Occidentale, membre du groupe de travail interministériel sur l'évolution de la protection juridique des majeurs

    Responsables scientifiques du projet : Gilles Raoul Cormeil (Coordonnateur), Professeur à l’Université de Bretagne Occidentale, membre du groupe de travail interministériel sur l'évolution de la protection juridique des majeurs , et Annick Batteur, Professeur émérite de l’Université de Caen Normandie

    Ambitieuse, la loi du 5 mars 2007 a introduit le mandat de protection future, la profession de mandataire judiciaire à la protection des majeurs, étendu la protection juridique aux biens et à la personne, tout en maintenant la trilogie classique 'sauvegarde de justice, curatelle et tutelle'. 10 ans après son entrée en vigueur, l'application de la loi a été jugée défaillante par le Défendeur des droits et la Cour des comptes en 2016. Le 21 septembre 2018, le rapport de mission interministérielle a formulé 104 propositions dont certaines ont déjà été adoptées par l'Assemblée nationale au cours de la discussion du projet de loi de programmation de la Justice (2018-2022). Le présent colloque est l'occasion pour les Universitaires et praticiens d'éprouver ces nouvelles mesures, leur efficacité et leur coût, dans un contexte de forte déjudiciarisation.

     

    Pour en savoir davantageProgramme détaillé et modalités d'inscription

  • Lieu : Amphitéâtre Demolombe, bâtiment droit (DR), Université de Caen Normandie
    Début : 05/04/2019 - 09:00
    Fin : 05/04/2019 - 17:30
    Responsable(s) scientifique(s) : Jean-Christophe PAGNUCCO, professeur à l’Université de Caen Normandie, doyen de la faculté de droit, directeur du Master Droit de l'Entreprise/ DJCE.

    Avec la participation des professeurs Jacques RAYNARD, Florence DEBOISSY, Michel GERMAIN, Anne RABREAU, Caroline HOUIN BRESSAND, Bernard SAINTOURENS, Nicolas THOMASSIN, Anne PERIN-DUREAU, Nicolas BORGA, Jean-Christophe PAGNUCCO, Julien THERON, Marie CAFFIN-MOI, Caroline COUPET, Marie-Hélène MONSERIE-BON et Maîtres Olivier LECOMTE, Jérôme HOUDAN et Laurent SIMONNEAU

    Par une loi de janvier 1994 était créée la dernière-née des formes de sociétés commerciales françaises, à savoir la Société par Actions Simplifiée (SAS). Par son insertion dans le droit positif, la SAS a bouleversé les cadres traditionnels du droit des sociétés et la structure de nombreuses entreprises françaises. La faculté de droit de Caen, sous l’égide de l’Institut DEMOLOMBE et en partenariat avec Caen la Mer et la Fédération Nationale du Droit de l’Entreprise (FNDE), est heureuse de rassembler le 5 avril 2019 une quinzaine des meilleurs spécialistes français de droit des sociétés afin de dresser le bilan et les perspectives de ces 25 années d’utilisation, tout comme elle se félicite d’accueillir le premier d’un nouveau cycle des colloques nationaux des DJCE. Formation d’excellence en droit de l’entreprise et des affaires, label de qualité constituant un puissant levier d’insertion pour les juristes diplômés de cette formation très sélective et unanimement saluée par sa qualité, le DJCE a été créé il y a plus de quarante ans. Proposé à la faculté de droit de Caen depuis près de 25 ans, il est délivré par 11 universités françaises, qui seront chacune représentées le 5 avril prochain.

    Pour en savoir davantageProgramme détaillé et modalités d'inscription

  • Lieu : Amphithéâtre Demolombe, bâtiment droit (DR), Université de Caen Normandie
    Début : 22/03/2019 - 09:00
    Fin : 22/03/2019 - 17:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Thibault DOUVILLE, professeur à l'Université du Mans et codirecteur du master droit du numérique à l'Université de Caen Normandie

