Page personnelle

Dernière modification le 22/10/2020

Cristina DE SIMONE
 cristina.desimone@unicaen.fr

MCF Etudes théâtrales

Membre de l'équipe LASLAR

Cristina De Simone est maître de conférence en études théâtrales et des arts de la performance à l’Université de Caen-Normandie.

Ses recherches s’attachent notamment à l’étude des pratiques expérimentales de l’oralité au XXe siècle, en reliant poésie, théâtre et musique sous l’angle des Performance studies et des Sound Studies. Plus généralement, elle s’intéresse aux articulations entre réflexion éthico-politique et mise en forme artistique dans les arts de la performance des années 1920-1970. Elle travaille actuellement sur le théâtre polonais des années 1920-1980.

 

Auteure d’une histoire de la poésie-performance dans la capitale française après la deuxième-guerre mondiale et jusqu’au tournant de Mai 68 (Proféractions! Poésie en action à Paris (1946-1969), Dijon, Les presses du réel, 2018), ses principales publications portent sur Carmelo Bene, Antonin Artaud, les lettristes, l’Internationale situationniste et les poètes sonores actifs dans les années 1950-1970. Elle a notamment co-dirigé un numéro de revue sur Carmelo Bene (D'Après Carmelo Bene, Revue d'Histoire du Théâtre, n° 263, Juillet-Septembre 2014-3) ainsi qu’un numéro consacré à l’Internationale situationniste, le théâtre et son héritage dans les pratiques de la performance artistique d’aujourd’hui (Internationale situationniste, Théâtre, Performance, Théâtre/Public , n°231, Janvier 2019). De manière ponctuelle, elle écrit de la critique théâtrale, principalement pour la revue Théâtre/Public. Avec Baptiste Villenave, elle co-dirige la revue d’études cinématographiques et théâtrales Double Jeu.

 

Entre 2017 et 2019, elle a mené une collaboration artistique avec le Théâtre l’Échangeur de Bagnolet, où, en tant qu'actrice, elle a mis à l'épreuve du plateau et d'une réélaboration collective quelques documents et thèmes tirés de son travail doctoral (création du spectacle Envoûtements, Spectacle, Proférations).

 

Domaines de recherche :

  • Oralités expérimentales au XXe siècle ; voix et technologies du son
  • Le théâtre de la cruauté d’Antonin Artaud des années 1945-1948 et ses réceptions
  • Les avant-gardes de dada à Fluxus et à l'Internationale situationniste (théâtre, performance, art et vie)
  • Le théâtre de recherche européen et américain des années 1960-1970
  • Le théâtre polonais au XXe siècle
  • Recherche-création : articulation entre recherche théorique et pratique

 


 


    N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.