Page personnelle

Dernière modification le 18/07/2017

Elsa JAUBERT-MICHEL

Maître de conférences

Membre de l'équipe ERLIS

Titulaire d’un Doctorat d’Études Germaniques (2005, Université de Paris IV-Sorbonne)

Qualifiée aux fonctions de Maître de conférences en 10ème section (Littérature comparée) et 12ème section (Études Germaniques).

Lauréate du Prix Pierre Grappin (2006), décerné à une thèse de doctorat par l’Association pour le développement des études germaniques en France.

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines (Fontenay aux Roses-Lyon, 1997-2001)

Publications

Monographie

  • De la Scène au Salon. Le modèle français dans la comédie allemande des Lumières, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, collection « Monde germanique », 2012, 630 p.
  • Ce travail est une version abrégée du doctorat réalisé sous la direction de M. le Professeur Roland KREBS (Université Paris IV-Sorbonne).

Contributions à des ouvrages collectifs

  • Contribution à l’ouvrage Aux Sources de l’esthétique. Les débuts de l’esthétique en Allemagne, sous la direction de Jean-François Goubet et Gérard Raulet, éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, collection Philia, 2005, p. 245-282 (2ème édition 2006). Introduction à la poétique des Suisses J.-J. Bodmer et J.-J. Breitinger, suivie d’un choix de textes (traduits en collaboration avec Anne Chalard-Fillaudeau).
  • Article « Comédie saxonne » du Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires, sous la direction de Alain Montandon et Saulo Neiva, éditions Droz, 2014, p. 173-184.

Articles publiés dans des revues à comité de lecture international

  • « Le théâtre de Voltaire chez Johann Friedrich Löwen : une réception polymorphe », in : Le Théâtre de Voltaire, numéro spécial de la revue Œuvres et critiques, XXXIII. 2, éd. Russell Goulbourne, Tübingen, Gunter Narr Verlag, 2008, p. 151-162.
  • « Récupération théorique et exploitation pratique : le théâtre de Voltaire en Allemagne (1730-1770) ». Actes des journées Voltaire de juin 2006, Revue Voltaire n°7, juin 2007, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, p. 37-52.
  • « Richard III et Roméo et Juliette de Christian Felix Wei?e : une voie médiane entre barbarie anglaise et superficialité française ? ». Actes du colloque « Les adaptations théâtrales shakespeariennes en France et dans les pays de langue allemande (fin du XVIIIe siècle – début du XIXe siècle) », Revue germanique internationale, avril 2007, Paris, CNRS Editions, p. 23-35.
  • « Voltaire dramaturge comique : un ‘auteur amphibie’ ? ». Actes du colloque « Voltaire et l’hybridation des genres », Revue Voltaire n°6, juin 2006, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, p. 155-168.
  •  « De la Scène au Salon. La Réception du modèle français dans la comédie allemande des Lumières (1741-1766) ». Loxias 14 : Doctoriales III, 15 septembre 2006. Revue de littératures française et comparée, publiée en ligne par le CTEL (Université de Nice). URL : http://revel.unice.fr/loxias/document.html?id= 1181.

Articles publiés dans des actes de colloques

  • « Ein kohärentes Werk: Gellerts Komödien als Beitrag zur moralischen Lehre », in : Vernunft und Gefühl. C. F. Gellert und die Umbruchperiode der Aufklärung (1740-1770), éd. Wolfgang Fink, à paraître en 2016, Universitätsverlag Halle.
  • « Le Misanthrope de Molière dans l’Allemagne des Lumières : transmission et appropriation d’un modèle », in : Filiation, modèles et transmission dans les littératures européennes (1740-1850), études réunies et présentées par Françoise Le Borgne, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2012, p. 107-124.
  • « La place de Pierre Corneille dans le répertoire des troupes du monde germanique au XVIIIe siècle », in : Pierre Corneille et l’Allemagne. L’œuvre dramatique de Pierre Corneille dans le monde germanique (XVIIe-XIXe siècles), sous la direction de Jean-Marie Valentin, Paris, Desjonquères, 2007, p. 173-192.
  • « Stutzer und Koketten. Die Rezeption der französischen Typen in der deutschen Komödie der Aufklärung », in : Deutsch-französische Literaturbeziehungen. Stationen, Aspekte dichterischer Nachbarschaft vom Mittelalter bis zur Gegenwart. Actes du colloque « Deutsch-französische Literaturbeziehungen: Stand, Methodik und Desiderata ihrer Erforschung », éd. Marcel Krings et Roman Luckscheiter, Königshausen & Neumann, 2007, p. 87-96.
  • « Entre prestige aristocratique et contestation bourgeoise : la tradition du Grand Tour en Allemagne au XVIIIe siècle et son image dans la littérature ». Actes du colloque Le Chemin, la Route, la Voie. Figures de l’imaginaire occidental à l’époque moderne, sous la direction de M.-M. Martinet, F. Conte, A. Molinié et J.-M. Valentin, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2005, p. 245-260.