    La réforme du droit des données à caractère personnel opérée par le règlement général sur la protection des données et, dans sa suite par la loi du 20 juin 2018 révisant la loi du 6 janvier 1978 puis par l'ordonnance du 12 décembre 2018, invite à s'intéresser à l'articulation du droit des contrats et du droit de la protection des données à caractère personnel.
    Si, en dépit de cette réforme, la philosophie de la protection des données à caractère personnel reste globalement la même, ses modalités ont considérablement changé. Le contrat y occupe une place importante (traitement de données à caractère personnel pour l'exécution d'un contrat, contrat entre responsable de traitement et soustraitant, entre co-responsables de traitement, consentement donné à certains traitements de données, transfert des données en dehors de l'Union européenne moyennant des garanties appropriées...). Dans le même temps, les données à caractère personnel ont vocation à être saisies par le contrat, qu'il s'agisse pour un responsable de traitement de les céder à un tiers ou à une personne concernée de les communiquer pour avoir gratuitement accès à un service. Sous un prisme contractuel, les questions théoriques et pratiques sont nombreuses. Elles portent sur la nature des contrats en cause, sur la notion de contrepartie non pécuniaire, sur les clauses contractuelles en matière de données à caractère personnel, sur la formalisation du consentement au traitement de données...
    Premier colloque organisé sur le thème du contrat et de la protection des données à caractère personnel, il permettra de déterminer l'incidence que la protection des données à caractère personnel peut avoir sur le droit des contrats et de mesurer la place du contrat dans le droit de la protection des données à caractère personnel.

    Pour en savoir davantageProgramme détaillé et modalités d'inscription

  • Lieu : MRSH - Salle des actes
    Début : 05/12/2019 - 09:00
    Fin : 06/12/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : B. Diaz - A. Silvestri - J. Anselmini
  • Lieu : MRSH
    Début : 22/11/2019 - 09:00
    Fin : 24/11/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Y. Calvet - M. Jeannin - A. Schneider

     

    Les migrations massives de population, relayées par les médias, particulièrement depuis l’été 2016, sont devenues depuis une dizaine années un objet d’écriture à part entière du roman, de la poésie, du théâtre et du cinéma contemporains.

    Marie Ndyae raconte le destin de Khadidja, femme africaine migrante qui paye de façon tragique un voyage vers l’Europe  voué d’avance à l’échec au bout d’une lente dégradation de sa condition humaine ; Laurent Gaudé questionne cette recherche sans fin d’un monde meilleur, tandis que la littérature de jeunesse, par le biais de romans ou d’albums se fait l’écho de ces voix devenues symboles d’une enfance brisée. Au cinéma, la figure du migrant est omniprésente dans le cinéma américain de L’émigrant (Charlie, Chaplin, 1917) à The Immigrant (James Gray, 2013) en passant par America, America (Elia Kazan, 1963). Le cinéma européen, lui aussi confronté à différentes vagues migratoires interroge cette figure en l’associant souvent à la question de l’intégration.

    Le colloque réunira des écrivains francophones qui parlent de l’exil et des migrations : pour les enfants : Azouz Begag et son illustratrice Catherine Louis, Baudouin auteur d’un album tragique Méditerranée, pour les adultes Natacha Appanah et Scholastique Mukasonga, auteurs caennaises qui parleront de Mayotte et des migrations en provenance de l’Afrique. Les cinémas Lux et le Café des images seront invités à offrir une programmation en lien avec le colloque et à permettre la projection ouverte à tous de films sur le campus et en lien avec la thématique. Enfin, le lien avec la question du public scolaire se fera par le biais du groupe de recherche Espe/ inspection sur les publics allophones et par les bibliothèques et associations de quartier en charge de migrants. 

  • Lieu : Centre Culturel de Cerisy
    Début : 19/08/2019 - 09:00
    Fin : 26/08/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : J. Anselmini/C. Schopp

     

    L'Éros proprement amoureux de Dumas, qui le poussa à accumuler sa vie durant conquêtes et maîtresses, est la figure emblématique d'une énergie vitale et d'un désir de littérature et d'action qui n'a pas, en tant que tel, fait l'objet d’une suffisante attention. 

