Page personnelle

Dernière modification le 19/05/2017

Franck BULEUX

doctorant

Membre de l'équipe HISTEMÉ (Environnement & Sociétés)

Sujet de thèse :

La permanence de la presse militante normande de la fin du XIXe s. à la réunification régionale a-t-elle contribuée au maintien de l'identité territoriale ?, sous la direction de Michel Boivin

Publications

2015

 

Résumé, sommaire ou table des matières disponible dans HAL-SHS (http://hal.ccsd.cnrs.fr/) Franck Buleux. L'unité normande : réalité historique et incertitude politique. Éditions l'Harmattan, 2015, 255 p. <hal-01237334>

 

La Normandie vient d’être réunie, administrativement, par la grâce de l’exécutif et le vote du Parlement. Mais la Normandie historique avait-elle besoin d’une loi pour prouver son existence propre ? L’unité normande réalisée autour du guerrier scandinave, le Viking Rollon, devenu premier duc de Normandie, en 911, a traversé les siècles s’incarnant dans un territoire défini et sa population. Déjà, le Millénaire normand fut célébré en grande pompe par les politiques comme les religieux à Rouen en 1911. Mais cette fête populaire n’a pas su, ou pu, transformer un état d’esprit en une volonté politique. En effet, bien peu d’élus normands ont fait de l’unité normande un cheval de bataille électoral. Dans cet essai, des poètes comme Charles-Théophile Féret ou Louis Beuve, des personnalités comme Didier Patte, président-fondateur du Mouvement normand ou l’essayiste militant Jean Mabire, des hommes politiques classés à droite ou à gauche, comme Pierre Godefroy, Hervé Morin ou Alain Tourret, nous prouveront, à différents niveaux et degrés, la pérennité de la Normandie. Enfin, l’unité administrative ne doit pas nous faire oublier que notre Terre, région la plus ancienne de France par la reconnaissance de son identité, a besoin, pour redevenir une puissance conquérante, de retrouver l’esprit de Guillaume.

 


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.