Communications en ligne

  • « Du chevalier au tankiste : la noblesse allemande et son rapport au cheval », 5 février 2015 : Cette communication a été faite dans le cadre du séminaire pluriannuel "Imaginaire du cheval" consacré pour l'année 2015-2016 aux Arts et sciences. Cette intervention retrace les évolutions du rapport de la noblesse allemande au cheval, depuis les premiers siècles de notre ère et la place du cheval dans les croyances germaniques, jusqu'aux profondes mutations du XXème siècle. La figure du chevalier y tient bien évidemment une place centrale, à la fois sociale, militaire et symbolique. Elle se cristallise dans l'imaginaire collectif sous une forme qui allie noblesse, pouvoir et héroïsme, et qui au XXème siècle imprègne encore fortement les esprits. L'attachement de la noblesse au cheval et le lien étroit entre la monture et son cavalier joueront ainsi un rôle particulier dans l'évolution de l'aviation et de l'arme blindée.

http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/3276

Comptes-rendus

  • Revue Études Germaniques : R. Meyer, Bibliographia Dramatica et Dramaticorum (n°3, 2004 ; n°3, 2005 ; n°1, 2006), F. Schö?ler, Einführung in das bürgerliche Trauerspiel und das soziale Drama (2005), A. Kornbacher-Meyer, Komödientheorie und Komödienschaffen Gotthold Ephraim Lessings (n°1, 2006), R. Selbmann (éd.), Deutsche Klassik (n°2, 2006), R. Baasner, Einführung in die Literatur der Aufklärung (2007), W. Haefs et Y-G Mix (éd.), Zensur im Jahrhundert der Aufklärung (2007), A. Kemper, „Auf, aufgelebt, du alter Adam!“ ‘Schuld’ in der deutschsprachigen Komödie des 18. und frühen 19. Jahrhunderts (2008), M. Rudersdorf (dir.), Johann Christoph Gottsched in seiner Zeit. Neue Beiträge zu Leben, Werk und Wirkung (2009), G. Ball, H. Brandes et K. Goodman (dir.), Diskurse der Aufklärung: Luise Adelgunde Victorie und Johann Christoph Gottsched (2009), S. Schönborn, V. Viehöver (dir.), Gellert und die empfindsame Aufklärung. Vermittlungs-, Austausch- und Rezeptionsprozesse in Wissenschaft, Kunst und Kultur (2011), K. Goodman (éd.), Adieu divine comtesse. Luise Gottsched, Charlotte Sophie Gräfin Bentinck und Johann Christoph Gottsched in Ihren Briefen (2011).
  • Revue Corpus : Charlotte Coulombeau, Individu et Vérité. Le Philosophique chez Gotthold Ephraim Lessing (n°5, 2006).
  • Revue Arbitrium. Zeitschrift für Rezensionen zur germanistischen Literaturwissenschaft : Wolfgang Lukas, Anthropologie und Theodizee. Studien zum Moraldiskurs im deutschsprachigen Drama der Aufklärung (n° 2, 2008).

Revue d’Histoire Littéraire de la France (RHLF) : Romira M. Worwill, ‘Seeing’ speech : illusion and the transformation of dramatic writing in Diderot and Lessing (vol. 108, n°1, 2008).


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.