Présentation

Le laboratoire Psychologie des Actions Langagières et Motrices (PALM) de l'Université de Caen Basse-Normandie a le statut d'équipe d'accueil (EA 4649) depuis le 1er Janvier 2012.

Responsable du laboratoire : Michèle Molina, professeur de psychologie du développement de l'enfant

Le laboratoire PALM regroupe les compétences d’enseignants-chercheurs en psychologie (16ème section) spécialistes du développement de l’enfant et d’enseignants-chercheurs en neurosciences (69ème section) spécialistes de la neuroimagerie du nourrisson. Les objectifs du laboratoire s’inscrivent dans une approche épigénétique du développement afin d’étudier l'effet des expériences environnementales sur le développement cognitif du nourrisson et de l’enfant. Appliquée à l’individu, l’épigénèse probabiliste signifie que chaque individu est confronté au cours de son développement à des expériences particulières mais surtout variées. Il s’agit de déterminer les conditions d’expression de la variabilité au cours du développement au niveau perceptif, au niveau moteur et au niveau langagier. Il s’agit également de déterminer si les effets de la variabilité s’expriment de façon privilégiée au cours de périodes sensibles. Il s’agit enfin de déterminer dans quelle mesure la variabilité inhérente au sujet ou à son environnement favorise, aide ou fait obstacle à de nouvelles acquisitions.

Le laboratoire PALM s'inscrit au niveau de la recherche locale dans le pôle pluridisciplinaire ModeSCo (Modélisation en Sciences Cognitives) de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l'Université de Caen (MRSH-USR CNRS 3486).