Page personnelle

Dernière modification le 02/05/2017

Olivier JACQUES
 olivier.jacques06@gmail.com

doctorant

Membre de l'équipe HISTEMÉ (Paix & Conflits)

Sujet de thèse : L'épuration en Corse à l'issue de la Seconde guerre mondiale

Directeur : Professeur François ROUQUET

La Corse se caractérise par son insularité. Cette spécificité géographique semble marquer chaque trait de la société insulaire, tant du point de vue social, que des points de vue économique et politique. Aujourd'hui encore, dans l'île, tous les sujets sociétaux sont sous-tendus par cette spécificité.

Pendant la Seconde guerre mondiale et dans l'immédiat après-guerre, la Corse semble avoir connu une situation atypique, aussi bien à l'égard de la politique de collaboration, que vis-à-vis de l'épuration. Globalement, les archives attestent de cette singularité et montrent que la société Corse a été moins versée dans la politique de collaboration qu'ailleurs sur le continent. De la même manière, il ressort que dans l'immédiat après-guerre, l'épuration y a été moins intense.

Ces constats semblent liés à la structure même de la société corse, profondément ancrée dans les rapports de sociaux de proximité, comme le suggère Hélène CHAUBIN, société organisée autour du village et de la « pieve » qui structurent la communauté. Qui plus est, cette spécificité insulaire semble également liée à la nature particulière de l'occupation – limitée dans le temps – de l'île par l'armée italienne.

Pour toutes ces raisons, cette étude se propose de démontrer que la Corse a façonné une épuration atypique. La démonstration sera enrichie par une étude comparée avec un autre département de la zone libre ayant subi l'occupation italienne, les Alpes-Maritimes.


    N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.