Protection des exilé.e.s LGBT – quels enjeux politiques ?

Lieu : Salle des Actes - MRSH
Début : 06/12/2019 - 17:00
Fin : 06/12/2019 - 19:00

Pour sa première séance de l’année 2019-2020, le séminaire Pratiques et Pensées de l’Émancipation a le plaisir d’accueillir Calogero Giametta, Shira Havkin et Jo Sauvaire pour une séance consacrée aux enjeux politiques de l’asile dans le cas particulier des réfugiés LGBT.

La question dont nous discuterons dans le cadre du séminaire et qui nous intéresse, à la fois d’un point de vue théorique et d’un point de vue militant, est celle de la protection des demandeurs et demandeuses d’asile persécutées à cause de leur orientation sexuelle et/ou de leur identité de genre – c’est à dire des lesbiennes, des gays, des personnes bisexuelles et des personnes trans (LGBT). Notre point de départ est le caractère paradoxal de ce phénomène : comment se fait-t-il qu’à une période caractérisée par une restriction de l’asile et par la montée de politiques anti-migratoires, la protection des personnes LGBT est, au contraire, élargie et institutionnalisée ? Nous aborderons cette question en l’inscrivant dans le contexte plus général de la valorisation de la catégorie LGBT à l’ère néolibérale et de la manière dont celle-ci participe à fixer des distinctions et des hiérarchies entre les pays du Nord global, considérés comme tolérants, et les pays du Sud et de l’Est global, considérés comme homophobes. Nous nous intéresserons à la manière dont cette cartographie schématique de l’homophobie mondiale structure les critères de l’attribution de l’asile et notamment, à la manière dont elle aplanit la complexité des situations politiques locales (ici et ailleurs) et la pluralité des identités queers. Comment, dans ce système, est-il possible de lutter pour la protection et l’accueil des personnes LGBT sans participer à renforcer ces visions schématiques ? Notre discussion portera sur la manière dont ces enjeux apparaissent à la fois dans le cadre d’une réflexion théorique et dans l’action militante d’accompagnement des demandeurs et demandeuses d’asile dans leurs démarches pour obtenir le statut de réfugié.e en France. La séance posera la question de la complémentarité de ces deux dimensions.

Calogero Giametta (LAMES – Laboratoire méditerranéen de sociologie – Université Aix-Marseille) est sociologue. Ses recherches portent sur le genre, la sexualité et l’économie politique de la migration, et se concentrent sur les politiques qui affectent en particulier les refugiés LGBT et les travailleurs et travailleuses du sexe.

Shira Havkin (Ceri – Sciences Po) est sociologue. Ses recherches, à l’intersection de la sociologie politique de l’État, des études des frontières et des migrations et de la sociologie politique de l’économie, se concentrent notamment sur l’étude du (non) statut de réfugié en Israël, ainsi que sur les politiques d’accueil des réfugiés LGBT en France.

Jo Sauvaire est militante à l’Ardhis, association pour la reconnaissance des droits des personnes LGBTQI+ à l’immigration et au séjour. Fondée en 1998, l’Ardhis accompagne les demandeur·se·s d’asile, les étranger·e·s, les exilé·e·s et les couples binationaux et étrangers LGBTI dans leurs démarches administratives et sociales.

Cette séance est discutée par Laure Bourdier (Cerrev).

 

Contact