    Ce colloque — le premier qui, à la veille des cent cinquante ans de la mort de l'écrivain, le fera entrer à Cerisy — vise ainsi à explorer l'Éros dumasien dans ses divers aspects et ses multiples enjeux, selon trois directions privilégiées. D'abord, le désir amoureux et érotique, sa représentation, sa productivité et sa portée dans les différents genres illustrés par Dumas (théâtre, romans, contes, récits de voyages, autobiographie, causeries, etc.). Ensuite, et plus largement, le désir comme origine et foyer de la création dumasienne, et tel qu'il permet d'en comprendre la fécondité, la variété, mais aussi les modes d'énonciation et de réception. Enfin, les empreintes du désir chez les descendants (biologiques et littéraires) de Dumas ; comment les motifs sentimentaux et l'érotisme façonnent l'imaginaire dumasien, manifesté et fantasmé par les réécritures, les adaptations ou les suites de ses œuvres (comme le D'Artagnan amoureux de Roger Nimier, auquel le titre du colloque adresse un clin d'œil).

    Cette rencontre, qui réunira les meilleurs spécialistes du sujet, s'ouvrira à tous les lecteurs amoureux de Dumas.

     

    COMMUNICATIONS (suivies de débats) :

    * Karl AKIKI: 5 Shades of Dumas
    * Julie ANSELMINI: Dumas, écrivain de l'amour fou
    * Michel BRIX: Dumas et les amours de Nerval
    * Anne-Marie CALLET-BIANCO: Les "wedding comedies" de Dumas
    * Sandrine CARVALHOSA: La fabrique médiatique du désir d'auteur: le cas d'Alexandre Dumas
    * Philippe CHANIAL: Amour et utopies chez Dumas
    * Barbara COOPER: Amours ardents et sombres: l'amour sous toutes ses formes dans Lorenzino (1842)
    * Marc DAMBRE: Nimier chez Dumas: amours de lecture?
    * Helena DEMIRDJIAN: Naples et Dumas: un cheminement amoureux
    * Daniel DESORMEAUX: L'amour nègre chez Alexandre Dumas
    * Lise DUMASY: L'amour, la mort et le destin au prisme du roman historique dumasien
    * Dominique de FONT-RÉAULX: Décors pour un bal masqué, désirs de la représentation
    * Martine LAVAUD: Iconographie de l'auteur amoureux
    * Sylvain LEDDA: L'amour et la mort dans le théâtre de Dumas
    * Maxime PREVOST: Le désir séculaire: les XVIe et XVIIe siècles contrastants de Dumas
    * Valery RION: Aimer la mort, aimer Méduse: l'éros dumasien dans les récits fantastiques
    * Isabelle SAFA: Éros et Clio: l'amour comme principe de production de l’histoire
    * Angels SANTA: Le sentiment amoureux dans Mémoires d'un médecin: l'exemple de la comtesse de Charny
    * Claude SCHOPP: Les deux amours d'Alexandre Dumas
    * Marianne SCHOPP: L'amour paternel de Dumas
    * Nathalie SOLOMON: Impressions de voyage et sentiment amoureux: "J'en ferai un volume"
    * Giulio TATASCIORE: Le brigand amoureux, une figure de l'imaginaire dumasien

    Pour en savoir davantageCentre Culturel International de Cerisy

  • Lieu : Université de Lyon
    Début : 23/05/2019 - 09:00
    Fin : 24/05/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : H. Valmary

     

    Ce colloque sera le premier en France consacré à une analyse esthétique des films de super-héros du cinéma hollywoodien contemporain. En effet, les rares journées d’études ou colloques qui ont pu se pencher sur l’engouement planétaire pour ces personnages les abordent souvent d’un point de vue culturel ou mythologique, laissant souvent de côté les films les plus commerciaux pour privilégier des productions dites « indépendantes » voire se tourner vers les comics d’origine. Ce colloque veut combler un double manque au sein de la recherche en études cinématographiques en France : celui d’une réflexion qui soit avant tout esthétique et qui se penche sur les films les plus commerciaux du genre super-héroïque. Il s’agit de faire entrer à l’université et au sein des études cinématographiques un objet qui y reste encore marginal alors qu’il est omniprésent sur les écrans. Pour cela il nous semble fondamental d’en interroger la puissance des images. Les interventions pourront se développer selon deux grands axes :

    1) Les innovations esthétiques : analyse des transformations de ces corps hors-normes, de la création d’univers oscillant entre réalisme et magie, de la circulation d’acteurs et de thématiques créant des filiations esthétiques inédites sont autant d’entrées possibles dans ces films. Il s’agira de comprendre la force d’évocation de ces images ainsi que le mélange d’extrême contemporanéité (avec tout ce que cela peut induire de gravité) et en même temps la puissance d’enchantement se dégageant de ces œuvres

