Page personnelle

Dernière modification le 21/08/2017

Michel BOIVIN
0231565849

Professeur (Histoire)

Membre de l'équipe HISTEMÉ (Environnement & Sociétés)

Éléments biographiques

Etudes supérieures de sociologie, d'histoire et de science politique à l'université de Caen et à l'Institut d'études politiques de Paris

1976 : chercheur DGRST rattaché au CRHQ.

Depuis 1979 : chroniqueur politique à La Manche Libre.

          1981 : Doctorat de troisième cycle d'histoire contemporaine.

Depuis 1982 : chroniqueur politique à Radio-Manche puis Tendance Ouest.

          1983 : Doctorat de 3e cycle de sociologie politique.

1982-1992 : chargé de cours d'histoire contemporaine à l'université de Caen.

          1989 : Doctorat d'Etat de sociologie.

1993-2003 : maître de conférences d'histoire contemporaine à l'université de Caen

          2003 : Doctorat d'Etat d'histoire contemporaine.

Depuis 2004 : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Caen.

 

Thèses

 1981 : Doctorat de troisième cycle d'histoire contemporaine.
Le gaullisme en Basse-Normandie de 1945 à nos jours, sous la direction de Gabriel Désert, soutenue le 30 octobre 1981 à l'université de Caen, 4 volumes, 1105 p.

 1983 : Doctorat de 3e cycle de sociologie politique.
Les notables de la Manche de 1945 à 1982, sous la direction de Doris Bensimon, soutenue le 30 avril 1983 à l'université de Caen, 3 volumes, 615 p.

 1989 : Doctorat d'Etat de sociologie.
Les conseillers généraux de la Manche de 1945 à 1985, sous la direction de Doris Bensimon, soutenue le 26 juin 1989 à l'université de Caen, 6 volumes, 1699 p.

Les conseillers généraux de la manche de 1945 à nos jours : des notables jouant un rôle essentiel dans la vie du département. La première partie traite de leur recrutement : structures électorales, candidats, élections, élus. La deuxième partie est consacrée à l'étude de l'assemblée départementale manchoise : composition, fonctionnement, "système Jozeau", action. La troisième partie s'intéresse a la notabilité des conseillers généraux de la manche ainsi qu'a leurs relations avec les administres, la classe politique et les élites départementales

 2003 : Doctorat d'Etat d'histoire contemporaine.
Les Manchois dans la tourmente de la guerre, 1939-1945, sous la direction de Dominique Barjot, soutenue le 13 décembre 2003 à l'université de Caen, 8 volumes, 2144 p.

L'objectif de cette thèse est d'étudier l'opinion, les comportements et la vie quotidienne des Manchois pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit de montrer comment ces ruraux conservateurs ont vécu l'entrée en guerre, l'Occupation et la sortie de guerre. Restés chez eux en mai-juin 1940, ils ont monté la garde et tenté de défendre leur territoire en combattant l'ennemi en plusieurs endroits. Face à l'occupant comme face à Vichy, ils se sont déterminés en fonction d'une présence allemande qu'ils rejettent dès ses débuts. Leur résistance, plus spontanée qu'organisée, se manifeste sous diverses formes. Très tôt gaullistes en grand nombre, ils ont peu collaboré et peu suivi la Révolution nationale. Leur forte cohésion sociale a limité les effets pervers d'un marché noir somme toute modeste. Leur adhésion massive au gaullisme a permis un retour à la démocratie sans heurts et constitué une spécificité durable.


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.