    2) La transmédialité : approche familière au domaine anglo-saxon, consistant à étudier un objet non pas tant dans une de ses sphères d’apparition mais dans son rayonnement sur différents médias, l’approche transmédiatique semble indispensable à la compréhension de l’univers super-héroïque. Le déploiement des super-héros au cinéma, dans les séries télévisées, sur internet, en comics, en jouets induit ce type d’analyse décloisonnant les frontières et ayant à cœur de comprendre les interactions à l’œuvre et ce qu’elles produisent.

    Ce colloque veut ainsi s’emparer de cet objet de la culture populaire pour l’inscrire dans les études universitaires dans un souci à la fois de rassembler des chercheurs et des publics mais également de tisser des liens pérennes entre chercheurs français et internationaux intéressés par la culture états-unienne.

    Co-organisée par les universités de Lyon 2, Caen et Pittsburgh (Pennyslvanie), soutenue par le pôle Ouest de l’Institut des Amériques et déjà co-financée par le LASLAR (laboratoire pluridisciplinaire Lettres, Arts du spectacle, Langues romanes de notre université) et le département Arts du spectacle de l’Université de Lyon 2, cette manifestation porte ainsi dans sa structure organisatrice et ses premiers soutiens, cette volonté de créer des liens au niveau national et international.

    Après ce premier événement basé à Lyon (ville symbolique, dans le domaine de l’édition, de la popularisation des super-héros sur le territoire français), la prochaine manifestation sur le sujet devrait avoir lieu à l’université de Caen

  • Lieu : MRSH - Salle des actes
    Début : 14/03/2019 - 09:00
    Fin : 15/03/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : M.-G. Lallemand/M. Speyer

     

    Loin d’être taxé de plagiat, le recours au copier-coller est courant dans la production littéraire aux XVIe et XVIIe siècles. L’extraction de pièces – parties caractérisées par leur unité interne – d’œuvres constituées et leur réemploi dans d’autres est un mode de composition productif à l’époque. Transformant la création d’une œuvre en jeu de construction, ces pratiques interrogent tant la conception de l’auteur que celle de l’œuvre et de sa poétique, ce que ce colloque se propose d’analyser à l’échelle européenne.

  • Lieu : Université de Caen / MRSH, amphithéâtre les 3 et 5 avril, sh 027 le 4 avril
    Début : 03/04/2019 - 09:00
    Fin : 05/04/2019 - 17:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Alexandra MERLE et Marie-Eugénie KAUFMANT

    __________________

    Ce colloque s’inscrit dans la continuité d’une première manifestation scientifique organisée en collaboration avec le CRIIA de l’U. Paris Nanterre en février 2018 sur le thème du procès dans la littérature du Siècle d’or. Il s’agira de montrer la part que prend la littérature dans les débats sur les limites du pouvoir et les relations roi, droit, sujets, à une époque où la réflexion politique est en plein renouveau. Cette manifestation pluridisciplinaire contribuera au courant actuel de rapprochement entre histoire du droit et histoire culturelle ; elle permettra de consolider les liens avec une équipe de Nanterre et d’accueillir à Caen des spécialistes français et étrangers de l’aire culturelle hispanique appartenant à plusieurs disciplines (littérature, philosophie politique, histoire du droit).

  • Début : 11/12/2019 - 09:00
    Fin : 13/12/2019 - 18:00
    Responsable(s) scientifique(s) : Philippe Fleury

    ______________

    L’Université de Caen mène depuis 1994 un travail de restitution virtuelle de la Rome du IVe s. ap. J.-C. Ce colloque a pour but de réunir des spécialistes de la topographie et de l’urbanisme de la Rome antique pour conforter le travail déjà réalisé et ouvrir de nouvelles voies. Il s’agit aussi d’identifier le site caennais comme une référence dans ces domaines. Parmi les thèmes abordés : la présence de bâtiments dégradés dans la Rome impériale, les édifices chrétiens au début du IVe siècle, la complétion du modèle virtuel.

Pages

Facebook icon